Archives pour la catégorie Art et photographies

[Art et Culture] Davi Kopenawa, chaman et chef indigène

Alors que s’ouvre à la Fondation Cartier la rétrospective de la photographe Claudia Andujar, qui a consacré son œuvre à la défense du peuple Yanomami, au Brésil, le leader indigène alerte sur les nouvelles menaces.

Entretien. Il a l’autorité naturelle d’un pape ou d’un prince, en beaucoup plus simple. A 54 ans, silhouette bonhomme, mains costaudes, Davi Kopenawa, chaman et leader du peuple indigène yanomami du Brésil, est un homme en colère. Face à la destruction de la forêt et à l’avancée meurtrière sur ses terres des trafiquants de bois et autres « garimpeiros », les orpailleurs clandestins, il sonne l’alarme aux quatre coins du monde.

En décembre 2019, à Stockholm, il a reçu le Right Livelihood Award, connu comme le « prix Nobel alternatif ». A la Fondation Cartier pour l’art contemporain, à Paris, le 30 janvier, il a ouvert la formidable rétrospective consacrée à la photographe Claudia Andujar aux côtés de l’artiste-activiste et de l’anthropologue Bruce Albert.

source :  lemonde.fr

Une famille yanomami réunie autour dun hamac fait de fibres de bananier.© 1980 Victor Englebert / Survival

2020-01 La fascination de Wim Wenders pour les toiles d’Hopper

Cape Cod morning, Huile sur toile 86.7 x 102.3 cm Smithsonian American Art Museum_

La Fondation Beyeler à Bâle, en Suisse, accueille une exposition consacrée aux paysages du peintre américain Edward Hopper. À cette occasion, le cinéaste allemand Wim Wenders a créé un court-métrage qui plonge le spectateur dans les toiles du peintre américain.

« La lumière chez Hopper est très cinématographique, et presque toujours avec le soleil. Il fait des cadrages que l’on ne connaît pas dans la peinture, même le format c’est du cinémascope ! Tout d’un coup, il y a un peintre qui prend les cadrages du cinéma ».

« Hopper réussit à créer une tension, qui fait que comme spectateur, on veut savoir ce qui va se passer juste après. Et on n’a pas cette sensation en général dans la peinture ».

Source : franceinter

 

[Art urbain] Le Street art, une forme artistique contemporaine à part entière

Indissociable de la rue, le street art, autrefois marginalisé, s’est développé sur les murs des villes pour devenir une forme artistique contemporaine à part entière. À présent, le street art éphémère a quitté la rue pour se faire une place dans les galeries. Balades, expos, ateliers, sport, découvrez le street art dans Paris.

Que faire à Paris propose un patchwork des galeries, expos, tendances…