Archives du mot-clé Musée du Louvre

Le ‘portrait de Madeleine’

Esclave de l’Angevin Benoist-Cavay à la Révolution, Madeleine fut affranchie après la première abolition de l’esclavage le 4 février 1794. Elle devint sa servante et servit de modèle pour un tableau aujourd’hui exposé au Louvre, devenant ainsi l’un des symboles de la libération des esclaves.

On la retrouve même dans un clip de Beyoncé et Jay Z tourné au Louvre.

Le ‘portrait de Madeleine’ par Marie-Guillemine Benoist a été acheté en 1815 par le musée du Louvre

Musée du Louvre : Laurence des Cars, historienne de l’art et spécialiste du XIXe siècle

Deuxième femme à diriger le musée d’Orsay, Laurence des Cars va prendre à 55 ans les rênes du plus grand musée du monde. L’historienne de l’art, spécialiste du XIXe siècle, s’est distinguée pour son dynamisme et son engagement à ouvrir les collections à tous les publics et notamment aux jeunes. (France Culture)

« Sa mission sera de réaffirmer la vocation universelle du Louvre, en faisant du dialogue entre l’art ancien et le monde contemporain l’une de ses priorités, avec le souci constant de la transmission au plus grand nombre. Il lui est demandé, à cet égard, de placer la jeunesse, particulièrement éprouvée par la crise, au centre de la politique de l’établissement » (Emmanuel Macron)

Laurence des Cars, le 3 décembre 2020, au musée d’Orsay. • Crédits : Olivier Corsan / Le Parisien – Maxppp

Son projet baptisé Louvre 2030 et soumis à l’Élysée, a-t-elle expliqué sur France Inter, « réfléchit à la manière dont le Louvre peut être pleinement contemporain. Le musée peut s’ouvrir au monde d’aujourd’hui tout en nous parlant du passé, en donnant une pertinence au présent par l’éclat du passé. Il a beaucoup à dire à la jeunesse. C’est une chambre d’écho de la société ».

Elle entend moderniser la transmission du patrimoine passé :  « Pour un adolescent d’aujourd’hui, Monet, c’est aussi vieux que Rembrandt. Pourtant, Monet a quelque chose à lui dire. Encore faut-il lui tendre la main. La question pour les musées est de prouver aux nouvelles générations qu’ils sont des lieux de cohésion sociale ». Laurence des Cars expose également sa vision du musée dont la programmation doit, selon elle, aussi être ancrée « au sein des grands enjeux de société, en attirant ainsi les nouvelles générations ».

Références : le musée du Louvre – site officiel ; Louvre Museum Official Website ; Musée du Louvre — Wikipédia ; Site officiel du musée du Louvre-Lens; Musée d’Orsay: Accueil ; Musée d’Orsay — Wikipédia

Lien court : https://wp.me/p5riis-1QT

[Art et Peintre] Léonard de Vinci, le peintre de la Renaissance

Exposition Léonard de Vinci du 24 Octobre 2019 au 24 Février 2020

L’année 2019, cinquième centenaire de la mort de Léonard de Vinci en France, revêt une signification particulière pour le Louvre qui possède la plus importante collection au monde de peintures de Léonard ainsi que 22 dessins.

Le musée trouve en cette année de commémoration l’occasion de rassembler autour des cinq tableaux essentiels qu’il conserve, à savoir la Vierge aux rochers, la Belle Ferronnière, la Joconde — qui reste dans la salle où elle est habituellement exposée —, le Saint Jean Baptiste et la Sainte Anne, la plus grande part possible des peintures de l’artiste, afin de les confronter à un large choix de dessins ainsi qu’à un ensemble, restreint mais significatif, de tableaux et de sculptures de l’environnement du maître.

C’est dans ce contexte que Bernard JOHNER, l’un des professeurs de l’association La Passerelle des Arts, a souhaité évoqué le « Maître », son art du discernement, ses capacités d’observation,  ses facultés scientifiques et son intelligence d’innovation. Léonard a compris qu’il faut façonner la matière comme le maçon le fait avec le ciment.

Découvrir l’article dans nos pages Intelligence de l’Art

autoportrait de Léonard de Vinci à la sanguine

 

Permalien : https://wp.me/p5riis-13f

2019-11 De Vinci, un homme qui savait faire « la synthèse des savoirs de son temps »

Pascal Brioist, historien spécialiste de Léonard De Vinci, auteur de Les audaces de Léonard De Vinci (Stock, avril 2019), explique sur franceinfo que Léonard de Vinci est considéré à défaut comme « un homme du futur », or « c’est complètement un homme du Moyen-Âge. »

Génie de la peinture, du dessin, des arts et des sciences, certains estiment qu’il aurait anticipé ce que deviendraient des siècles plus tard l’avion ou encore l’hélicoptère. Mais « on exagère complétement », défend Pascal Brioist. « Là c’est notre lecture rétrospective. On plaque ce que nous savons du présent sur le passé. Plus qu’un homme du futur c’est un homme du Moyen Âge. Il fait la synthèse des savoirs de son temps ».

Les dessins techniques de la machine volante de Léonard de Vinci, exposés au Louvre, le 23 octobre 2019. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Ainsi, « bien des dessins de Léonard de Vinci sont des dessins d’inventions qui le précèdent. Mais il va plus loin que ses prédécesseurs en ayant une approche technologique globale », explique l’historien.

Pour l’historien, si la légende du « Léonard peintre » s’est tout de suite mise en place, « sur Léonard ingénieur, c’est quand on commence à publier Léonard, » explique Pascal Brioist. « Tout était resté manuscrit jusqu’en 1880 et en 1880, en pleine période Jules Verne, on découvre un type qui a inventé l’avion, la mitrailleuse, le char d’assaut et on en fait celui qui a inventé le futur. Mais c’est un regard qui vient du 19e siècle et du 20e siècle. Ce n’est pas ce qu’il était véritablement. »

Exposition – Léonard de Vinci | Musée du Louvre | Paris du 24 Octobre 2019 au 24 Février 2020

francetvinfo.fr/culture/


Permalien : https://wp.me/p5riis-10d