Archives pour la catégorie Actualités artistiques

2019-10 Un projet d’art urbain de 10.000 mètres carrés (São Paulo, Brésil)

C’est une œuvre urbaine gigantesque qui prend forme dans le centre de São Paulo. Composée de calamars, de méduses et d’autres créatures marines fantastiques, cette immense fresque murale colorée recouvre déjà six murs situés au coin de la Rua Major Sertório et de la Rua Bento Freitas.

L’idée de ce projet d’aquarium urbain (Projeto Aquario Urbano) est de battre le record Guinness de la plus grande fresque murale du monde et de sensibiliser davantage aux questions environnementales et urbaines.

« Nous avons l’intention de faire la plus grande œuvre d’art urbain au monde. Il existe 15 bâtiments interconnectés. Il s’agit donc d’un tableau de plus de 10.000 mètres carrés. Les œuvres sont reliées, ce qui rend le tout est immersif. C’est un emplacement privilégié au centre de Sao Paulo« , explique Felipe Yung, un graffeur brésilien qui participe à l’élaboration de cette œuvre avec d’autres artistes.

Source/Liens utiles :


Permalien : https://wp.me/p5riis-10u

2019-10 Charleroi : l’art urbain en péril !

L’art urbain menacé de disparition

photo : Paul Magnette

Il n’y a pas de budget pour restaurer les fresques de street art. Le patrimoine artistique urbain de Marchienne et Dampremy est en péril.

 

[Art et Gastronomie] Les créations en sucre du confiseur Louis To

Le confiseur Louis To et l’une de ses créations en sucre dans son atelier de l’île de Cheung Chau, le 6 juin 2019 à Hong Kong ((c) Afp)

Hong Kong (AFP) – Avec une paire de ciseaux, un tube de soufflage et de fins outils en métal, le confiseur Louis To façonne en dragon et créatures fantastiques des boules de sucre dans son échoppe hongkongaise, un talent hérité de son enfance sous la Révolution culturelle.

Voilà une quinzaine d’années que sa petite boutique colorée engoncée dans une ruelle de l’île de Cheung Chau, au sud-ouest de celle de Hong Kong, fait le bonheur des visiteurs et des papilles.

Source : nouvelobs.com

 

2019-10 Art urbain : la Galerie Poirel ouvre le feu (Nancy)

150 œuvres

Blancs, les murs. Peut-être même un peu trop blancs, pour une expo censée se confronter à une discipline née dans les quartiers les moins lustrés, sur les façades les plus décrépies, ou dans la semi-obscurité du métro new-yorkais.

Photo Patrice SAUCOURT

Un peu trop sages, ces murs, où le street-art s’exprime essentiellement en tableaux joliment alignés ou à l’abri des vitrines. Comme si une forme d’asepsie avait été prescrite par les docteurs du savoir artistique.

Mais cette réserve mise à part, l’événement, riche de quelque 150 œuvres, est à saluer dans tout son éclat. Offrant comme vertu principale de reconstituer un contexte. « On me demande souvent de tracer l’histoire de l’art urbain », souligne Christian Omodéo, commissaire de « Fire on Fire ». « Le fait est que beaucoup n’en connaissent pas les liens de filiation. »

Liens utiles :


Permalien : https://wp.me/p5riis-10k

[Art et Photographie] Stunning Portraits Show

Stunning Portraits Show What Beauty Looks Like Around The world @scopicimpulse.com

 

Découvrez les pages « French Magazine of Art and Visual Culture« ,  patchwork Design de photographies, illustrations, peintures, sculptures, Dark Art, et plus….

Nous, on aime et vous en partageons les thèmes picturaux.

Source : scopicimpulse.com