2020-07 C’est en bande dessinée que j’ai poussé ma démarche artistique (Bilal)

chessboxer_oxymore_2012_enki_bilal_collection_particulire_courtesy_mel_publisher_-_fhel_2020

BD, peinture, cinéma, mise en scène… L’œuvre du dessinateur Enki Bilal, se déploie cet été à Landerneau (Finistère) en Bretagne au Fonds Hélène et Édouard Leclerc pour une importante rétrospective thématique. Retour sur un parcours artistique débuté dans les années 1970.

Bilal publie pour le journal Pilote , ainsi que pour les éditions Dargaud et Autrement.  Il travaille pour Resnais, Mon oncle d’Amérique. En 1985, il fait des recherches graphiques pour Le Nom de la rose, le film de Jean-Jacques Annaud.

En janvier 1987, il obtient le Grand Prix du 14e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême . En mai 2006, il crée l’illustration du timbre de FranceEuropa sur le thème de l’intégration. En 2019, il est membre du jury au Festival de Cannes

Enki Bilal explore le temps à travers des mondes « passé, présent, futur [qui] sont toujours intimement liés »

NDLR : Bilal est une figure emblématique de la BD dans l’univers de la science-fiction au même titre que Philippe Druillet  appelé « le marginal » par ses camarades (cf. – 1974 – le mensuel Métal hurlant et la maison d’édition Les Humanoïdes Associés).  On aime ou on n’aime pas son style, mais il ne laisse pas indifférent, tant son graphisme est puissant et chargé de sens. 


Biblio :

 

imbroglio 1990 : dessin pour serie transit (enki bilal), atelier de l’artiste_fhel_2020

Permalien ; https://wp.me/p5riis-1jL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s