Archives du mot-clé art contemporain

2017-10 Les Havrais veulent garder leurs œuvres d’art

Après les célébrations autour des 500 ans de la ville portuaire, les pièces d’art contemporain vont être dispersées malgré la mobilisation des Havrais.

Depuis le 27 mai, Le Havre (Seine-Maritime) fêtait son cinquième centenaire. Une célébration qui s’est terminée dimanche. Elle était notamment matérialisée par 16 œuvres installées un peu partout dans la ville. Depuis lundi, le démontage de certaines d’entre elles a commencé, à la plus grande déception de beaucoup de Havrais et de visiteurs. Lancée par les Havraisemblables dès le début des festivités, une pétition sur le site Change.org, « Pour la pérennité des œuvres des 500 ans du Havre », a rassemblé plus de 4 530 signatures.

(…) Mais quid de la colorée « Catène de conteneurs », de Vincent Ganivet, sur le quai Southampton, d’« Up#3 », de Lang et Baumann, sur la plage, ou des 473 « Cabanes de la plage » — sur 700 — colorées par Karel Martens ? « Nous devrions conserver Etant donné un mur, installé sur les pignons de 22 immeubles, poursuit Thomas Malgras. Nous sommes en réflexion pour trois autres. » « La Catène » reste pour le moment. Le souci est qu’elle se trouve dans l’espace Perret, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

source :  leparisien.fr

Publicités

2017-10 Mounat Charrat expose ses récentes œuvres à Rabat

L’artiste peintre Mounat Charrat expose, du 13 octobre au 9 décembre 2017, ses récentes œuvres à la Galerie Abla Ababou à Rabat, sous le thème «Utopie».

Mounat Charrat qui est née à Casablanca, y vit et y travaille.

Parallèlement à son diplôme en langues étrangères appliquées, elle reçoit une formation artistique à Paris à l’Académie Julian et à l’Académie Charpentier.

Depuis le début des années 2000, Mounat développe une pratique artistique protéiforme qui interroge de manière poétique et philosophique le thème de la condition humaine.

 

Bio et œuvres : découvrir son blog

Source :  libe.ma

 

2017-10 La Bible au regard de l’art contemporain

L’imprimerie et la Réforme, rencontre historique

Mai-Thu Perret, Vidya Gastaldon, John Armleder et Marc Bauer, quatre artistes genevois à la reconnaissance internationale, ont accepté le défi lancé par le Musée international de la Réforme. Ils ont réalisés des œuvres pour une impression contemporaine de la Bible. «Le Temps» en a choisi quatre pour ses lecteurs.

Pour le 500e anniversaire des thèses de Luther, le Musée de la Réforme de Genève présente une réplique de la presse de Gutenberg de 1450. Quand la technique a appuyé les nouvelles idées…

Vidéo :  les 4 artistesLa Réforme

2017-10 Le Tripostal de Lille accueille l’art contemporain

Le Tripostal, à Lille, accueille des œuvres du Centre Pompidou de Paris jusqu’au 14 janvier 2018. Une collection d’art contemporain exceptionnelle.

A découvrir en images.

Hommage au happening des années 70 avec « Tell Me », une expérience scénique écrite par Guy de Cointet.

 

Le Tripostal possède le charme des anciens bâtiments industriels et de travail. Initialement consacré au tri du courrier, il a été transformé à l’occasion de Lille 2004 Capitale Européenne de la Culture pour constituer aujourd’hui un lieu incontournable de la création contemporaine. Idéalement situé en plein centre-ville, entre les gares Lille Flandres et Lille Europe, ni centre d’art ni musée, mais lieu d’art et de vie, il comporte trois longs plateaux de 2000 m2 chacun qui lui confèrent une souplesse scénographique exceptionnelle. Un atout qui lui a permis de modifier son image au fil des événements qui y sont organisés.

Ce bâtiment est également un lieu de performances, mode, installations, fêtes, clubbing et restauration, doté d’un espace pour enfants. Proposant à la fois une ambiance conviviale et une programmation pointue, le Tripostal est devenu une véritable référence culturelle et artistique.

Infos pratiques, c’est ici

2017-10 Tahar Benjelloun (Maroc) expose à l’IMA

L’histoire de l’art a révélé au monde plusieurs écrivains dotés d’une réelle sensibilité picturale, qui fait qu’ils oscillent entre la plume et le pinceau. Tahar Benjelloun en fait partie et  invite les parisiens à découvrir une autre facette de lui à travers l’exposition «J’essaie de peindre la lumière du monde», inaugurée lundi au siège de l’Institut du Monde Arabe (IMA) à Paris.

Tahar Benjelloun est professeur de philosophie, romancier, essayiste, poète mais aussi peintre. Un don qu’il a découvert et développé depuis 2010, année pendant laquelle il a pris officiellement le pinceau.

Du 10 octobre au 7 janvier, l’Institut du Monde Arabe a donné carte blanche à l’écrivain, pour exposer ses toiles.  Une exposition qui n’est pas la première de l’artiste puisqu’elle intervient après celles organisées à Rome, Milan, Marrakech ou encore Tanger.

«Mon pays est ma source d’inspiration», a souligné Benjelloun en affirmant donner du Maroc «l’aspect le plus gai, le plus joyeux et le plus lumineux» «Il existe une joie de vivre au Maroc et les gens arrivent à dépasser les difficultés de la vie en étant plus optimistes », a-t-il déclaré à la MAP.

lire+