Archives du mot-clé marché de l’art

2018-05 Sèvres : Marché de l’art, ce dimanche 27 mai

Dimanche 27 mai 2018 de 11h à 19h – Avenue Camille Sée.

La ville de Sèvres organise son 8e Marché de l’Art en plein air, ouvert à toute forme d’expression artistique ou artisanale.

Les exposants disposent d’un stand, d’une table et de deux grilles pour présenter et vendre leurs créations.

Sources : ville de Sèvres –  Parisletudiant

 

Publicités

2018-04 Nuit blanche : les prochains projets culturels de Paris

Au prochain Conseil de Paris du mercredi 31 mai, plusieurs projets pour encourager la création, l’innovation et la pratique culturelle, seront présentés. Nuit Blanche 2019 notamment gagnera des portions du périphérique.

Viser rien moins que « l’excellence artistique pour tous » à Paris, capitale culturelle incontestée avec plus de 350 théâtres, 400 écrans, 173 musées…

L’édition 2016 de la Nuit blanche à Paris. (Sipa)

« Ville de circulation des œuvres par excellence, Paris doit aussi se projeter en territoire de création » explique l’adjoint chargé de la Culture. Pour soutenir les artistes, un ambitieux « 1% marché de l’art » sera lancé avec le Crédit municipal de Paris [financement de projets artistiques, dans les arts plastiques comme dans les spectacles vivants] ; plusieurs portions du périphérique, où auront lieu sans doute plutôt des performances que des installations longues à installer ; un grand prix littéraire des lecteurs parisiens; investissements pour les conservatoires de musique, qui seront consacrés à l’entretien et à l’achat d’instruments, pour que les enfants puissent pratiquer ; augmentation du nombre de bibliothèques et médiathèques ouvertes le dimanche.

2018-03 L’artiste contemporain doit-il être spectaculaire pour survivre ?

“Le fondement de la création artistique, c’est d’observer et de consigner”

Aujourd’hui, sur le marché l’art contemporain, la réussite est aussi fulgurante que la gloire est éphémère. Le peintre Per Kirkeby lui, se moque de la nouveauté et démontre qu’il appartient à l’ancien monde…

Per KIRKEBY
Untitled, 1998
Oil on canvas
300 x 500 cm
118 1/8 x 196 7/8 inches
© Per Kirkeby – Photo: Rebecca Fanuele
Courtesy of the Artist and Almine Rech Gallery

Le milieu de l’art, comme celui de la mode et de la publicité, étant avide de nouveautés, la difficulté pour un artiste contemporain consiste à se renouveler. Aussi — il en va de sa crédibilité et de sa survie — recherche-t-il de l’inédit, de la singularité, un geste marquant, quelque chose de spectaculaire — ainsi Anselm Kiefer en vient à couler du plomb sur d’anciens tableaux, procédé sans précédent dans l’histoire. Si l’art moderne s’est construit contre le goût douteux d’une bourgeoisie enrichie par la révolution industrielle, l’art contemporain, lui, se cachant souvent derrière des sujets édifiants et des indignations vertueuses (misère, écologie, guerre…), obéit aux inclinaisons tout aussi douteuses des affairistes actuels.

Lire+ sur Télérama (la chronique d’Olivier Cena)


Permalien : https://wp.me/p5riis-BF

2018-03 Les nouveaux atouts de la foire de Maastricht

Pour consolider son leadership, le paquebot de la TEFAF Maastricht (The European Fine Art Fair), à quai sur les bords de la Meuse jusqu’au 18 mars, a encore renforcé son comité d’expertise et développé ses sections dédiées aux arts des XXe et XXie siècles.

 

Avec ses quelque 30 000 objets de qualité muséale présentés par 275 marchands, Tefaf Maastricht est l’une des plus prestigieuses foires d’art du monde. Une foire encyclopédique couvrant 7000 ans d’histoire de l’art. Surtout réputée, à ses débuts, pour la richesse de son offre en matière de tableaux anciens (59 exposants en 2018), la foire s’est peu à peu ouverte à l’art des XXe et XXIe siècles qui réunit, cette année, 54 spécialistes. Parmi les 18 nouveaux exposants de l’édition 2018 figurent cinq marchands d’art moderne et contemporain dont les galeries Massimo De Carlo (Italie) et Perrotin (France).

Source :  letemps.ch

Biblio : wikipédia


Permalien : https://wp.me/p5riis-AY

2017-12 L’Art contemporain africain, de plus en plus coté

Publié chaque année depuis 2015, le rapport Africa Art Market fournit une liste très attendue des 100 créateurs africains les plus cotés sur le marché de l’art contemporain. Il fait aussi l’état des lieux du marché de l’art, chiffres à l’appui, contribuant à asseoir des cotes internationales non plus sur le « ouï-dire », mais une série de données factuelles utiles aux collectionneurs ainsi qu’à l’essor et la professionnalisation de ce marché.

La Sud-Africaine Marlene Dumas (en haut à droite) est une des artistes africaines les mieux cotées ces dernières années. Sa «Night nurse» est l’oeuvre africaine qui s’est vendue au plus fort prix en 2016. Stedelijk Museum

source : rfi.fr

lien court : https://wp.me/p5riis-xP