Archives du mot-clé Histoire de l’Art

[Peintres] Le triangle amoureux

Daniela Kosik, Die Dreiecksbeziehung [Le triangle amoureux], 1982, 50×60 – photo Galerie Smend

Daniela Kosik est née en 1938 à Prague, République tchèque. Son père B. Petryca était sculpteur académique.

Daniela suivit des études d’architecte et s’intéressa à la peinture et à l’histoire de l’art. En 1974, elle exerça en freelance et donnera des conférences, puis se spécialisera sur les techniques de collage et la peinture sur soie. Elle participe régulièrement aux expositions locales (Allemagne).

2021-01 Expos en cours

Conformément aux directives gouvernementales, salles d’exposition et galeries d’art ont ouvert leurs portes mi-décembre. D’autres maintiennent la fermeture provisoire. Bien entendu, le contexte sanitaire peut compromettre ce bol d’air que représentent les parcours de l’art et la création artistique.

Pour l’instant profitons des quelques expositions suivantes :

=> Galerie Gavart 75008 – Exposition Marie-Claude Bosc et Claude Thomasset du 17 Décembre au 5 Janvier 2021

=> Gao Xingjian – Galerie Claude Bernard – 75006 Paris – jusqu’au 30 janvier

=> Peintres femmes, 1780-1830 – Musée du Luxembourg du 3 mars 2021 au 4 juillet 2021

=> Tempêtes et Naufrages, de Vernet à Courbet. Musée de la Vie Romantique, 75009

=> A table ! Le Repas, tout un art > Musée national de la céramique – 18 nov 2020 – 6 juin 2021

=> L’Heure bleue de Peder Severin Krøyer, le maître des peintres danois de la fin du XIXe siècle. Musée Marmottan Monet du 28 janvier 2021 au 25 juillet 2021.

=> Magritte en plein soleil : sa période Renoir au Musée de l’Orangerie. À voir du 10 février au 21 juin 2021.

=> Paul Signac, l’exposition du Musée Jacquemart-André
Le Musée Jacquemart-André rend hommage au peintre Paul Signac à travers une exposition éponyme, présentée du 5 mars au 19 juillet 2021.

=> François-Auguste Biard, peintre-voyageur > Maison de Victor Hugo, 6 Place des Vosges, 75004 Paris. Biard chez Victor Hugo… quelle revanche !

=> Pablo Picasso-Paul Eluard, une amitié sublime > musée d’Art et d’Histoire, Saint-Denis

=> Journées des Métiers d’Art du 6 au 11 avril 2021

=> Picasso-Rodin, la double exposition au Musée national Picasso et au Musée Rodin . Le Musée Rodin et le Musée national Picasso – Paris s’associent et proposent une double-exposition exceptionnelle autour de Picasso et Rodin. Du 9 février 2021 au 2 janvier 2022.

=> Moi, Taharqa, Pharaon des Deux Terres, l’exposition au Musée du Louvre
Le Musée du Louvre consacre une exposition à Taharqa, ancien roi de Napata, ancienne capitale d’un vaste royaume de Nubie (l’actuel Soudan), du 27 octobre 2021 au 7 février 2022. L’occasion d’en apprendre plus sur l’un des souverains les plus connus de son temps.

=> Spirites, la peinture guidée par les espritsMusée des Beaux-Arts de Chambéry du 2 déc. 2020 au 4 avril 2021 . Expo organisée autour des trois grandes figures de la peinture spirite : Augustin Lesage (1876-1954), Victor Simon (1903-1976) et Fleury Joseph Crépin (1875-1948), tous trois originaires du nord de la France. Mineur de fond, plombier ou cafetier, ils vont entreprendre une pratique picturale sous la conduite des esprits. L’exposition propose de découvrir les peintures spirites, mais aussi des objets et documents d’archives.

=> Textile. Participez à la restauration de la collection textile du musée La Piscine – Roubaix > visite virtuelle

=> Georges Valmier > galerie Zlotowski, 75006 – du 14 janv. au 27 fev.

=> La grande Frida Kahlo est la star de la nouvelle exposition de la Galerie de l’Instant. Intitulée « Le Regard d’une artiste« , cette exposition gratuite, à voir du 15 décembre 2020 au 14 mars 2021, nous fait découvrir Frida Kahlo à travers les yeux de la peintre et photographe Lucienne Bloch.

