Archives pour la catégorie Atelier Enfants

2018-10 Cours de « Dessin, Modelage, Peinture »

Tous les mercredi 15h00-16h30

Ces cours s’adressent aux enfants de 6 à 10 ans et sont animés par Étienne SELLERET.

De manière ludique, les enfants apprendront à dessiner leur projet en appréhendant le volume et l’espace, à utiliser la terre autodurcissante et à peindre l’œuvre créée.

Le tarif appliqué est celui des Ateliers pour les enfants (230€ annuel + cotisation). Voir Infos pratiques

Publicités

2018-04 Stage Enfants 6-10 ans

Pendant les vacances scolaires, La Passerelle des Arts et Bruno Atamian ont le plaisir de vous informer de l’organisation du :

STAGE ENFANTS pour les 6/10 ans

mardi 17 et mercredi 18 avril de 14h à 16h

Thème : « Découvrir les continents par le dessin et la peinture » – La population, l’art égyptien, les cultures

Bruno Atamian, artiste peintre, déterminera un thème avec chaque enfant et lui apprendra différentes techniques (faire des dégradés, travail sur du papyrus, découpage, collage, travail de la gouache…).

 

Tarif unique (matériel compris) :  20€ (2 jours) – 12€ (1 jour)

Nombre maxi de stagiaires : 10

Contact & inscription : 01 47 50 45 11 ou contact@la-passerelle-des-arts.org

  • le règlement par chèque est à adresser à La Passerelle des Arts – 40/42 rue de la Passerelle – 92370 Chaville.
  • pour tout autre mode de règlement, nous consulter
  • le règlement confirme l’inscription.
  • le nombre de places étant limité, la date de réception du règlement fait foi.

 

 

2017-09 L’action de la fondation Francès reconnue par l’Unesco

L’association intervient notamment en milieu scolaire, et aborde des thématiques générales à l’aide de l’art contemporain.

Depuis sa création en 2013, l’association les Amis de la fondation Francès, spécialisée dans la promotion de l’art contemporain, a développé de nombreux programmes éducatifs et pédagogiques à l’aide d’œuvres contemporaines. Une démarche originale et remarquée puisque l’association vient d’obtenir l’accréditation de la commission nationale française pour l’Unesco.

credit photo : LP/Olivier Arandel

La Fabrique de l’esprit prévoit aussi des modules destinés aux adultes, « mais toujours en faisant référence aux œuvres », précise Estelle Françès, directrice de la fondation. Des œuvres dont la plupart sortent des étonnantes collections de la Fondation Francès, devenue une référence internationale en matière d’art contemporain.

source : leparisien.fr

 

2016-11 Ateliers portraits, les élèves deviennent peintres et modèles

… une originale idée que de concevoir « un projet photographique, une réflexion sur la représentation que l’on a de soi, celle que l’on aimerait donner à voir » !  190 enfants, représentant 8 classes du CE1 au CM2, ont participé à cette animation, sous forme d’ateliers portraits.

Il s’agit d’aller contre l’idée reçue qu’une personne se résume à la première image que l’on voit d’elle. Les enfants ont pu s’exprimer sur ce qu’ils voyaient, sur ce que cela leur évoquait en utilisant un univers et un vocabulaire lié à l’art du portrait (notion de cadrage, de pose, face, profil, de costume, de décor et d’expressions).

Lire+

2016-07 Des enfants défavorisés rencontrent Monsieur Matisse (Afrique du sud/Soweto)

Soweto (Afrique du Sud) (AFP) – L’instituteur n’en revient pas : « On se bat d’habitude pour la discipline, mais là, il n’y a pas un bruit ». Ses 64 élèves sont absorbés par leurs collages à la façon de Matisse, pendant un atelier consacré à cet artiste français dans cette école défavorisée du township de Soweto.

Dans leur cahier d’arts plastiques « Rencontre Monsieur Matisse » – distribué le matin même et financé, comme l’atelier, par des partenaires français et Standard Bank -, les enfants découvrent et commentent le papier découpé « L’Escargot », une spirale réalisée selon la technique de « la peinture avec des ciseaux ».

Au tour maintenant des écoliers d’imaginer l’animal de leur choix : nombre de filles optent pour un papillon, un garçon pour un serpent, un autre pour un dinosaure ou encore une girafe.

 ‘Les couleurs rendent heureux’

L’atelier dure juste le temps d’une matinée, « mais on plante une graine« , affirme Kathi Chapman. « Certains de ces enfants font déjà preuve de talents. On espère allumer une petite flamme au moins chez l’un d’entre eux et que certains pourront devenir des artistes. »