Archives du mot-clé urban art

[Art urbain] Bonne journée !

Indissociable de la rue, le street art, autrefois marginalisé, s’est développé sur les murs des villes pour devenir une forme artistique contemporaine à part entière.

Source : Que faire à Paris

[Art urbain] Le Street art, une forme artistique contemporaine à part entière

Indissociable de la rue, le street art, autrefois marginalisé, s’est développé sur les murs des villes pour devenir une forme artistique contemporaine à part entière. À présent, le street art éphémère a quitté la rue pour se faire une place dans les galeries. Balades, expos, ateliers, sport, découvrez le street art dans Paris.

Que faire à Paris propose un patchwork des galeries, expos, tendances…

2018-04 Urban Art Fair au Carreau du Temple

Pour sa 3e édition parisienne, Urban Art Fair réunit une trentaine de galeries de 8 pays différents au Carreau du Temple du 12 au 15 avril 2018.

Grâce à une sélection exigeante de galeries françaises et internationales, la sélection 2018 offrira une fois de plus un panorama des différents courants, issus du mouvement le plus important de notre époque, aux néophytes comme aux passionnés. Une thématique habite la foire cette année : pourquoi vivre en ville ?

Le rendez-vous dédié au marché de l’art urbain

Urban Art Fair est une référence internationale en matière d’art urbain et attire chaque année près de 20 000 curieux, collectionneurs et professionnels, venus découvrir les œuvres

Lire l’intégralité du reportage sur Phenix WebTV


Permalien :  https://wp.me/p5riis-E3

2017-05 Ella & Pitr, les géants invisibles du street art

Le couple expert en fresques monumentales expose en galerie pour un mois à Paris. L’occasion rare d’admirer son travail habituellement invisible, et de lui poser quelques questions sur son talent de pilote de drones.

Dans le grand barnum du street art, où Banksy sort de terre un parc d’attraction et JR fait disparaître la pyramide du Louvre, Ella & Pitr ont gravé leur nom au palmarès en peignant la plus grande œuvre du monde : 20 000 m2. Un record bien bling bling, pour un tandem qui ne l’est pas du tout, cultivant la discrétion jusqu’à dissimuler ses œuvres au regard, en les peignant à l’horizontale sur des toits. Un beau paradoxe qui est le cœur du travail du couple, à la scène comme à la ville, qui en définit les contours en survolant les photos souvenirs de son compte Instagram.

lire+ sur Télérama