Les autres événement suspendus en raison de la fermeture des lieux culturels :

  1. Le Dessin sans réserve – MAD Musée des Arts Décoratifs
  2. Voyage sur la route du Kisokaidō – Musée Cernuschi
  3. Turner – Musée Jacquemart-André
  4. Monet, Renoir… Chagall — Voyages en Méditerranée – La Halle
  5. Les Musées de Pontoise : Le musée Tavet-Delacour est actuellement fermé pour travaux; Le musée Pissarro est fermé pendant la durée du confinement.
  6. Conformément aux directives gouvernementales, le musée de la Vie romantique et les musées de la Ville de Paris sont fermés jusqu’à nouvel ordre.
  7. Les tarots enluminés, l’exposition inédite au Musée de la Carte à Jouer – reportée
  8. Dessiner la figure en Italie 1450-1700 : Studi & Schizzi > Fondation Custodia

Autres sources : L’Officiel des Spectacles ; Sortir à Paris ; Expositions Peinture ;

Lien court : https://wp.me/p5riis-1An

2020-12 Revue de presse

Le musée d’Orsay consacrera une exposition à Rosa Bonheur en 2022.
Distinguée par Stéphane Bern, Katherine Brault, la propriétaire du château de Rosa Bonheur en Seine-et-Marne, bien décidée à réhabiliter cette peintre oubliée, présentera à Paris des œuvres inédites dénichées dans les greniers. Source

Historienne de l’art et directrice de recherche à l’École des hautes études en sciences sociales (Paris), Anne Lafont analyse la place de l’art noir dans les sociétés occidentales et la façon dont il est influencé par l’héritage colonial et postcolonial. Source .

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est bruno-delarue-signe-ici-un-livre-consacre-aux-peintres-qui-ont-peint-sur-le-motif-a-rouen.jpg

Ex-antiquaire et galeriste, le Dieppois Bruno Delarue a déjà édité une cinquantaine d’ouvrages sur la peinture chez Terre en vue, la maison d’édition qu’il a lui-même créée. Ce nouvel opus, « Humeurs picturales » publié cette année, nous montre dans quelle mesure la ville de Rouen a inspiré les artistes du début du XIXe siècle jusqu’à la Première Guerre mondiale. Son approche rompt parfois avec les idées communément admises. « J’ai écrit ce livre avec l’ambition de faire tomber certaines théories encore bien tenaces », confie-t-il. Source.

Une histoire de l’art originale, remplie d’anecdotes et de faits précis à lire ou à raconter à ses enfants en voyage ou au musée. « Racontez l’art… ». Source.

Sur Instagram, les grands portraits de l’histoire de l’art sortent masqués. L’artiste Volker Hermes ajoute des masques aux portraits de grands maîtres. Source.


Van Gogh, Modigliani, Rebetez… Les contes de l’art racontés en 8 albums majestueux. On citera : Une histoire mondiale des femmes photographes, sous la direction de Luce Lebart et Marie Robert, Éditions Textuel ; Modigliani, de Thierry Dufrêne ; la Revue noire sur l’art africain contemporain ; Le Cœur entre les dents, d’Augustin Rebetez, préface de Michela Alessandrini … source.

Une nouvelle géographie des avant-gardes est en train de s’écrire, mettant en lumière, dès le XIXe siècle, de nombreux foyers artistiques « secondaires«  longtemps ignorés. Source.

Le saviez-vous ? 70% des peintures trouvées dans les grottes préhistoriques sont abstraites ou géométriques. Commissaire de l’exposition Géométries de l’Invisible, Pascal Pique n’hésite pas à remonter aux origines de l’art pour ouvrir son propos, via de superbes photographies de la grotte Chauvet signées Philippe Durand. Source.

Quelles sont les dix œuvres d’art les plus chères en 2020 ? Malgré un net recul des ventes dû à la crise sanitaire, les opérateurs ont réalisé de très belles adjudications en prenant le pli de l’ère du numérique. Source.

Covid : l’art contemporain africain ne veut pas se laisser faire ! Particulièrement impactés par la crise sanitaire, les galeristes et les responsables de foires ont décidé de construire une présence différente. Source.

Lien court : https://wp.me/p5riis-1×5

[Art et Peintres] Poser pour les peintres….

