Archives pour la catégorie Vu-Lu-Entendu sur le Web

2017-12 La Seine musicale sur l’Île Seguin accueillera le One Planet Summit

C’est le bel écrin de la Seine musicale (voir photo) sur l’Île Seguin à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) qui abritera le One Planet Summit, qui doit accueillir 2 000 personnes, que ce soit sur la journée du 12 décembre ou lors de la vingtaine d’événements parallèles labellisés entre le 10 et le 13 décembre. Parmi eux, on peut compter le Climate Finance Day organisé par le ministère de l’Économie, la réunion multilatérale des banques de développement ou le colloque de Novethic sur la finance européenne.

Le One Planet Summit est le sommet international sur le climat de Paris.

Source

Publicités

2017-11 Smartify, l’appli qui identifie les tableaux d’art

Basée sur le même principe que l’application Shazam (qui permet de scanner les morceaux de musique que vous entendez pour vous en révéler l’auteur), Smartify, lancée en 2017, propose d’identifier des tableaux d’art.

Disponible sur iOS et Android, l’application Smartify vous permet, en d’autres termes, de scanner des œuvres d’art afin de les identifier et de dévoiler en quelques secondes seulement l’histoire dudit tableau. Lancée cette année, l’application est totalement gratuite et disponible en plusieurs langues.

Souvent décrite comme « le Shazam du monde de l’art », elle permet de reconnaître et d’analyser les tableaux exposés dans 30 des plus importantes institutions de la planète, à l’instar du LACMA, à Los Angeles, du Rijksmuseum Amsterdam, ou encore de la National Gallery, à Londres.

 

As well as collaborating with museums and galleries, Smartify has teamed up with the Wikimedia Foundation, a nonprofit that supports Wikipedia, in order to utilise Wikipedia’s image gallery to increase the accuracy and speed of its image recognition technology.

En plus de collaborer avec des musées et des galeries, Smartify a fait équipe avec la Wikimedia Foundation, une organisation à but non lucratif qui supporte Wikipédia, afin d’utiliser la galerie d’images de Wikipédia pour augmenter la précision et la rapidité de sa technologie de reconnaissance d’images.

You can download the app here.  Vous pouvez télécharger l’application ici.

Sources :

 

2017-10 Il répare des murs du monde entier avec des Lego colorés

Capture d’écran

Jan Vormann est un artiste allemand dont le travail colore les rues de villes du monde entier depuis quelques années. Son idée : réparer les fissures dans les murs à l’aide de Lego. Il a ainsi déjà travaillé en Allemagne, mais aussi en France, en Italie, en Israël, et aux États-Unis. A travers son projet « Dispatchwork », il entend inspirer d’autres petites mains heureuses de replonger elles aussi dans l’enfance. Une carte interactive disponible sur son site Internet rassemble l’ensemble des contributions réparties dans plusieurs dizaines de pays.

… la vidéo

lemondefr

 

2017-10 Les Havrais veulent garder leurs œuvres d’art

Après les célébrations autour des 500 ans de la ville portuaire, les pièces d’art contemporain vont être dispersées malgré la mobilisation des Havrais.

Depuis le 27 mai, Le Havre (Seine-Maritime) fêtait son cinquième centenaire. Une célébration qui s’est terminée dimanche. Elle était notamment matérialisée par 16 œuvres installées un peu partout dans la ville. Depuis lundi, le démontage de certaines d’entre elles a commencé, à la plus grande déception de beaucoup de Havrais et de visiteurs. Lancée par les Havraisemblables dès le début des festivités, une pétition sur le site Change.org, « Pour la pérennité des œuvres des 500 ans du Havre », a rassemblé plus de 4 530 signatures.

(…) Mais quid de la colorée « Catène de conteneurs », de Vincent Ganivet, sur le quai Southampton, d’« Up#3 », de Lang et Baumann, sur la plage, ou des 473 « Cabanes de la plage » — sur 700 — colorées par Karel Martens ? « Nous devrions conserver Etant donné un mur, installé sur les pignons de 22 immeubles, poursuit Thomas Malgras. Nous sommes en réflexion pour trois autres. » « La Catène » reste pour le moment. Le souci est qu’elle se trouve dans l’espace Perret, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

source :  leparisien.fr

2017-10 Haven for Artists, un havre de paix, au féminin…

Dans un Liban patriarcal, une équipe 100% féminine a ouvert une galerie à Beyrouth. Haven for Artists a pris ses quartiers dans l’une des dernières demeures traditionnelles de Beyrouth. Un havre de paix qui vise à accueillir des rencontres, ateliers et débats. Une maison où on peut parler de tout, de poésie, de drogue comme d’homosexualité.

Et chacun est le bienvenu : syrien, libanais, palestinien, hétéro, homo, chrétien, musulman, homme, femme, etc.

capture : Haven for artists (liban) Dayna Ash et Nada Ammous

Les femmes de Haven n’ont pris conscience qu’elles étaient toutes des femmes dans leur équipe que lors d’une interview pour un magazine berlinois. « Dans notre communauté artistique, peu importe votre genre, c’est vos créations qui intéressent » analyse Nada. « Au Moyen-Orient, c’est tout simplement difficile d’être vivant, pas juste d’être une femme. Et la pression sur les hommes est également massive. »