Archives pour la catégorie Vu-Lu-Entendu sur le Web

2017-07 La Grande traversée : Cézanne, absolument

Il paraît que Cézanne est mort (en 1906). Mais son fantôme rode encore dans son atelier d’Aix, dans les carrières ocres de Bibemus et jusque sur les rivages azuréens de la Méditerranée…

C’est que, Cézanne aimait traquer sa « petite sensation » en allant en plein air, « sur le motif », regarder au fond des yeux les lieux et les paysages, se mesurer à des arbres hiératiques et à d’anguleux rochers rouges, à la recherche – dit-on – de l’origine du monde !

Lire et/ou écouter « Sur le Motif » via franceculture

Crédits : © societe-cezanne.fr

2017-03 La destruction délibérée du patrimoine est un crime de guerre

New York, 24 mars – La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, est intervenue aujourd’hui en séance publique d’information du Conseil de sécurité des Nations Unies sur le « Maintien de la paix et de la sécurité internationale : destruction et trafic de biens faisant partie du patrimoine culturel par des groupes terroristes et dans des situations de conflit armé », au cours de laquelle le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté à l’unanimité la résolution 2347 en faveur de la protection du patrimoine (link is external).

« La destruction délibérée du patrimoine est un crime de guerre, elle est devenue une tactique de guerre pour mettre à mal les sociétés sur le long terme, dans une stratégie de nettoyage culturel. C’est la raison pour laquelle la défense du patrimoine culturelle est bien plus qu’un enjeu culturel, c’est un impératif de sécurité, inséparable de la défense des vies humaines », a déclaré Irina Bokova alors qu’elle s’exprimait en faveur de la résolution, en présence du Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies sur la drogue et le crime, Youri Fedotov et du commandant des carabinieri italiens, Fabrizio Parrulli.

L’UNESCO est dépositaire d’un large éventail d’instruments normatifs qui sont d’une importance capitale pour la protection du patrimoine culturel : la Convention de La Haye pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé (1954) et ses deux protocoles, la Convention concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher, l’importation, l’exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels (1970) et la Convention concernant la protection du patrimoine mondial culturel et naturel (1972).

source : unesco

2017-07 Vers la fin du musée ?

Désormais, on le veut plus « ouvert », plus « ludique », plus « participatif ». Le musée que nous connaissons est-il en train de disparaître ? À Genève, une exposition consacrée aux « nouveaux musées » analyse, de l’architecture à la programmation, le bouleversement culturel en cours.

Le musée traditionnel, temple du savoir et lieu d’exaltation esthétique, attire de moins en moins. Trop impressionnant, trop rigide, trop « savant ». Reflet de son temps et outil de transformation des consciences, le musée a besoin de nouveaux modèles. Quel est son devenir en temps de crises – tant économique que sociale et environnementale ? Quelle est aujourd’hui sa légitimité, quand on sait qu’il est, au moins depuis les guerres napoléoniennes, un instrument politique majeur, notamment de l’impérialisme culturel, imposant un discours… que l’on songe par exemple aux divisions en « écoles » de peinture, qui sous-tendent une vision nationaliste de l’art ?

source : beauxarts.com

 

2017-07 La cathédrale du street art remplacée par une HLM à l’architecture délirante

Le 5, rue Fulton depuis le quai d’Austerlitz en avril 2013 alors qu’il est partiellement inoccupé et que sa façade arbore déjà une œuvre de street art, des gouttes rouges peintes par l’artiste Idem.

Paris XIIIè arrondissement

Détruite en 2014, la tour construite par Daniel Michelin qui avait fait rêver les amateurs d’art urbain renaît sous la forme d’un immeuble au look futuriste.

108 street-artistes; 18 nationalités; 36 appartements

Ils étaient était plus de 25 000 à attendre pendant des heures pour la visiter. Elle a fait rêver, avec ses coulures rouge qui dégoulinaient du toit, et ses appartements graffés du sol au plafond sur neuf étages par toute la fine fleur du street-art mondial. Télérama s’était ému de sa démolition en live courant 2014…

Aujourd’hui, la « tour de Babel » des taggeurs a laissé la place à un immeuble HLM à l’architecture délirante.

source :  telerama

lire + : Une exposition collective unique et éphémère  galerie itinerrance    ;  5, rue Fulton — Wikipédia  ;   tour13

 

2017-08 Inauguration d’un pôle artistique à Marseille

(Marseille) ANF Immobilier annonce l’inauguration de Chevalier Roze en août 2017, un pôle dédié à l’actualité artistique contemporaine, dans la rue du même nom, entre le Vieux Port et le quartier historique du Panier.

Plus de 800 m² répartis en 7 espaces distincts et rénovés à cette occasion, accueillent des acteurs culturels internationaux pour faire de cette rue une référence en termes de création contemporaine: … boutique d’art, galeries, expositions, ateliers d’art,  imprimerie d’art, hébergement d’artistes, historiens d’art…

Ce mécénat d’ANF Immobilier traduit la volonté du groupe de dynamiser le quartier historique marseillais de la rue de la République, en attirant des entreprises, des commerces et des initiatives culturelles dont le Musée du Savon (ouverture en 2018), les bureaux de l’Association MP2018, la galerie Nosco (exposition « La République de la rue »), le festival a-part (crée par Leila Voight en 2010), l’exposition monographique de Julien Creuzet (curateur Cédric Aurelle)…

source : capital.fr