Tous les articles par maisondespeintres92

Ce blog est une vitrine sur les arts au sens large. Nous y évoquons les activités de l'association bien entendu, mais celles des peintres, sculpteurs, dessinateurs... leurs actualités, leurs œuvres, leur vie. Conférences, expositions, patrimoine, marché de l'art, bandes dessinées, architecture, street art... sont cités. La Passerelle des Arts - Maison des peintres, association située à Chaville (92), rassemble peintres adultes débutants et/ou confirmés. Tous types de techniques sont développées. Les professeurs accompagnent les peintres, partagent leur savoir-faire, suscitent les vocations. L'association accueille également de jeunes peintres (enfants de 7 à 11 ans; voire +) pour du dessin/peinture et/ou arts plastiques (dessin, modelage, peinture). Merci aux abonnés pour leurs marques d'attention et aux visiteurs pour leur navigation.

2018-12 L’histoire des Noirs dans la peinture

« On a tendance à penser qu’étudier l’art sous le prisme de la couleur est une entrée communautaire, ce qui est faux. »

Employees pose for photographers with an oil painting of black African muslim, Ayuba Suleiman Diallo, a freed slave, painted in 1733 by William Hoare, during a photocall at the National Portrait Gallery in London, on July 7, 2010. The gallery Wenesday launched an appeal to raise 100,000 GBP to aquire the image. AFP PHOTO / BEN STANSALL (Photo by BEN STANSALL / AFP)

Que dit la peinture de la perception des Noirs dans les sociétés européennes du XIVe au XXe siècles ? Après avoir étudié près de 5 000 tableaux sur lesquels figurent des personnages noirs, Naïl Ver-Ndoye et Grégoire Fauconnier en ont tiré l’anthologie Noir : entre peinture et histoire.

Cet ouvrage dense met en lumière des figures restées dans l’ombre de l’histoire de l’art. Leurs trajectoires singulières, du diplomate au soldat en passant par le domestique, éclairent l’histoire des relations entre l’Europe et l’Afrique.

Entretien avec Naïl Ver-Ndoye, professeur d’histoire-géographie.

Au-delà des préjugés, vous expliquez que les peintres ont eu du mal à reproduire la couleur des Noirs…

Les peintres ont fait de nombreuses expérimentations pour obtenir une teinte comme la mienne, c’est-à-dire marron. Il fallait faire des mélanges, travailler les pigments et le reflet de la lumière sur la peau. Or la lumière ne se reflète pas de la même manière sur les peaux noires ou blanches. On remarque cette difficulté dans les tableaux de Véronèse [1528-1588] datant de la Renaissance.

Le Radeau de la Méduse, exposé au Louvre, est l’un des tableaux les plus connus du grand public. On y voit trois hommes noirs. Le peintre Géricault les a volontairement ajoutés. Pourquoi ?

C’est un tableau militant. Géricault [1791-1824] raconte le naufrage d’une frégate coloniale sur les côtes mauritaniennes, le 2 juillet 1816. Sur le radeau, il fait figurer trois hommes noirs, dont un appelle au secours avec un haillon blanc. Pour les peindre, il s’est servi du même modèle, Joseph, un homme noir très connu à Paris. Il peint trois hommes alors qu’un seul a survécu au naufrage, pour interpeller sur le sort des Noirs et dénoncer la traite négrière.

accès vidéo


Lire aussi Avec Jay-Z et Beyoncé, « le Louvre devient une marque cool »


Sources : babelio.com  (« Noir » de Grégoire Fauconnier et Naïl Ver-Ndoye ; 27/09/2018)  ;  lemonde.fr

 

Publicités

2018-11 La Réserve des Arts donne une seconde vie aux déchets de la culture

… initiative sociétale remarquable à destination des acteurs culturels et des artistes.

C’est la caverne d’Alibaba des professionnels de la culture. La Réserve des Arts récupère chaque année à la fin des défilés de mode, des expositions et des événements culturels des tonnes de matériaux destinés à la poubelle. Elle les revend un tiers du prix dans son entrepôt de 1 000 mètres carrés près de Paris, à Pantin (Seine Saint-Denis). Une démarche d’économie circulaire en milieu culturel.

147 tonnes de matériaux destinés à la poubelle revendus

« On va récupérer les matériaux à la fin d’un défilé de mode, d’une exposition, d’un évènement ou même les chutes de bois d’un ébéniste« , explique Louisiane Roy, chargé des partenariats de la Réserve des Arts. En 2017, l’association a collecté et revendu 147 tonnes de matériaux qui auraient dû partir à la poubelle.

La Réserve des Arts compte s’agrandir. L’équipe voudrait ouvrir un autre entrepôt, quatre fois plus grand que l’actuel, en Île-de-France mais ambitionne aussi d’ouvrir d’autres réserves des arts dans l’Hexagone.

Sources : novethic , vidéo

 

2019-01 Festival BD – Angoulême 2019

Le 46° Festival International de la bande dessinée – Angoulême – se déroulera du 24 au  27 janvier 2019

Pour rappel, le mangaka sera l’un des invités du festival 2019. À cette occasion, une reviendra sur l’ensemble de sa carrière. De son côté, rééditera sa série « Number 5 » et sortira son one shot « Eveil ».

RÉSULTATS DU CONCOURS JEUNES TALENTS 2019

Cette année le record de participations a explosé avec plus de 600 dossiers reçus! Bravo aux 20 lauréats Jeunes Talents de cette promotion, découvrez les sans plus attendre.

Suivre l’actu sur Twitter ou Facebook

  une exposition rétrospective du travail de Rutu Modan aura lieu. Elle est notamment l’auteure de *Exit Wounds* et de *La Propriété*

  • une exposition en l’honneur de Jean Harambat aura lieu. Il est l’auteur de *Ulysse* et lauréat du prix de la BD du Point en 2014
  • Batman will be honored during the Festival !
  • Shinichi Ishizuka, l’auteur de BLUE GIANT, en Sélection Officielle sera présent au prochain Festival pour une rencontre et des séances de dédicaces sur le stand Glénat Manga
  • Paru Itagaki, auteure de , sera invitée d’honneur au Festival

2018-12 Festi’BD CHAVILLE – 8 et 9 déc.

3ème édition consacrée au 9ème Art , du 8 au 9 décembre 2018

  • Lieu : Atrium de Chaville
  • Horaires : 10h-18h
  • Organisation : Ville de Chaville – Planète 33
  • Prix d’entrée : Gratuit
  • Édition précédente : le 2 décembre 2017
Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez contacter Médiathèque DE CHAVILLE par téléphone au 33 (0)1 41 15 99 10 par email à l’adresse mediatheque@ville-chaville.fr

2018-12 Les RAIHO-SHIN, patrimoine culturel immatériel

L’UNESCO a ajouté le 29 novembre dernier 21 nouveaux éléments dans la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Parmi ces nouveaux inscrits, un rituel japonais : le Raiho-shin.

Ce rituel folklorique japonais a, pour reprendre la définition de l’UNESCO, « pour origine la croyance populaire selon laquelle des divinités du monde extérieur, les Raiho-shin, rendent visite aux communautés et inaugurent la nouvelle année ou la nouvelle saison pour garantir bonheur et bonne fortune ». Ritualisé dans tout le Japon, du Tôhôku à Okinawa, il est néanmoins pratiqué avec quelques différences selon la région.

(c) japanfm.fr