Archives pour la catégorie Portraits d’artistes

2018-04 Expo ‘Regards de femmes’ (Versailles, 78000)

Du 26 mars au 30 avril, le CCAS de Versailles héberge l’exposition « Regards de femmes« .

Odile Ollivier Joly y présente ses œuvres, dont une partie a été peinte à la Passerelle des Arts, dans le cadre des « Ateliers libres« .

     

Merci à Odile d’avoir transmis le texte ci-dessous, empreint de philosophie et de sagesse. Rappelons que le regard est source d’information, tant comme observation que comme introspection….


On dit que le regard est le reflet de l’âme.

Quand la différence est source de respect, de bienveillance, alors, le rejet, la peur n’auront plus lieu d’être.


Lieu : 6, Impasse des Gendarmes, Versailles (map)
Horaires : du lundi au vendredi de 8h30 à 17h00
Entrée gratuite

Publicités

2018-03 L’artiste contemporain doit-il être spectaculaire pour survivre ?

“Le fondement de la création artistique, c’est d’observer et de consigner”

Aujourd’hui, sur le marché l’art contemporain, la réussite est aussi fulgurante que la gloire est éphémère. Le peintre Per Kirkeby lui, se moque de la nouveauté et démontre qu’il appartient à l’ancien monde…

Per KIRKEBY
Untitled, 1998
Oil on canvas
300 x 500 cm
118 1/8 x 196 7/8 inches
© Per Kirkeby – Photo: Rebecca Fanuele
Courtesy of the Artist and Almine Rech Gallery

Le milieu de l’art, comme celui de la mode et de la publicité, étant avide de nouveautés, la difficulté pour un artiste contemporain consiste à se renouveler. Aussi — il en va de sa crédibilité et de sa survie — recherche-t-il de l’inédit, de la singularité, un geste marquant, quelque chose de spectaculaire — ainsi Anselm Kiefer en vient à couler du plomb sur d’anciens tableaux, procédé sans précédent dans l’histoire. Si l’art moderne s’est construit contre le goût douteux d’une bourgeoisie enrichie par la révolution industrielle, l’art contemporain, lui, se cachant souvent derrière des sujets édifiants et des indignations vertueuses (misère, écologie, guerre…), obéit aux inclinaisons tout aussi douteuses des affairistes actuels.

Lire+ sur Télérama (la chronique d’Olivier Cena)


Permalien : https://wp.me/p5riis-BF

2018-03 Le pixel art habille les murs de Bastia

Le pixel art se réveille la nuit pour habiller les murs de Bastia

Les créations à la peinture ou en mosaïque de 8REE, de son nom d’artiste de rue, ne passent pas inaperçues. Elles piquent la curiosité des passants et entretiennent le mystère sur son auteur. Un jeu interdit qu’il entend poursuivre.

Une liberté artistique sans revendication
Photo: Jonathan Mari

Il pourrait en effet être poursuivi pour vandalisme mais qu’importe… « Et puis la nuit, on fait de belles rencontres. Des personnes vous regardent et vous interrogent. C’est intimiste et inspirant. Tout est différent« , confie ce jeune trentenaire bastiais de nature réservé qui a trouvé, dans le pixel art, une façon de libérer sa pensée.  » J’ai toujours été quelqu’un qui respectait les règles et un jour, j’ai eu un déclic en côtoyant d’autres artistes. Je me suis pris au jeu. »

Sans agressivité, ni autre volonté que celle d’entretenir le mystère. Et lorsque certaines de ses oeuvres, préparées avec soin dans son atelier, sont décollées par les services de la Ville, il se promet de recommencer. Ici ou ailleurs.

Source : corsematin.com

Découvrir le « Pixel art »Wikipédia ; vidéo « le monde du Pixel art »…

Wiikipédia

Le pixel art [pik.sɛl.aʁ(t)]1, aussi appelé art du pixel ou art des pixels [aʁ.dy/de.pik.sɛl] au Québec2, désigne une composition numérique qui utilise une définition d’écran basse et un nombre de couleurs limité (même si cette double limitation n’est rigoureuse qu’historiquement parlant). De fait, le matériau de base du pixel art est la représentation plastique du pixel (contraction anglophone de picture element : élément d’image). C’est-à-dire une surface plus ou moins carrée et colorée, comme composante élémentaire de toute création de pixel art. Ces contraintes de moyens minimalistes imposent une stylisation, au cœur d’une recherche esthétique où chaque pixel a son importance3. Ainsi, créer une œuvre où les pixels seraient simplement discernables les uns des autres, n’est pas une condition suffisante pour en faire du pixel art.

La réelle renaissance du pixel art a coïncidé avec l’apparition des appareils mobiles, laquelle réintroduit d’une part les limitations techniques de l’affichage et d’autre part un besoin en contenu abondant et peu cher, lequel entraîne une explosion du marché des développeurs indépendants, qui à leur tour doivent revenir à des techniques de production peu coûteuses et rapides telles que le pixel art.

Lire nos articles sur le Street Art :


Permalien : https://wp.me/p5riis-BP

2018-03 Paul Gauguin, voyages à travers les arts

Paul Gauguin, Paysage tahitien, 1891

La vie de Paul Gauguin est passionnante, à plusieurs titres. Ses rencontres artistiques, parfois virulentes faites de confrontation et de désaccord. Ses expériences artistiques, comme  celles de la sculpture, de la gravure et des céramiques.  Son business de collectionneur d’art ou d’agent de change. Ses voyages vers les pays chauds et lumineux.  Et enfin l’école de Pont-Aven et le mouvement Nabi.

Exemple de céramique par Gauguin :
Paul Gauguin, Oviri, 1894,
© Rmn-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Pour en savoir+, nous vous invitons à parcourir les lignes du blog artvulgaris.com. Avec humour, franc-parler, attachement, réalisme, modernité… Art Vulgaris décrit et documente le parcours de Paul Gauguin.  Une synthèse agréable à lire et à parcourir… et à faire partager. Merci à l’auteure.

Lire également notre article Gauguin et l’École de Pont-Aven.

 

 

 


Permalien : https://wp.me/p5riis-Bt

2018-03 Le salon de dessin contemporain DDessin (Atelier Richelieu, Paris 75002)

Fort de ses cinq ans d’existence, DDESSINPARIS, le cabinet de dessins contemporains unique en son genre, au format intimiste et à l’avant-garde de la création graphique, investira de nouveau l’Atelier Richelieu du 23 au 25 mars 2018.

Une vingtaine de galeries seront présentes pour cette sixième édition de DDESSINPARIS, notamment : Galerie 24Beaubourg (Paris), la Galerie Claire Corcia (Paris), Creative Growth Art Center (Oakland – USA), Galerie Detais (Paris), Galerie Gratadou – Intuiti (Paris, Bruxelles – Belgique), H Gallery (Paris), La Maison de la plage (Tunis – Tunisie), Galerie Larnoline (Sauve), Little Africa (Paris), LMS Gallery (Bruxelles – Belgique), Loo & Lou Gallery (Paris) qui proposera un solo show de l’artiste Arghaël, GALLERY MAISON D’ART (Osaka – Japon), Galerie Marie Jaouen (Paris), Galerie Polysémie (Marseille), Rizomi Gallery (Parme – Italie), Teodora Galerie (Paris).


Informations pratiques

Source : sortiraparis.com


Permalien : https://wp.me/p5riis-B6