A seize ans Egon Schiele entre à la Kunstgewerbe Schule (l’École des arts décoratifs), mais les professeurs qui le reçoivent, éblouis par ses talents de dessinateur, lui conseillent plutôt l’Académie des beaux-arts. L’enseignement, basé sur l’étude des moulages en plâtre de statues classiques, puis sur celle d’après modèle, irrite Schiele. Il n’a qu’une hâte : briser cette harmonie factice pour laisser s’échapper ce qu’il sent sourdre en lui.

En quittant l’Académie, Schiele rédige un manifeste virulent, en forme de déclaration de guerre, visant à expliquer ce choix controversé : « L’Art reste éternellement le même : l’Art. C’est pourquoi il n’y a pas d’Art nouveau. Il y a de nouveaux artistes. Le nouvel artiste est et doit être capable de bâtir complètement seul, ses propres fondations, sans se reposer ni sur le passé, ni sur la tradition. »

Le magazine Connaissance des Arts retrace la fulgurante existence d’Egon Schiele, mort le 31 octobre 1918 à l’âge de 28 ans. Après avoir claqué la porte de l’Académie, le jeune homme exhibe crûment les souffrances profondes de l’être dans ses nus, portraits et autoportraits. Soutenu par Gustav Klimt et plusieurs mécènes, il est loin d’être l’artiste maudit que la postérité s’est longtemps plu à présenter.

Egon Schiele fut un observateur implacable de la société austro-hongroise du début du XXe siècle. Face à des mœurs sévères et hypocrites, il expose la nudité crue, mêle les postures d’épileptiques et de gisants, bien loin des représentations académiques. Il sera jugé, condamné, conspué. La Fondation Louis Vuitton à Paris présente plus d’une centaine de ses œuvres jusqu’au 14 janvier 2019.

Sources :  Wikipédia  ; Expo oct. 2018 – Fondation Louis Vuitton   ;  Carré d’Artistes   ;  Arte TV   ;  lemonde.fr ‘Schiele, le renégat’   ;  Samhart Gallery ;


permalien : https://wp.me/p5riis-1bE


Nos articles sur Egon Schiele  :  Lovers   ; La Douceur du Mercredi…. ;

[Art et Peintres] La Douceur du Mercredi….

Egon Schiele « La douceur du mercredi »

 

A seize ans il entre à la Kunstgewerbe Schule (l’École des arts décoratifs), mais les professeurs qui le reçoivent, éblouis par ses talents de dessinateur, lui conseillent plutôt l’Académie des beaux-arts. L’enseignement, basé sur l’étude des moulages en plâtre de statues classiques, puis sur celle d’après modèle, irrite Schiele. Il n’a qu’une hâte : briser cette harmonie factice pour laisser s’échapper ce qu’il sent sourdre en lui.

En quittant l’Académie, Schiele rédige un manifeste virulent, en forme de déclaration de guerre, visant à expliquer ce choix controversé : « L’Art reste éternellement le même : l’Art. C’est pourquoi il n’y a pas d’Art nouveau. Il y a de nouveaux artistes. Le nouvel artiste est et doit être capable de bâtir complètement seul, ses propres fondations, sans se reposer ni sur le passé, ni sur la tradition. »

Le magazine Connaissance des Arts retrace la fulgurante existence d’Egon Schiele, mort le 31 octobre 1918 à l’âge de 28 ans. Après avoir claqué la porte de l’Académie, le jeune homme exhibe crûment les souffrances profondes de l’être dans ses nus, portraits et autoportraits. Soutenu par Gustav Klimt et plusieurs mécènes, il est loin d’être l’artiste maudit que la postérité s’est longtemps plu à présenter.

Egon Schiele fut un observateur implacable de la société austro-hongroise du début du XXe siècle. Face à des mœurs sévères et hypocrites, il expose la nudité crue, mêle les postures d’épileptiques et de gisants, bien loin des représentations académiques. Il sera jugé, condamné, conspué. La Fondation Louis Vuitton à Paris présente plus d’une centaine de ses œuvres jusqu’au 14 janvier 2019.

Sources :  Wikipédia  ; Expo oct. 2018 – Fondation Louis Vuitton   ;  Carré d’Artistes   ;  Arte TV   ;  lemonde.fr ‘Schiele, le renégat’   ;

permalien :https://wp.me/p5riis-19u

Nos articles sur Egon Schiele  :  Lovers   ;