Archives du mot-clé Festival d’Angoulême

Le manga, comme support à une réflexion sur la Société

Lors du 50ème festival d’Angoulème, le mangaka Hajime Isayama était l’un des invités d’honneur. Pour ceux qui ne connaissent pas, il est l’un des auteurs les plus lus au monde avec sa série « L’attaque des titans ».

Le manga connaît un succès immédiat au Japon et devient une des séries les plus remarquées de l’année 2011. Il se retrouve en onzième position du classement Oricon des meilleures ventes par série avec plus de 3,5 millions d’exemplaires vendu. Un tel engouement que marque de voitures ou enseignes de l’alimentation rapide ont proposé une collaboration marketing ! Depuis 2011, les exemplaires vendus se chiffrent entre 3 et 5 millions annuellement.

L’histoire tourne autour du personnage d’Eren Jäger dans un monde où l’humanité vit entourée d’immenses murs pour se protéger de créatures gigantesques, les Titans. Le récit raconte le combat mené par l’humanité pour reconquérir son territoire, en éclaircissant les mystères liés à l’apparition des Titans, du monde extérieur et des évènements précédant la construction des murs.

Une anime (série télévisée d’animation) ou animé est annoncée en décembre 2012. Vingt-cinq épisodes produite par Wit Studio sont diffusés entre avril et septembre 2013 sur la chaîne MBS au Japon. Trois autres saisons verront le jour en 2017, 2019, puis 2021.

Hajime Isayama était invité d’honneur au Festival international de la BD d’Angoulême pour sa 50ème édition (26 au 29 janvier 2023).

Interviewé par BRUT, le mangaka livre ses réflexions sur la culture occidentale et son rapport avec l’Art. Il pointe la vision différente qu’il y a entre le Japon et les pays occidentaux au sujet du manga. Il pose aussi, en filigrane, une question très pertinente sur notre rapport à l’Art et surtout sur ce que l’on considère comme de l’Art. (cf. le blog paradishunter)

Hajime Isayama , interviewé par BRUT

Quelles sont les différences entre fans japonais et fans occidentaux, principalement les fans français, perçoivent L’attaque des Titans ?

Au japon le public juge une œuvre en la considérant comme un produit commercial,  alors que l’oeuvre est jugée de manière totalement différente à l’étranger, surtout en France.

En fait quand on vient en France, par exemple,  on nous considère comme des artistes. Et comme je n’ai pas de conscience d’être un artiste,  je me dis « ah bon ! je suis un artiste ? » parce que j’ai l’impression de fabriquer un produit.  En tout cas, c’est comme ça que le métier est considéré,  et peut-être que c’est simplement  parce que moi-même je n’ai pas de compréhension profonde de l’art et que je n’ai pas fait d’études…

En tout cas, voilà, le traitement du métier est très différent  entre les deux pays.

Vous avez adoré Games of Throne. Comment est-ce cette série a influencé votre écriture, notamment lorsque vous êtes arrivé vers la fin de L’Attaque des Titans ? Quelles leçons en avez-vous tirées ?

En fait ce qui m’a le plus impressionné ce sont les dialogues. Il s’agit de dialogues que je ne trouve pas dans les oeuvres japonaises,  ça vient forcément de la culture occidentale et notamment de l’Angleterre parce qu’il y a beaucoup d’ironie. Quand on étudie les dialogues, c’est vraiment très bien écrit.

A connaître : le monde des mangas

Lien court : https://wp.me/p5riis-2HP

2020-11 le féminisme en bd

Quelques titres pour découvrir ou redécouvrir le féminisme sont répertoriés sur les pages du site de la Cité de la BD, à Angoulême.

Nous vous laissons découvrir la liste des ouvrages, mais nous en présentons quelques uns, tirés au hasard. Pour les commandes, nous vous rappelons que votre libraire local vous guidera et vous apportera de sages conseils.

La petite bédéthèque des savoirs T.11 ; le féminisme

Anne-Charlotte Husson , Thomas Mathieu. -Lombard (La Petite Bedetheque Des Savoirs).

Malgré des avancées significatives durant le 20e siècle, le combat féministe reste toujours d’actualité. D’Olympe de Gouges à Virginie Despentes en passant par Simone de Beauvoir ou Angela Davis, cette bande dessinée retrace, à travers des événements et des slogans marquants, les grandes étapes de ce mouvement et en explicite les concepts-clés, comme le genre, la domination masculine, le « slut-shaming » ou encore l’intersectionnalité.


