Archives du mot-clé art urbain

2017-10 Il répare des murs du monde entier avec des Lego colorés

Capture d’écran

Jan Vormann est un artiste allemand dont le travail colore les rues de villes du monde entier depuis quelques années. Son idée : réparer les fissures dans les murs à l’aide de Lego. Il a ainsi déjà travaillé en Allemagne, mais aussi en France, en Italie, en Israël, et aux États-Unis. A travers son projet « Dispatchwork », il entend inspirer d’autres petites mains heureuses de replonger elles aussi dans l’enfance. Une carte interactive disponible sur son site Internet rassemble l’ensemble des contributions réparties dans plusieurs dizaines de pays.

… la vidéo

lemondefr

 

Publicités

2017-10 « Chat Maigre » veut promouvoir l’art dans la ville

(c) ladepeche.fr

Les œuvres créées par Chat Maigre apparaissent dans l’espace urbain comme : «Des surprises déconcertantes et drôles faites pour chasser la morosité ».

«Fraternité», «Tous les êtres humains naissent libres et égaux», «la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale» : voici quelques-uns des mots que l’on peut lire désormais sur la «guérite» de la préfecture depuis les Journées européennes du Patrimoine. Ils sont l’œuvre de l’artiste toulousaine Chat Maigre. «Le préfet a voulu qu’on fasse quelque chose ensemble à cette occasion. Compte tenu du lieu, il me fallait trouver des mots en rapport avec les valeurs françaises, je me suis donc inspiré de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen», annonce l’artiste. Chat Maigre a utilisé une typographie qui se voit de loin et qui s’apparente à une écriture manuelle réalisée au pinceau, dans les tons bleu blanc rouge.

 

Source :  ladepeche.fr

2017-09 Street art : une expo Speedy Graphito à Parly (89)

Surdoué de la rue, Speedy Graphito a habillé son premier mur il y a exactement 34 ans ! Jusqu’au 24 septembre 2017 à la Métairie Bruyère à Parly, une rétrospective revient sur sa carrière : des premiers murs d’un jeune Parisien de 20 ans, à l’invention et « la mort » de Lapinture son double artistique.

Son oeil malicieux et sa crête bien qu’un peu clairsemée, sont toujours là. Les images colorées et les figures de la pop culture, entre comics et réseaux sociaux,  se côtoient dans des décors psychédéliques. Cette exposition est aussi l’occasion de découvrir « Winner » la plus grande lithographie qu’il ait jamais réalisé.

Source :  Culturebox

Poursuivre la découverte avec le Centre d’Art Graphique de la Métaierie Bruyèrel’interview Ardisson ; Olivier Rizzo, peintre français ;  Speedy Graphito bat son record du monde aux enchères  ;  Retour sur l’œuvre de Speedy Graphito, pionnier du street-art (LesInrocks)

 

 

2017-08 Le mobilier urbain transformé en œuvres de la rue

Le vandalisme est, certes, une activité criminelle. Mais il peut parfois se révéler artistique et même brillant lorsqu’il s’emploie à magnifier le mobilier urbain des villes. Des sculptures devenues skaters aux arbres transformés en personnages Simpsons, une chose est sûre, certains ont de la suite dans les idées. 

Ces actes de « vandalisme » devraient être jugés trop drôles pour être illégaux. Là où certains ne voient que bouches d’égouts et béton désolé, d’autres y voient l’occasion de laisser libre cours à leur imagination et à leur créativité. De quoi égayer le quotidien du commun des mortels.

Source : positriv.fr

2017-07 La cathédrale du street art remplacée par une HLM à l’architecture délirante

Le 5, rue Fulton depuis le quai d’Austerlitz en avril 2013 alors qu’il est partiellement inoccupé et que sa façade arbore déjà une œuvre de street art, des gouttes rouges peintes par l’artiste Idem.

Paris XIIIè arrondissement

Détruite en 2014, la tour construite par Daniel Michelin qui avait fait rêver les amateurs d’art urbain renaît sous la forme d’un immeuble au look futuriste.

108 street-artistes; 18 nationalités; 36 appartements

Ils étaient était plus de 25 000 à attendre pendant des heures pour la visiter. Elle a fait rêver, avec ses coulures rouge qui dégoulinaient du toit, et ses appartements graffés du sol au plafond sur neuf étages par toute la fine fleur du street-art mondial. Télérama s’était ému de sa démolition en live courant 2014…

Aujourd’hui, la « tour de Babel » des taggeurs a laissé la place à un immeuble HLM à l’architecture délirante.

source :  telerama

lire + : Une exposition collective unique et éphémère  galerie itinerrance    ;  5, rue Fulton — Wikipédia  ;   tour13