Archives pour la catégorie Social, solidaire et collaboratif

2019-11 L’association ‘rêves de Lilou’ veut décorer les chambres des hôpitaux

Il y a tout juste un an Jalil Amor, un architecte d’intérieur qui a aménagé de nombreuses chambres d’hôtel dans le monde mourrait dans le service d’oncologie de l’hôpital Saint Louis à Paris.

Sa sœur, Safia, qui l’a assisté jusqu’au bout, dans sa chambre triste, anonyme, sans âme,  s’était juré en hommage à ce frère disparu qui rendait beau n’importe quel lieu de décorer les chambres de cette unité.

Safia Amor fonde l’association Rêves de Lilou

Source : franceinter.fr

 

2019-11 Une usine transformée en lieu d’exposition d’art contemporain et café culturel

Dans le village de Saint Martin de Valamas, des artistes ont transformé une ancienne usine de bijoux en lieu d’exposition d’art contemporain et café culturel.

L’atelier du bijou s’est installé dans les locaux de l’ancienne usine Murat à Saint-Martin-de-Valamas en Ardèche. 5 avril 2019. © Radio France – Nathalie Rodrigues

 

À la fois lieu d’exposition et café culturel, la Nouvelle Manufacture a été rachetée à la mairie en 2014 par deux artistes, Antoine Abel et Juliette Rault.

C’est à la fois un musée et une pépinière d’entreprises. Il a été construit dans l’ancienne usine Murat, la première usine de bijoux en Ardèche ouverte en 1868.

Aujourd’hui, tout un collectif travaille à rénover le bâtiment pour en faire un lieu de vie. Au départ seulement résidence artistique, le lieu accueille un café culturel pour « ouvrir le lieu à un plus grand nombre de gens » et organiser des événements comme des concerts ou des conférences.

source : rcf.fr –  francebleue.fr

Ardèche – st-martin-de-valamas / Usine montalon @picclick.fr

2019-08 Festivals culturels, nouvel espace d’engagement pour la jeunesse de Tunisie

Philosophie, bande dessinée… De jeunes Tunisiens se mobilisent pour organiser des événements où ils peuvent aborder des thèmes absents des débats politiques.

En Tunisie, les 15-29 ans représentent 30 % de la population. Et 70 % des nouveaux inscrits sur les listes électorales sont des jeunes âgés de 18 à 35 ans. Si beaucoup ne s’engagent plus en politique, déçus par l’après-révolution et la classe politique, ils trouvent dans le secteur culturel un espace pour s’exprimer et lancer des initiatives faites de débrouillardise, sur fonds propres ou grâce à des sponsors privés.

A Tazarka (15 km au nord de Nabeul), c’est également un groupe de jeunes dessinateurs qui a repris le Salon international de la bande dessinée (SIBDT), vieux de 23 ans. L’événement, qui a reçu pour cette édition, du 19 au 24 août, l’Américain David W. Mack, survit grâce à des collectifs de scénaristes et dessinateurs tunisiens comme le Lab 619, un groupe de jeunes caricaturistes constitué après la révolution et qui publie un magazine de BD.

@http://tazarkabd.com/

 

Lire également

 

Sources : Tunisie, les nouveaux sentiers de l’art contemporain; lemonde.fr


Permalien : https://wp.me/p5riis-10T

[Art et Halloween] La pop culture s’invite sur des ballots de paille

 

Au cours des dix dernières années, l’artiste Jean Marie Smith a créé des oeuvres sur des ballots de paille géants à l’occasion de la période d’Halloween.  « Pour apporter des sourires et de la joie aux petits et grands » explique Jean Marie. De Harry Potter aux Simpson en passant par Star Wars ou encore Dora l’exploratrice, les créations de l’artiste basée dans le Kentucky, passent en revue les personnages du monde de la culture populaire. Coté technique, certains ballot de paille sont empilés ou ajustés en fonction du personnage à sculpter.

Source : golem13.fr

 

 

 

 

2019-10 Des détenus artistes exposés au musée des Abattoirs (Toulouse)

DDM MICHEL VIALA EXPOSITIONS D’OEUVRES DE DETENUS DE LA PRISON DE MURET AU MUSEE DES ABATTOIRS EXPO ABATTOIRS

Six des dix détenus du centre de détention de Muret qui participent aux ateliers d’arts plastiques animés par l’artiste Catherine Branger (1) ont participé au vernissage de leur exposition « Chaud chaud » au Musée des Abattoirs de Toulouse.

Cette exposition regroupe une vingtaine de travaux réalisés par les détenus eux-mêmes, dans la Galerie des Publics, jusqu’au 3 novembre. Elle s’inscrit dans les missions Hors les murs, menées par le Musée des Abattoirs qui visent à rendre l’art et la culture accessibles aux publics empêchés.

 

(1) Cet espace vous permettra de découvrir mon travail d’artiste plasticienne, entre dessin et peinture. Je présente également mon travail d’intervenante auprès de différents publics. Celui-ci a pris une grande place dans ma vie professionnelle avec de nombreuses restitutions au Musée les Abattoirs à Toulouse avec qui je travaille en partenariat depuis maintenant une quinzaine d’années.

ladepeche.fr

Permalien : https://wp.me/p5riis-107