Les sentiments du Prince Charles

Liv Strömquist. -Rackham

Lors d’une conférence de presse après ses fiançailles avec Diana, le prince Charles dut répondre à la question : « Êtes-vous amoureux ? » Après une petite hésitation, il répondit : « Oui… Quel que soit le sens du mot « amour ».

Dures à cuire

Till Lukat. – Cambourakis

Cette série de portraits en deux pages donnent un aperçu de la vie d’une cinquantaines de femmes remarquables à travers l’histoire et le monde entier.

Permalien

2020-07 C’est en bande dessinée que j’ai poussé ma démarche artistique (Bilal)

chessboxer_oxymore_2012_enki_bilal_collection_particulire_courtesy_mel_publisher_-_fhel_2020

BD, peinture, cinéma, mise en scène… L’œuvre du dessinateur Enki Bilal, se déploie cet été à Landerneau (Finistère) en Bretagne au Fonds Hélène et Édouard Leclerc pour une importante rétrospective thématique. Retour sur un parcours artistique débuté dans les années 1970.

Bilal publie pour le journal Pilote , ainsi que pour les éditions Dargaud et Autrement.  Il travaille pour Resnais, Mon oncle d’Amérique. En 1985, il fait des recherches graphiques pour Le Nom de la rose, le film de Jean-Jacques Annaud.

En janvier 1987, il obtient le Grand Prix du 14e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême . En mai 2006, il crée l’illustration du timbre de FranceEuropa sur le thème de l’intégration. En 2019, il est membre du jury au Festival de Cannes

Enki Bilal explore le temps à travers des mondes « passé, présent, futur [qui] sont toujours intimement liés »

NDLR : Bilal est une figure emblématique de la BD dans l’univers de la science-fiction au même titre que Philippe Druillet  appelé « le marginal » par ses camarades (cf. – 1974 – le mensuel Métal hurlant et la maison d’édition Les Humanoïdes Associés).  On aime ou on n’aime pas son style, mais il ne laisse pas indifférent, tant son graphisme est puissant et chargé de sens. 


Biblio :

 

imbroglio 1990 : dessin pour serie transit (enki bilal), atelier de l’artiste_fhel_2020


Permalien ; https://wp.me/p5riis-1jL

2020-01 les 100 BD à lire !

Taiyou Matsumoto ‘Sunny’

Festival d’Angoulême : voici les 100 BD du siècle à lire absolument

Franceinfo a fait le tri et vous dévoile sa sélection des titres indispensables sortis ces 20 dernières années. On peut ne pas être d’accord avec cette sélection, tant la profusion de BD est importante (+11% en 2019 en terme de volumes vendus).

Article à parcourir… pour sa richesse documentaire et sa découverte d’auteur.e.s

Source : francetvinfo

Ed Brubaker et Sean Phillips « Fondu au noir »

Riff Reb’s « A bord de L’Etoile Matutine »

2019-01 Festival BD – Angoulême 2019

Le 46° Festival International de la bande dessinée – Angoulême – se déroulera du 24 au  27 janvier 2019

Pour rappel, le mangaka sera l’un des invités du festival 2019. À cette occasion, une reviendra sur l’ensemble de sa carrière. De son côté, rééditera sa série « Number 5 » et sortira son one shot « Eveil ».

RÉSULTATS DU CONCOURS JEUNES TALENTS 2019

Cette année le record de participations a explosé avec plus de 600 dossiers reçus! Bravo aux 20 lauréats Jeunes Talents de cette promotion, découvrez les sans plus attendre.

Suivre l’actu sur Twitter ou Facebook

  une exposition rétrospective du travail de Rutu Modan aura lieu. Elle est notamment l’auteure de *Exit Wounds* et de *La Propriété*

  • une exposition en l’honneur de Jean Harambat aura lieu. Il est l’auteur de *Ulysse* et lauréat du prix de la BD du Point en 2014
  • Batman will be honored during the Festival !
  • Shinichi Ishizuka, l’auteur de BLUE GIANT, en Sélection Officielle sera présent au prochain Festival pour une rencontre et des séances de dédicaces sur le stand Glénat Manga
  • Paru Itagaki, auteure de , sera invitée d’honneur au Festival