Archives pour la catégorie Patrimoine

[Peintres] Steve Hanks, un réalisme quasi-photographique

Steve Hanks (1949-2015) est un aquarelliste américain dont les œuvres se caractérisent par un réalisme quasi-photographique. Steve est né à San Diego (Californie) dans une famille de militaires. Sa jeunesse se déroule le long des plages de Californie. Il entre à l’Académie des Beaux-arts de San Francisco puis à l’Ecole des Arts et Métiers de Californie où il obtient une licence dans la spécialité Beaux-arts.

Hanks qualifie son style de « réalisme émotionnel ». Les visages de ses personnages sont souvent laissés dans l’obscurité ou avec le regard vers le lointain de façon à laisser jouer l’imagination du spectateur et à permettre au personnage tout entier d’exprimer son émotion. Le contre-jour est également un élément important de son style. Son mariage avec Laura et la naissance de trois enfants ont renouvelé son inspiration.

« La lumière du soleil est devenue l’un de mes sujets favoris. Je suis fasciné par la manière dont elle filtre à travers les objets, par la manière dont elle inonde toute une pièce de couleur. Bien souvent, mes peintures sont davantage de la lumière qu’autre chose ». (Steve Hanks)

On citera le témoignage de B Darniels : Saisissant, époustouflant de technique mais aussi – ce qui est rare – capable de nous transmettre la joie, la tendresse, des émotions. Ou d’en faire naître chez le spectateur.

Source : le site officiel ; Rivage de Bohème ; Artifact Gallery ;

Lien court : https://wp.me/p5riis-1Hy

[Peintres] Mémoires sans mémoire

Jacques Henri Lartigue, 1929

En 1963, Jacques Henri Lartigue expose pour la première fois à l’âge de 69 ans, au MoMA à New York, quelques-uns des nombreux clichés qu’il a réalisés au cours de sa vie. La même année, le magazine Life lui consacre un portfolio, et ce numéro qui annonce la mort du président John Fitzgerald Kennedy fait le tour du monde. À son plus total étonnement, Lartigue devient du jour au lendemain l’un des grands noms de la photographie du XXe siècle.

La fondation Jacques Henri Lartigue soutient également les jeunes photographes et peintres en versant une bourse. Une station de la ligne 2 du tramway d’Île-de-France porte son nom, ainsi qu’une rue dans le Vème arrondissement de Paris. Il meurt à Nice le 12 septembre 1986. Il laisse plus de 100 000 clichés, 7 000 pages de journal et 1 500 peintures.

Lien court : https://wp.me/p5riis-1GN

[Peintres] Edward Cucuel, reporter illustrateur

Edward CUCUEL (San Francisco 1875 – Pasadena 1945)

Edward Cucuel, né à San Francisco le 6 août 1875 et mort à Pasadena le 18 avril 1954, est un peintre et illustrateur américain.

En 1904, après avoir travaillé comme reporter à l’Exposition universelle de Saint-Louis, il effectue un tour du monde qui le mène, entre autres, au Japon, en Chine et au Sri Lanka. Après un bref séjour à San Francisco pour rendre visite à sa famille après le tremblement de terre (1906), il s’installe à Munich en 1907 et y devient un ami du peintre allemand Leo Putz qui lui fait découvrir la peinture en plein air. Il entre alors à la Sécession de Munich.

Membre de la Société nationale des beaux-arts, il expose au Salon des artistes français de 1929 les toiles Fantaisie et Dans l’ombre et participe aussi au Salon d’automne.

Sources ; artnet ; pinterest ; tuttart ;

Lien court : https://wp.me/p5riis-1Ho

Edward-Cucuel « Girl With Fur Coat Bad- Tolz »

Pop’Art, à la croisée d’une Amérique débridée

Sources : xxx; Wikipédia ;

Les acteurs clés : Rauschensberg ; Warhol ; R Lichtenstein ; Jasper Johns ; Claes Oldenburg ; David Hockney ; James Rosenquist ; Richard Hamilton et Eduardo Paolozzi ; Marcel Duchamp ; Eduardo Arroyo : Yves Klein ; Yayoi Kusama ; Jacques Monory

lien court : https://wp.me/p5riis-1Fd

[Peinture] Mozaïque

Modigliani – ‘nu‘; Modigliani – Amadeo Modigliani – ‘Madame Reynouard‘, 1916, 81x50cm, collection particulière ; Roseann Riggi-Knudson ‘Nude Pop Art Pinup‘ ; ‘Nu‘ Pop Art ; Alexandre CabanelLa Naissance de Venus‘ – 1863, Huile sur toile, 130x225cm ; Felix Vallotton, ‘La Paresse‘, 1896, gravure sur bois ; Pierre BonnardNu à contre-jour‘ (détail), 1908, huile sur toile, 124x109cm…