Archives pour la catégorie Social, solidaire et collaboratif

2017-09 L’action de la fondation Francès reconnue par l’Unesco

L’association intervient notamment en milieu scolaire, et aborde des thématiques générales à l’aide de l’art contemporain.

Depuis sa création en 2013, l’association les Amis de la fondation Francès, spécialisée dans la promotion de l’art contemporain, a développé de nombreux programmes éducatifs et pédagogiques à l’aide d’œuvres contemporaines. Une démarche originale et remarquée puisque l’association vient d’obtenir l’accréditation de la commission nationale française pour l’Unesco.

credit photo : LP/Olivier Arandel

La Fabrique de l’esprit prévoit aussi des modules destinés aux adultes, « mais toujours en faisant référence aux œuvres », précise Estelle Françès, directrice de la fondation. Des œuvres dont la plupart sortent des étonnantes collections de la Fondation Francès, devenue une référence internationale en matière d’art contemporain.

source : leparisien.fr

 

Publicités

2017-08 #VisibleWomen, le hashtag pour les femmes artistes

capture du 20-08-2017

Dans les domaines de l’illustration et du graphisme, comme dans plusieurs corps de métier, la gent masculine est encore largement dominante. Depuis lundi 7 août, le hashtag #VisibleWomen, rassemble sur Twitter des femmes artistes, graphistes, photographes, illustratrices dans le but de mettre en lumière l’étendue de leur talent.

« Les objectifs de cette initiative sont d’augmenter la visibilité des femmes dans notre industrie, et de vous donner du travail« , peut-on lire sur le site de la société de production Milkfed, initiatrice de ce mouvement.

Lire la suite sur huffpostmaghreb.com

 

2017-03 Une église abandonnée devient un véritable temple du street art

(Maroc) Cet artiste s’est servi de son art pour magnifier une église abandonnée au Maroc. Okuda San Miguel, peintre espagnol, a utilisé une large palette de teintes saturées et a peint des formes géométriques. L’ancienne église de Youssoufia devient un véritable temple du street art.

Moustacho vous dévoile ce magnifique projet.

Lire+ sur moustacho.com

 

2017-06 Solid’Art, quand l’art et la solidarité se donnent la main

C’est la troisième année qu’artistes et Secours populaire se retrouvent au palais Rameau. Ce week-end, il est possible de sillonner l’expo-vente pour enrichir sa culture artistique tout en contribuant à offrir 5 000 journées de vacances, l’objectif de 2017.

Burton, artiste peintre sur plexiglas, matériau incassable et réfléchissant – PHOTO ÉDOUARD BRIDE

Troisième édition de Solid’Art ce vendredi 16 juin jusqu’à 21h, samedi 17 de 10 h à 19 h (vernissage à 11 h 30) et dimanche 18 de 10 h à 19 h, au palais Rameau, 39, boulevard Vauban à Lille. Entrée gratuite. Catalogue de l’exposition sur www.solidart.fr.

Le principe est inchangé. Les artistes cèdent la moitié du produit des ventes au Secours populaire. «  Je ne me considère pas comme un artiste engagé, je me méfie des étiquettes  », témoigne Freaks The Fab à la veille de sa première participation. Mais «  envoyer les gamins en vacances  », cela va bien à celui qui se présente comme un «  militant du sourire  ». Un habitant du Nord – Pas-de-Calais sur deux ne part pas en vacances. Ce sombre tableau-là a besoin de quelques touches de couleur.

Programmes, adresse, horaires… lire+

Sources : … les enfants partent en vacances ; art et solidarité au Palais Rameau

2017-06 BIG, la Biennale des espaces d’art indépendants de Genève

Les containers installés sur la plaine recréent une cité-jardin utopique où naissent des propositions artistiques. Image: STEEVE IUNCKER-GOMEZ

(Genève, plaine de Plainpalais) Née en 2015, sur les cendres de la Manifestation d’art contemporain organisée par la Ville de Genève, cette biennale vise à valoriser la scène alternative, moins visible que les institutions, et à mettre en lien les espaces d’art indépendants. Sa première édition avait attiré des centaines de personnes sur la plaine.

Soixante espaces d’art, associations, artistes et collectifs participeront à l’événement, qui durera trois jours. Dans et autour des containers, les créateurs partageront avec le public des expériences d’art contemporain, plutôt que de simplement donner à voir un objet fini. Et en brouillant souvent les frontières entre les arts plastiques, la musique, le théâtre ou le cinéma.

Source : tdg.ch

Biblio : scène alternative