Archives du mot-clé art contemporain

2019-04 Salon de Montrouge (92, France)

Le Salon de Montrouge est l’un des grands rendez-vous annuels de l’art contemporain en Île-de-France. Cette année, l’évènement célèbre sa 64ème édition du 27 avril au 22 mai 2019. Plus que jamais engagé pour les artistes, ce salon vous invite à découvrir des talents émergents dont vous entendrez certainement de nouveau parler dans les années à venir.

Cette année, 52 artistes  (31 artistes femmes contre 20 artistes masculins) sont réunis sur les 1500m2 du Beffroi.

salon-de-montrouge-2017 (c) sortiraparis.com

 

Site officiel : www.salondemontrouge.com

Source et infos pratiques : sortiraparis.com

Lire notre article sur l’expo 2018

Publicités

2019-02 Salon Art Capital 2019 au Grand Palais

Art Capital revient pour une nouvelle édition du 13 au 17 février 2019 dans la nef du Grand Palais. Un rendez-vous à ne pas manquer pour les amoureux de l’art contemporain.

Dans la tradition historique des salons artistiques, 4 Salons réunis depuis 13 ans dans ART CAPITAL permettent d’exposer des artistes émergents ou confirmés.

– Le Salon des Artistes Français
– Le Salon des Artistes Indépendants
– Comparaisons
– Le Salon du Dessin et de la Peinture à l’eau

Art Capital est le rassemblement annuel incontournable des artistes et talents de France. Ça permet aux 2 000 artistes qui exposent leurs oeuvres d’inspirer et d’être inspiré à leur tour. Durant ces 4 jours, on peut découvrir et échanger avec les passionnés d’art contemporain.

Toutes informations dans les pages de RMN-GrandPalais  et/ou de sortiraparis.com

[Art et images] L’amour véritable, il se déploie en silence, avec lenteur..

L’amour véritable est rare et discret.
Quand il survient il est aisé à reconnaître.
Il rend grand alors que l’on se croyait petit.
Il rend brave alors que l’on se croyait lâche.
Il ne demande rien et n’attend rien en retour.
Il se déploie en silence, avec lenteur…

Nina Bouraoui


(c) Goree News

Nina Bouraoui est une romancière française née le à Rennes, d’un père algérien (originaire de Jijel, dans le pays des Kotama) et d’une mère bretonne.

Le déracinement, la nostalgie de l’enfance, le désir, l’homosexualité, l’écriture et l’identité sont les thèmes majeurs de son travail. Elle est commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres et ses romans sont traduits dans une quinzaine de langues.

Fascinée par l’art contemporain, elle dresse en 2010, dans Nos Baisers sont des adieux une liste d’hommes et de femmes, portraits amoureux éclairés par les œuvres de Nan Goldin, de Robert Mapplethorpe et de Cindy Sherman. Avec Sauvage, elle effectue un retour au socle central de son travail : la terre poétique et algérienne, décor de l’histoire entre Alya et Sami son premier amour, qui disparaît, absorbé par la campagne à la veille des années 1980. Elle y développe une approche métaphysique de l’amour, « fusion entre la matière et le spirituel, entre Dieu et la nature » (source)

source : wikipédia


Permalien : https://wp.me/p5riis-Mz

2018-12 la Fondation Fiminco pour l’art contemporain ouvre un ‘quartier culturel’

Il y aura bientôt un « quartier culturel » à Romainville. C’est en tout cas le souhait du directeur général de la Fondation Fiminco pour l’art contemporain. Depuis deux ans, les équipes sont à pied d’œuvre pour réhabiliter les anciens laboratoires de Sanofi et y accueillir des artistes. Les appels à candidature seront lancés en début d’année pour une ouverture prévue en septembre.

« Ce sera un incubateur pour des artistes en voie de professionnalisation, sans limite d’âge », explique Joachim Pflieger, qui espère accueillir une dizaine de personnes pour la première génération. A terme, il y aura 18 places, logements compris, et un vaste espace d’exposition.

Le « quartier culturel » comptera aussi cinq galeries, pour certaines des extensions romainvilloises de leur siège parisien, et l’association Jeune Création.

Le promoteur Fiminco débourse au total plus de 16 M€ pour cette opération, en comptant l’acquisition des lieux et leur réhabilitation.

Source : leparisien.fr

2018-12 Romainville va devenir un haut lieu de l’art contemporain

Le Fonds régional d’art contemporain va y installer ses réserves d’ici fin 2020. Un lieu d’exposition verra aussi le jour.

Les 1 600 œuvres du fonds régional d’art contemporain (Frac) d’Ile-de-France auront bientôt un écrin adapté à leur valeur. La région vient de voter une dépense de plus de 5 M€ pour acquérir un bâtiment neuf à Romainville. Elle veut y stocker la vaste collection acquise depuis la naissance du Fonds, en 1982, et jusque-là disséminée à droite à gauche dans des lieux de stockage en location. Le projet bénéficie également d’un soutien financier de l’État, à hauteur de 2,2 M€.

Le Frac dispose déjà de deux lieux d’exposition : au Plateau, dans le XIXe arrondissement de Paris et au domaine de Rentilly (Seine-et-Marne) où se pressent, pour chaque exposition, plusieurs centaines de visiteurs.

Source : leparisien.fr