Archives du mot-clé lithographie

[Peintres] L’Art au service de la Mode

Ursula Hess, Herbstauskland, 1982, 78×78, Pongée, princolor – Photo Galerie Smend

Ursula Hess, née en 1935 à Coblence (Koblenz, Deutchland) suivit un cursus artistique qui la formera à différentes techniques : aquarelle, travail et peinture sur soie, lithographie, graphisme, stylisme

Elle étudia ainsi le design graphique dans la Werkschule de Trèves (ancienne colonie romaine, haut lieu historique), les métiers de la Mode (Art et Fashion) à la Meisterschule de Mode de Münich, et la lithographie à l’Académie de Salzbourg (La vieille ville est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO), puis aux Beaux-Arts de Paris.

[Art et tableau] Chez la modiste (Degas)

 

‘Chez la modiste’ – d’après Edgar de Gas, dit Degas (1834-1917) – Pastel on paper mounted on board – 70.2 x 70.5 cm

hisSource : wikipédiaimage  ; Histoire de Parislithographies du Musée Aquitaine-Bordeaux ;

‘Chez La Modiste’ d’Edgar Degas – lithographie

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, les modistes constituaient une petite classe de la coquetterie parisienne. De fait, elles logeaient dans les quartiers chics de Paris, dans les rues avec beaucoup de passage.

L’ambiance chez les modistes

Les modistes tenaient des petites boutiques, installées par exemple dans un entresol coquet. Là, elles avaient nombre de sièges et un décor à la mode. Sur les murs, on trouvait souvent des peintures, mais aussi des portraits de clientes célèbres. Partout, des glaces et des miroirs pour se remaquiller, se coiffer.

Les clientes venaient chez les modistes en cinq et sept heures. Elles étaient, selon les dires de Gustave Coquiot, à « apaiser » en leur proposant une multitude de tenues. En effet, c’était alors le coup de feu avec les nombreux essayages, mais aussi les craintes, les cris, les jalousies des clientes. Toutes étaient obnubilées par trouver la meilleure tenue pour la sortie ensuite.

Bonne journée avec DUFY

Bonne journée avec Raoul Dufy

Raoul Dufy, né sous les prénoms Raoul Ernest Joseph le 3 juin 1877 au Havre et mort le 23 mars 1953 à Forcalquier, est un peintre, dessinateur, graveur, illustrateur de livres, céramiste, créateur de tissus, de tapisseries et de mobilier, décorateur d’intérieur, d’espaces publics et de théâtre français. Wikipédia

raoul-dufy-bateaux-pavoises-huile-sur-toile-1946-collection-particuliere-c-adagp-paris-2018

2017-12 Lucien Lévy-Dhurmer, magicien du pastel

Pastelliste virtuose de la fin du XIXe siècle, Lucien Lévy-Dhurmer laisse derrière lui d’étonnantes visions symbolistes et vaporeuses. Une dizaine de ses œuvres sont à admirer au Petit Palais dans une rare exposition de 130 pastels, jamais prêtés en raison de leur fragilité… Portrait.

Lucien Lévy-Dhurmer, Ophélie, 1900_

Véritable magicien du pigment, Lucien Lévy-Dhurmer est considéré comme l’un des pastellistes les plus fascinants de son époque. Son talent éclate très tôt : à seulement dix-sept ans, ce natif d’Alger, inscrit dans une école de dessin parisienne, expose déjà une toile au Salon de la Société des artistes français. Mais l’artiste, s’il est d’abord lithographe pour gagner son pain, puis céramiste à la manufacture de Massier à Golfe-Juan, s’intéresse surtout au pastel.

Il entreprend, à partir de 1897, de nombreux voyages principalement en Europe et au Proche-Orient (Italie, Espagne, Hollande, Afrique du Nord, Turquie…), desquels il rapporte des scènes et des paysages idéalisés qui font l’objet de plusieurs expositions personnelles.

Source :  beauxarts.com

 

2017-09 Street art : une expo Speedy Graphito à Parly (89)

Surdoué de la rue, Speedy Graphito a habillé son premier mur il y a exactement 34 ans ! Jusqu’au 24 septembre 2017 à la Métairie Bruyère à Parly, une rétrospective revient sur sa carrière : des premiers murs d’un jeune Parisien de 20 ans, à l’invention et « la mort » de Lapinture son double artistique.

Son oeil malicieux et sa crête bien qu’un peu clairsemée, sont toujours là. Les images colorées et les figures de la pop culture, entre comics et réseaux sociaux,  se côtoient dans des décors psychédéliques. Cette exposition est aussi l’occasion de découvrir « Winner » la plus grande lithographie qu’il ait jamais réalisé.

Source :  Culturebox

Poursuivre la découverte avec le Centre d’Art Graphique de la Métaierie Bruyèrel’interview Ardisson ; Olivier Rizzo, peintre français ;  Speedy Graphito bat son record du monde aux enchères  ;  Retour sur l’œuvre de Speedy Graphito, pionnier du street-art (LesInrocks)