L’habileté picturale de Lu Tchi

Lu Tchi (1), né en 1477 et originaire de Ning-Po (ville portuaire située au nord-est de la province du Zhejiang [Tche-kiang] en Chine) n’était âgé que de 20 ans quand il fut appelé à la cour de Pékin, où il sera comblé d’honneurs.

Sa spécialité fut la peinture décorative (fleurs et oiseaux), qu’il exécutait dans le style de l’Académie Song. Ses œuvres sont de grandes dimensions et conçues pour orner les grandes salles des palais. Son style s’inspire directement de la technique à main levée de Lin Liang.

Lu Tchi était l’un des plus célèbres artistes de son temps et exerça une grande influence sur le XVIII ème siècle.

(1) également appelé Lü Ji ou Liu Chi ou Lü Chi ou Lü Ki (surnom : Tingzhen, nom de pinceau : Leyu)

Photos : Lü Ji, Birds in Osmanthus and Chrysanthemum, 190x106cm, Palace Museum, Beijing (original et détail)

Les portraits de Luigi Lucioni

Luigi Lucioni (1900-1988) était un peintre italo-américain connu pour ses natures mortes, ses paysages et ses portraits.

Il s’intéresse très tôt à l’art, en particulier au dessin, peut-être sous l’influence d’un cousin de son père, également doué pour le dessin. Les premiers cours de Lucioni étaient en dessin géométrique, et à l’âge de six ans, son talent a attiré l’attention de son professeur, Mlle Gadisco, une femme de Varèse qui avait elle-même une formation artistique, et qui l’a encouragé à poursuivre le dessin et la gravure comme une carrière. Ses parents et ses 3 soeurs émigrèrent aux USA en 1911.

À 19 ans, Lucioni entre à la National Academy of Design de New York, où il découvre le médium de la gravure par l’intermédiaire de son instructeur, William Auerbach-Levy. Il a travaillé dans le département artistique de Fairchild Publications, qui a publié Women’s Wear Daily. Il a également suivi des cours de composition à Cooper Union.

Le portrait de Ethel Waters, première Afro-Américaine à avoir un rôle principal à Broadway et « légende » du jazz et du blues, accéléra sa renommée. La chanteuse lui acheta le portrait, qui fut acquis par le Huntsville Museum of Art (HMA) en 2017.

(de g à d) : « Femme rouge« , portrait d’Ethel Waters (1938) ; « Elizabeth » (1942) ; « Vermont Farm Scene », c. 1930 – D’Antan Art & Antiques

Sources : Wikipedia ; Artnet ; Shelburne Museum ; Artsy ;

Le Monde Merveilleux de Pierre-Jean

La fantasy (ou fantasie en français) est un  » genre situé à la croisée du merveilleux et du fantastique, qui prend ses sources dans l’histoire, les mythes, les contes et la science-fiction » (JO du  23 décembre 2007).

Fantaisie, imagination, rêverie, extravagance, imaginaire, les arts plastiques de Pierre-Jean sont des contes artistiques emplis de saveurs colorées et sauvages . Notre esprit s’y engouffre, puis s’en évade avec un récit, une musique, une chanson. Parfois des propos invraisemblables s’y échappent. Au détour du chemin artistique, des figures d’un autre genre ne laisseront pas indifférent le promeneur paisible.

A voir, revoir ou à découvrir.

Photos ©jggir

Nota : Pierre-Jean réside à Chaville (92370, France)

Face à face, version Perruche

Artiste de street art, dessinateur de formation et musicien autodidacte, Nicolas Perruche peint les animaux sur les murs de Paris et de la région parisienne (Montreuil, Fontenay sous bois, Saint-Maur-des-Fossés, Vincennes, Ivry sur Seine, Sainte-Aulde (77)…). Sa dernière oeuvre « parisienne » se nomme « face à face » et décore l’un des murs de l’avenue Roger Salengro à Chaville – 92370. (cf photos ©Jggir)

Nicolas est également présent dans les villes françaises : Ile d’Yeu (85), Plougasnou (29), Le Mans (72), Le Loroux-Bottereau (44), Morainville-Jouveaux (27), Nogent-le-Rotroux (28)…

cf photos homepage (de haut en bas; gauche/droite) : Abeilles – Fontenay sous bois -2021 // Nogent-le-rotrou 15-Rur-streetart-02 // Brochet – Le Mans_insta // Flamingos – Saint-Maur-des-Fossés – Laque – 2020 // Panda – Montreuil (93100) – Art liquide -Aout2021

En 2020, le Professeur Raphael Vialle, chirurgien et Chef de service orthopédique et réparatrice de l’enfant, cherchait un artiste peintre, afin d’égayer son nouveau service de chirurgie orthopédique, du quatrième étage de l’Hôpital Armand-Trousseau de Paris. Cet Hôpital est spécialisé dans l’enfance.

Nicolas Perruche a travaillé pendant quatre semaines, sur la réalisation du projet artistique « La Grande Parade » qui orne désormais les murs du nouveau service : en bleu pour la faune marine, en vert pour la faune de la savane africaine.

Cf le reportage de Xavier Desmier de août 2020.

La Grande Parade, Fantaisie Zoologique de Nicolas Perruche, artiste peintre

Ode au pays, par Frédérique

Frédérique a récemment exposé ses tableaux dans une galerie située dans le quartier Chaville-Vélizy (92370) à proximité de la gare. Deux autres artistes étaient présents, Pascale Wirth et Pierre-Jean, tous 2 bien connus également dans la région.

Frédérique peint depuis 35 ans environ. Elle a commencé dans un atelier à Toulouse, puis à l’AMCAA de Viroflay, à Chaville en atelier libre et à La Passerelle des Arts avec sa grande amie-peintre, Pascale Wirth.

Ses techniques sont multiples : aquarelle, puis l’huile, mais sa préférence va à l’acrylique et aux techniques mixtes. Comme elle le précise régulièrement :  » Je n’hésite pas à expérimenter et à mélanger différents styles et manières de travailler : couleurs, pinceaux, couteaux… »

Musique à écouter : « Toulouse » (Claude Nougaro) … Ò mon país ! Ò mon país ! Ò Tolosa, Tolosa !

Frédérique réside à Chaville, 92370, France

La Maison des Peintres, pour promouvoir et développer la pratique des arts