Tous les articles par maisondespeintres92

Ce blog est une vitrine sur les arts au sens large. Nous y évoquons les activités de l'association bien entendu, mais celles des peintres, sculpteurs, dessinateurs... leurs actualités, leurs œuvres, leur vie. Conférences, expositions, patrimoine, marché de l'art, bandes dessinées, architecture, street art... sont cités. La Passerelle des Arts - Maison des peintres, association située à Chaville (92), rassemble peintres adultes débutants et/ou confirmés. Tous types de techniques sont développées. Les professeurs accompagnent les peintres, partagent leur savoir-faire, suscitent les vocations. L'association accueille également de jeunes peintres (enfants de 7 à 11 ans; voire +) pour du dessin/peinture et/ou arts plastiques (dessin, modelage, peinture). Merci aux abonnés pour leurs marques d'attention et aux visiteurs pour leur navigation.

2020-01 Comment l’art a véhiculé les stéréotypes du monde arabe

Du 10 octobre 2019 au 26 janvier 2020,  le British Museum, à travers une exposition « « Inspired by the East – How the Islamic World influenced western art »,  a abordé les stéréotypes véhiculés par l’art, notamment le courant orientaliste, à l’égard du monde arabe. Des œuvres dont l’histoire a retenu une interprétation biaisée par le regard du colonisateur.

« La Grande Mosquée Omeyyade, Damas », 1913. (© Carl Wuttke/Islamic Arts Museum Malaysia)

«Une grande partie de ce que nous appelons l’orientalisme présente des images stéréotypées et, bien entendu, celles-ci doivent être examinées de manière critique. Ce genre de conscience de soi historique devrait nous permettre de bien réfléchir aux images de l’islam conservées aujourd’hui», souligne auprès de la BBC Elisabeth Fraser, professeure d’histoire de l’art à l’université de Floride du Sud. Pour l’universitaire américano-palestinien Edward Saïd (1935-2003), l’art orientaliste s’inscrivait dans une tradition culturelle de stéréotypes du monde arabe, qu’il voyait se prolonger encore aujourd’hui.

Sources : yabiladi.com ; konbini.com

« Femmes d’Alger dans leur appartement », Eugène Delacroix, 1833.

2020-03 Sport et street art

Le Martiniquais Mathieu Grébille oublie le confinement grâce au street art

Confiné à Montpellier, le Martiniquais, ailier gauche de l’équipe de France de handball, a trouvé de quoi s’occuper pendant cette crise sanitaire. Le street art et sa fille Lia ne lui laissent aucun moment de répit. Récit d’une double passion.

Dans cette crise sanitaire que nous traversons, certains sportifs ont tout le matériel à la maison, entre rameur, vélo d’appartement ou haltères. D’autres préfèrent s’occuper l’esprit en priorité. Mathieu Grébille fait partie de cette dernière catégorie. Paradoxalement, il a déjà connu des situations analogues, où, blessé, il a dû rester chez lui, sans bouger, pendant plusieurs semaines. Ce confinement n’est pas la chose la plus difficile qu’il ait vécu.

Source : francetvinfo

[Art et Peintres] Florent Touchot

Artiste plasticien et photographe, Florent Touchot travaille la matière brute et urbaine du papier d’affiches publicitaires qu’il associe avec la transparence du plexiglas utilisé comme support photographique. Le travail de Florent est exposé en France mais aussi en Chine, aux Etats-Unis, en Angleterre, en Allemagne, … et ses oeuvres font partie de nombreuses collections privées.

Florent Touchot « Corto Dub Station » @GalerieDeFrancony

 

Source :  Galerie de Francony

La Galerie de Francony est spécialisée dans la promotion et la vente d’oeuvres d’artistes confirmés et d’artistes émergents. Un univers passionnant qui offre l’opportunité d’investir dans le travail d’un artiste au début de sa carrière grace à l’expertise de la galerie.