Archives pour la catégorie Vu-Lu-Entendu sur le Web

[Art et images] la Fondation Cartier célèbre la beauté des arbres

Dans sa nouvelle exposition, la Fondation Cartier rend hommage à la beauté des arbres et invite surtout à mieux les considérer. Une bouffée d’oxygène.

Le chêne de Venon (Isère), photographie prise par Raymond Depardon lors du tournagedu film « Mon Arbre ». Raymond Depardon
Par Christophe Levent

 

Guide « Nous les arbres » – Fondation Cartier

« Nous les arbres », Fondation Cartier pour l’art contemporain (Paris, 14e), de 11 heures à 20 heures, jusqu’au 10 novembre. Tarifs : 10,50 euros et 7 euros (tarif réduit). Gratuit pour les moins de 13 ans. Fermé le lundi.

Source : leparisien.fr

 

Publicités

2019-08 Exposition itinérante, les Flâneurs sur la route

L’œuvre de José Luis Torres de Montmagny, Theatrum Mundi au Parc Blais, lors de l’exposition urbaine Les Flâneurs de Voir à L’Est en 2013. – Photo: archives, Andréanne Lebel

Le regroupement d’artistes Voir à l’Est – art contemporain présente pour une troisième année un projet d’exposition itinérante, les Flâneurs sur la route, sur tout le territoire du Bas-Saint-Laurent (1). Il sera inauguré le 16 aout par la tenue d’une table ronde ouverte au public entre le commissaire et les artistes entre 16h et 17h à la Goélette de Rivière-du-Loup, située au 67, rue du Rocher.

L’organisme Voir à l’Est – art contemporain est un regroupement d’artistes qui a pour mission de produire des expositions et des évènements en arts visuels afin de stimuler la production d’oeuvres d’art et favoriser les échanges entre les artistes professionnels de la région du Bas-Saint-Laurent et de l’extérieur.


(1) Le Bas-Saint-Laurent est une région administrative du Québec située sur la rive sud de l’estuaire du Saint-Laurent. Il est bordé au sud par l’État du Maine et le Nouveau-Brunswick, et par les régions de Chaudière-Appalaches et de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. Wikipédia


Source : InfoDimanche

2019-08 L’art dans la ville, c’est inspirant et gratuit

Quimper (Finistère).  Emmanuelle Briat est une artiste plasticienne. Ou une « ambassadrice de la nature » : comme elle aime se faire désigner. C’est avec la nature, souvent dedans et toujours pour elle qu’elle crée des œuvres d’art. L’artiste landernéenne a participé au parcours artistique et poétique des Arts dînent au vert, installé au Moulin Vert par l’association Courgettes et compagnie. Entretien.


(c) Ouest France

Vous pratiquez le land art : qu’est-ce que cela représente pour vous ?

C’est très vaste, au départ ça n’avait rien à voir avec l’écologie. Land art, c’est travailler dans l’environnement. Mon but c’est de mettre en avant le végétal, sensibiliser à la nature, mettre en relation l’art, l’environnement, les être humains. Le land art peut être pérenne.

À quoi ça sert, l’art dans la ville ?

Même si je travaille en land art, j’aime beaucoup travailler dans la ville. On sort des galeries, on sensibilise les gens à l’art, à l’environnement. Parfois, cela crée des situations conviviales. C’est instigateur de création. Je fais des ateliers avec des enfants ou des adultes. On se rend compte de l’effet que cela a : je revois un adulte, à quatre pattes en train de faire une petite cabane, me dire : « Je me sens vraiment comme en enfance ». Les enfants, beaucoup devant leurs écrans, c’est leur montrer qu’on peut aller dehors et faire quelque chose. Et c’est gratuit !


Source :  Ouest France

2019-07 L’intelligence des arbres (documentaire qui sortira en septembre)

Après le best-seller du forestier Peter Wohlleben « La Vie secrète des arbres« , le film documentaire « L’intelligence des arbres » souhaite mettre en lumière les interactions entre les arbres. Découvrez la bande annonce de ce film qui sortira au cinéma en septembre prochain.

….découvrir la vidéo

source : news.all4trees.org

Nous vous conseillons de lire :

2019-07 Artifexio, une start-up de passionnés autant que de technologie

Un Shazam de l’art identifie les oeuvres contemporaines

photo limportant.fr

Carole Brassier, avant de faire des études de commerce, a aussi étudié l’histoire de l’Art, discipline pour laquelle elle a toujours conservé un goût très prononcé. Une année, lors d’une visite dans une galerie espagnole, elle prit une photo d’une statuette.

Longtemps après, elle voulut acheter cette œuvre, mais après de nombreuses recherches sur Internet, la statuette était introuvable. Pourtant, elle finit un jour par la retrouver dans une petite galerie à deux pas de chez elle, à Nantes.

Carole et ses associés, tous férus d’Art, de musées et d’expositions, se sont donc dit qu’il y avait une place pour une application mobile destinée à retrouver les œuvres à partir de photos.

vidéo : https://vimeo.com/307480048

Passage à l’acte et coup de pouce de Créative Factory

L’idée était née et les quatre associés (Thirsty Bstrd, David Bonnet un développeur expert en photographie et en IA, et Marc Brassier, collectionneur et investisseur) ont concrétisé leur projet en 2018.

L’équipe n’a cependant pas mis un an à obtenir des résultats, ceux-ci sont venus rapidement, vite salués par un prix de la Creative Factory qui leur a offert un accompagnement de 9 mois.