Archives pour la catégorie Atelier Enfants

2016-11 Ateliers portraits, les élèves deviennent peintres et modèles

… une originale idée que de concevoir « un projet photographique, une réflexion sur la représentation que l’on a de soi, celle que l’on aimerait donner à voir » !  190 enfants, représentant 8 classes du CE1 au CM2, ont participé à cette animation, sous forme d’ateliers portraits.

Il s’agit d’aller contre l’idée reçue qu’une personne se résume à la première image que l’on voit d’elle. Les enfants ont pu s’exprimer sur ce qu’ils voyaient, sur ce que cela leur évoquait en utilisant un univers et un vocabulaire lié à l’art du portrait (notion de cadrage, de pose, face, profil, de costume, de décor et d’expressions).

Lire+

2016-07 Des enfants défavorisés rencontrent Monsieur Matisse (Afrique du sud/Soweto)

Soweto (Afrique du Sud) (AFP) – L’instituteur n’en revient pas : « On se bat d’habitude pour la discipline, mais là, il n’y a pas un bruit ». Ses 64 élèves sont absorbés par leurs collages à la façon de Matisse, pendant un atelier consacré à cet artiste français dans cette école défavorisée du township de Soweto.

Dans leur cahier d’arts plastiques « Rencontre Monsieur Matisse » – distribué le matin même et financé, comme l’atelier, par des partenaires français et Standard Bank -, les enfants découvrent et commentent le papier découpé « L’Escargot », une spirale réalisée selon la technique de « la peinture avec des ciseaux ».

Au tour maintenant des écoliers d’imaginer l’animal de leur choix : nombre de filles optent pour un papillon, un garçon pour un serpent, un autre pour un dinosaure ou encore une girafe.

 ‘Les couleurs rendent heureux’

L’atelier dure juste le temps d’une matinée, « mais on plante une graine« , affirme Kathi Chapman. « Certains de ces enfants font déjà preuve de talents. On espère allumer une petite flamme au moins chez l’un d’entre eux et que certains pourront devenir des artistes. »

2016-04 A Paris, ce week-end… initier les enfants à l’art urbain

À Paris ce week-end… art contemporain, vinyles, séries et street-art

Initier les enfants à l’art urbain. A partir de dimanche, et jusqu’au 19 septembre, le street-artiste JR investit la Galerie des enfants du Centre Pompidou (IVe) avec «Vous êtes ici» une exposition-atelier destinée au jeune public (4-12 ans). Les enfants y découvriront la photographie contemporaine et la planète des hommes vue par JR, habitué à parcourir le globe pour photographier ses habitants et réaliser des collages de leurs portraits sur les murs et les sites du monde entier. Un voyage urbain et humain aussi ludique qu’éducatif.

Le 'Panorama' d'Eva Jospin à découvrir dans la Cour Carrée du Louvre. Crédits photo - Architecture_Outsign_courtesy_Noirmontartproduction
Le ‘Panorama’ d’Eva Jospin à découvrir dans la Cour Carrée du Louvre. Crédits photo – Architecture_Outsign_courtesy_Noirmontartproduction

source :  lefigaro.fr

 

2016-04 La Villa Féron de Victor Horta promise à la pelleteuse

Titan de l’Art nouveau, architecte belge le plus admiré dans le monde, Victor Horta reste mal aimé dans son propre pays. La Villa Féron, dessinée par le maître en 1904, est menacée par un permis de démolition.

La Villa Féron de Victor Horta promise à la pelleteuse

Le baron Victor Horta, né le 6 janvier 1861 à Gand et mort le 8 septembre 1947 à Bruxelles, est un architecte belge. Il est le chef de file incontesté des architectes Art nouveau en Belgique. Wikipédia
hortanimafr-2Les quatre habitations majeures – l’Hôtel Tassel, l’Hôtel Solvay [inscrit au Patrimoine mondial par l’UNESCO], l’Hôtel van Eetvelde et la maison et l’atelier de Horta – situées à Bruxelles et conçues par l’architecte Victor Horta, l’un des initiateurs de l’Art nouveau, font partie des œuvres d’architecture novatrices les plus remarquables de la fin du XIXe siècle. La révolution stylistique qu’illustrent ces œuvres se caractérise par le plan ouvert, la diffusion de la lumière et la brillante intégration des lignes courbes de la décoration à la structure du bâtiment. Unesco
Découvrir Victor Horta le musée Horta, l’histoire des belges

2016-02 James Rizzi ou comment réenchanter des quartiers…

James_Rizzi_2008_(cropped)James Rizzi (5 octobre 1950 à Brooklyn, New York – 26 décembre 2011 à Manhattan, New York) est un artiste peintre de pop art américain. Jusqu’à sa mort, il résida et travailla dans un atelier-loft à SoHo, au sud de Manhattan.

Il est surtout renommé pour ses œuvres en 3D, en particulier des paysages urbains souvent de New York. Son style naïf est particulièrement coloré. il participe à la création de visuels de pochettes de CD ou encore au design d’objets courants, comme des cartes téléphoniques.

#streetart Cet artiste transforme les immeubles en cartoons psychédéliquesIl s’est associé à l’architecte Konrad Kloster pour réenchanter un quartier du Sud de l’Allemagne : Braunschweig. Cette création (« Happy Rizzi « ) détonne totalement avec l’environnement et l’égaye par son univers délirant et jovial. Un souffle d’humour et d’extravagance a envahit ce quartier hauts en couleurs. Une collaboration architecturale qui ne laisse pas indifférent, sorte de maisons du bonheur, que les touristes viennent contempler depuis toute l’Europe.

colorful-psychedelic-cartoon-buildings-james-rizzi-germany-6-2

On citera le blog « la cabane à idées » qui évoque l’utilisation des motifs peints par James Pizzi pour faire travailler les enfants…

james-rizzi-oiseau« On a découvert cet artiste récemment avec mes enfants. On a regardé de nombreuses œuvres sur Google Images et les enfants ont particulièrement accroché avec les immeubles Rizzi en Allemagne, la Happy Rizzi House, et ses peintures d’immeubles rigolos. »

 

Sources

Wikipédia… James Rizzi

Maison du Monde… La maison joyeuse de Rizzi

Lesconfettis.com…  La Happy RIZZI House de James Rizzi

iletaitunepub.fr… Cet artiste transforme les immeubles en cartoons psychédéliques