Archives du mot-clé monument historique

Marie Bashkirtseff, diariste, peintre et sculptrice

Marie Bashkirtseff, née Maria Kostiantynivna Bashkirtseva, 1858-1884, est issue d’une famille noble ukrainienne et fortunée et grandit à l’étranger, voyageant à travers l’Europe avec sa mère, qui l’adorait. Elle étudia la peinture en France à l’Académie Julian, l’une des rares en Europe à accepter les femmes.

Elle produisit une oeuvre importante en regard de sa vie brève ; ses tableaux les plus connus sont Un meeting, représentant des enfants mendiants à Paris, et l’Atelier des femmes, ses compagnes artistes au travail. Beaucoup de ses oeuvres seront néanmoins détruites par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale.
À 12 ans, elle commença à tenir son journal en français, ce qui contribua beaucoup à sa célébrité. Ses lettres, notamment une correspondance avec Guy de Maupassant, seront publiées en 1891.

Féministe, elle contribua, sous le pseudonyme de « Pauline Orrel », avec la critique du Salon de 1881. Marie s’engagea en faveur de l’égalité du droit des femmes « J’estime que les hommes ne doivent être que des accessoires pour les femmes fortes », Lettres, p. 240).

[Images de g à d] Marie_At_a_book [@wikipedia] ; [Musée d’Orsay – pinterest.fr] ; Un meeting, 1884, Paris, musée d’Orsay [@wikipedia] ; lilacs-1880 [@ciaovivalaculture.com];

Elle mourut de tuberculose. Sa tombe (cimetière de Passy, 75016), représentant un studio d’artiste en taille réelle, a été déclarée monument historique . En 1995, le musée des Beaux-Arts de Nice lui a consacré une exposition .

Sources : Wikipedia ; les musées en France ; peintre et sculpteur ;

Académie Julian (photo de groupe) ; l’académie en 1889 ; In_the_Studio – L’Académie Julian (1881), huile sur toile, musée d’art de Dnipropetrowsk.

Permalien : https://wp.me/p5riis-2om

2018-11 Beefbar, le restaurant style Art nouveau

Dans une salle de style Art nouveau revampée par les architectes Humbert & Poyet, installez-vous sous la verrière ornée de motifs végétaux. Moquette graphique, tables en noyer laqué et laiton, banquettes en velours vert sapin…

Ultracontemporaine, la déco se marie parfaitement avec le cadre traditionnel de la salle, classée monument historique depuis 1985.

 

Source : admagazine

2015-10 Exposition Gustave Maincent

Derniers jours de l’exposition dédiée à Gustave Maincent, « Le Petit Corot des Bords de Seine »,  dans La maison Fournaise, ancien restaurant situé dans l’île des Impressionnistes, à Chatou dans les Yvelines [1er mai au 1er novembre 2015].

Expo Gustave MaincentSix tableaux de Gustave Maincent, petit maître des bords de Seine, sont conservés dans les collections du musée Fournaise, dont quatre furent remis en don par l’Association des amis de la maison Fournaise. L’initiative de ces acquisitions revient à Jean-Guy Bertauld qui vient malheureusement de nous quitter dans sa quatre-vingt-treizième année, et à Suzanne, son épouse. Tous deux se sont passionnés pour la peinture de Maincent qui évoque Chatou, la Seine, les vicissitudes d’un fleuve au fil des saisons. Et nous souhaitions tout naturellement poursuivre leurs recherches pour mieux connaître ce peintre, qui résida les dernières années de sa vie chez les Fournaise, sur l’île de Chatou.
Gustave Maincent, était perçu par ses contemporains comme « le Petit Corot des Bords de Seine » qui aimait peindre des paysages sensibles, poétiques, calmes dans une palette de gris et de roses.

Reproduction du Déjeuner des canotiers d'Auguste Renoir sur un parcours du Pays des Impressionnistes devant la Maison Fournaise (source : Wikipédia)
Reproduction du Déjeuner des canotiers d’Auguste Renoir sur un parcours du Pays des Impressionnistes devant la Maison Fournaise (source : Wikipédia)

Le lieu de la Maison Fournaise, acquise en 1857 par Alphonse Fournaise, charpentier naval, fut un espace de rencontres et d’inspiration pour de nombreux artistes et écrivains. On citera Auguste Renoir (Le Déjeuner des canotiers en 1881), Claude Monet, Alfred Sisley, Guy de Maupassant (qui décrivit le restaurant dans La Femme de Paul sous le nom du restaurant Grillon) ou encore Edgar Degas et Maurice Réalier-Dumas.

Le 10 juin 1982, la construction est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monument historique.

SOURCES

Informations pratiques :  horaire, accès, plan

Découvrez le musée , son histoire, le hameau

Lire+… document pdf dédié à l’exposition et à Gustave Maincent