Archives pour la catégorie Actualités internationales

2017-12 Alice Neel, peintre de la mise à nu

Alice Neel with lots of Paintings, 1940

ll est des moments plus propices que d’autres aux redécouvertes des femmes artistes négligées de leur vivant pour avoir été trop indépendantes. Libre dans son art comme dans son corps, Alice Neel (1900-1984) a longtemps été dédaignée. Par les galeries, qui ne trouvaient pas son travail assez avant-gardiste, et par les musées, qui ne l’ont que très peu acheté. Mais en 2017, l’Américaine a tenu une revanche posthume : pas moins de quatre expositions, au Musée d’art Ateneum à Helsinki, au prestigieux Musée municipal de La Haye, à la Fondation Vincent Van Gogh Arles et, jusqu’au 14 janvier, au Deichtorhallen de Hambourg.

Alice Neel_neel_CarmenandJudy_1972

L’Américaine Alice Neel, disparue en 1984 à l’âge de 84 ans, a été consacrée par quatre grandes expositions en 2017, reconnaissance tardive d’une artiste au réalisme cru et d’une femme éprise de liberté.

Pour rendre compte des crises qui secouent la société, Alice Neel préfère le réalisme cru inspiré de l’expressionnisme allemand et de la nouvelle objectivité.

Source : lemonde.fr

lien court : https://wp.me/p5riis-xF

Publicités

2017-12 Hommage à Miloud Labied (Musée Bank Al-Maghrib à Rabat)

Miloud Labied ou la consécration d’un héritage pictural des plus créatifs

Le Musée Bank Al-Maghrib a choisi d’offrir aux passionnés des arts plastiques une grande collection d’œuvres de l’artiste feu Miloud Labied. Le jour du vernissage de cette prestation, qui se poursuivra jusqu’au 31 mars 2018, fut une sorte de cérémonie de consécration pour cette icône de l’art pictural marocain.

Le critique Abderrahman Benhamza rappelle, pour ceux qui désirent découvrir davantage cet artiste hors pair, que «Miloud Labied, qui était vu par certains comme un naïf, s’est toujours considéré comme un artiste chercheur n’ayant de cesse de diversifier ses matériaux. Son répertoire regorge d’expériences plastiques où il a partout brillé (gouache, collage, peintures en relief, dessins). D’ailleurs, ses expositions ont toujours drainé du beau monde et défrayé la chronique. Suffisamment marqué par le contexte socio-historique des années 1960 et 1970 au Maroc, Labied a frayé son chemin avec les grands noms de la peinture nationale».

Miloud LABIED (1939-2008) COMPOSITION Gouache sur papier

 

Source : lematin.ma

 

2017-12 Paris ouvrira un « Centre d’Art Numérique »

Nouveau projet culturel à Paris, un « centre d’art numérique » devrait ouvrir ses portes aux alentours du printemps 2018. Dans celui-ci seront projetées des peintures célèbres en grand et très grand format.

L’annonce de cette ouverture a été faite par « Culturespaces », une société privée qui gère notamment le musée Maillol à Paris et les Arènes de Nîmes.

Le projet de plus de 2000 mètres carrés devrait voir le jour dans l’est parisien. Ce concept de « musée virtuel » est déjà développé  aux Baux-de-Provence, dans le sud de la France, depuis 2012.

Source :  parisvox.info

2017-10 Cinq villes pour prendre un grand bol d’art

Basquiat à Londres, Van Gogh à Abou Dhabi ou Rembrandt à Amsterdam, partez à la découverte d’artistes majeurs dans des lieux uniques.

 

Les deux panneaux du ‘Diptyque de Melun’ (vers 1455), du peintre Jean Fouquet

Les propositions du quotidien Le Monde pour des escapades picturales :  « Jean Fouquet : The Melun Diptych » à la Gemäldegalerie, à Berlin ; le silo du Zeitz MOCAA, au Cap ; l’exposition Modigliani à la Tate Modern ou l’exposition « Boom for Real » que la Barbican Art Gallery consacre au peintre américain Jean-Michel Basquiat (Londres) ; « Les Maîtres hollandais de l’Ermitage – Les trésors des tsars », au Musée de l’Hermitage d’Amsterdam.

Soldat au bain (détail), de Gerard Dou, peint aux alentours de 1660–1665

2017-10 Musée Maillol : Le pop art raconté de A à Z

Le prestigieux Whitney Museum de New York [Whitney Museum Of American Art] prête 60 œuvres de ses collections au Musée Maillol. Quand l’Amérique sait exporter son avant-garde du 22 septembre 2017 au 21 janvier 2018.

Tom Wesselmann, Great American Nude #57, 1964. Adagp, Paris, 2017

Initiée par la célèbre sculptrice et mécène Gertrude Vanderbilt Whitney (1875-1942), la collection du Whitney Museum of American Art de New York offre une véritable anthologie de l’art américain du XXe siècle et XXIe siècle, dont des pièces maîtresses du « Pop Art » : peintures, sculptures, sérigraphies…

Des figures majeures du mouvement Pop Art, Robert Rauschenberg et Jasper Johns, aux sculptures et toiles monumentales de Claes Oldenburg, Tom Wesselmann, James Rosenquist et Alex Katz, en passant par les sérigraphies d’Andy Warhol, les peintures de Jim Dine et de Roy Lichtenstein, l’exposition présente une soixantaine d’œuvres du Pop Art américain de l’après-guerre, du début des années 60 à la fin des années 70. Si l’exposition convoque ses plus grands représentants, elle va également permettre de découvrir des artistes américains moins connus en France (George Segal, Rosalyn Drexler, May Stevens, John Wesley…) et d’apprécier la diversité des techniques employées.

 

Infos pratiques :  lieu, horaires, tarif…

Sources :  lefigaro.fr  ;  musée Maillol 

Twitter :