Archives du mot-clé gravure

2018-03 ManifEstampe, les actualités de l’Estampe

BIENVENUE SUR LE SITE DE MANIFESTAMPE  : tenu à jour en permanence, ce site Internet diffuse l’actualité de l’estampe en France et ailleurs ! L’objectif de Manifestampe est de promouvoir l’estampe, contemporaine ou patrimoniale, et pour cela développe des actions, des événements, des expositions, en faveur de ce moyen d’expression artistique.

NDLR : une plateforme web à consulter et à épingler dans votre barre de navigation

Dès à présent… noter la date Samedi 26 mai 2018 : 6e Fête de l’estampe


(wikipédia) L’estampe désigne le résultat de l’impression d’une gravure.

Le mot « estampe » déjà utilisé en ancien « françois » (français)  sous les formes « estampe, estanpe, stampe »2 vient de l’italien stampa (impression, tirage, presse, estampe) dont l’étymologie d’origine germanique dérive de stampjan ou du francique stampôn (« écraser, frapper ») qui a donné stampfen en allemand (« frapper du pied »)3


L’Estampe de Chaville  accueille les artistes dans ses locaux situés 1456 avenue Roger Salengro – 92310 Chaville.

Ses récents événements :

  • L’Atrium de Chaville a accueilli la 9e biennale de gravure de Chaville du 17 au 26 novembre 2017 et a présenté une cinquantaine d’artistes à l’occasion des 40 ans de l’Atelier de gravure. L’invité d’honneur … Nicolas Sochos : descendant des sculpteurs & graveurs Lazarus & Antoine Sochos, et de son père George Sochos, architecte grec. Nicolas Sochos naquit dans le XIV à Paris, élevé dés son plus jeune âge à la culture des Arts. Il suivit cette formation de corps et d’esprit avec l’exigence d’appartenir avant tout aux gens de métier, pour finir après le dessin, la sculpture, la musique et des études non universitaires, dans l’encre d’imprimerie de l’atelier Contrepoint à Paris.


Artiste accomplie, Hélène Bautista est auteure/illustratrice d’albums et de romans graphiques.

« Des Lettres aux images, il y a les mots et l’encre, sous toutes leurs formes, dans tous leurs états. Ils ne cessent de communiquer en moi, de se dire l’un l’autre. Il y a ce noir et ce blanc, ce noir et blanc, que je ne cesse d’explorer, à la recherche d’un équilibre ou d’un déséquilibre qui partagera mon imaginaire, insatiablement nourri de lumières et de contrastes. De la couleur aussi, parfois.
Images, imaginaire, imagination qui sollicitent les sens et convoquent le sens. »

Découvrir sa e-galerie sur Kazoart ; son blog Insolitattitude

Publicités

2016-11 Lutter contre les cancers des enfants, Jean Soyer expose à Draveil

(c) artisteo.com
(c) artisteo.com

Au milieu des panneaux indiquant les derniers placements à la mode et des offres de crédit accrochés aux murs de l’agence du Crédit Mutuel de Draveil, émergent des œuvres d’art. Depuis ce samedi et jusqu’au 14 janvier, la banque se transforme en musée. Le peintre Jean Soyer, 79 ans, un habitant de la commune, dévoile ses œuvres dans ce lieu inhabituel qu’il connaît pourtant bien. « En 2011, j’ai déjà exposé ici, dit-il. C’est différent des galeries, cela ne s’adresse pas au même public. » Sur les toiles, les peintures abstraites aux courbes dynamiques laissent libre court à l’imagination du public, comme quand on donne des noms à des nuages aux formes fabuleuses.

Un de ses tableaux est vendu aux enchères au profit de la recherche sur les cancers pédiatriques à l’Institut Gustave Roussy de Villejuif (Val-de-Marne).

Jean Soyer est un Peintre français né en 1937 formé à l’Ecole Supérieure des Arts et Industries Graphiques comme graveur lithographe-graphiste.

Lire+

lien court : http://wp.me/p5riis-k5

2016-11 Exposition La Fondation Taylor

Du 27 octobre au 19 novembre 2016, La Fondation Taylor accueillera François Cabrit (peinture), Michel Lauricella (sculpture) et André Bongibault (gravure).

artcontemporainsevres-org_peintres_bongibault-andre_expo-ab-miniBorn in 1945 in France, lives and works in Paris. André Bongibault is Director and Professor of graphics at L’Estampe de Chaville [Ecole des beaux-arts in Chaville]. Bongibault has exhibited in Europe, China, the US and Australia. In 1977 he run a print workshop with Christos Santamouris. His work is exhibited around the world. (source)

En 2016, le Grand Prix Léon Georges Baudry de la Fondation Taylor lui est décerné.

andre-bongibault-conf-ab2

Fondation Taylor
Galerie d’art à Paris, France
Adresse : 1 Rue la Bruyère, 75009 Paris
Téléphone : 01 48 74 85 24

La Fondation Taylor est une association des artistes peintres, sculpteurs, architectes, graveurs et dessinateurs fondée en décembre 1844. Elle a pour but de développer la connaissance des arts grâce à l’entraide entre artistes. Elle est, depuis sa création, gérée par des élus bénévoles issus du monde artistique.

La fondation s’est progressivement développée grâce au concours d’importants légataires et donateurs, permettant aujourd’hui l’attribution de plusieurs prix et bourses aux artistes.

 

Photos/sources : artcontemporainsevres.org ; wikipédia (Fondation Taylor)

Permalien : http://wp.me/p5riis-hc

2016-05 8ème Biennale de Gravure

Du 20 au 29 mai, au cours de sa 8ème BiennaleL’Estampe de Chaville présente les œuvres de ses élèves, ainsi celles de son invitée d’honneur Christine Ladevèze, céramiste.

Diapositive1

 

LEstampe_8è biennaleL’événement est parrainé par Jean-Jacques Guillet  (Député-maire) et Hervé Meudic (Directeur de l’Atrium de Chaville).

André Bongibault (Directeur de l’Atelier de Gravure), France Tessier (Présidente de l’Estampe de Chaville) et Jean Benais (Commissaire de l’exposition) ont le plaisir de vous accueillir tous les jours de 14 à 19 heures.

 

Samedi 28 mai :

15h… les étapes d’une gravure, du dessin à l’estampe …par André Bongibualt

17h… A livres ouverts, présentation de livres d’artistes …par Hélène Baumel

LEstampe_presse

 

Comment s’y rendre

Atrium de Chaville  : site, infos pratiques

L’Estampe : site, téléphone (01 47 09 02 71)

 

Diapositive2

lien court : http://wp.me/p5riis-bt

2016-04 Cézanne et la « taille douce »

Artiste tout aussi incontournable qu’inclassable, le peintre Paul Cézanne (1839-1906) a marqué de ses couleurs vibrantes et de ses volumes vigoureux l’histoire de l’art moderne. Originaire d’Aix-en-Provence, il fréquente à Paris dans les années 1860 de jeunes artistes qui seront bientôt désignés comme les « Impressionnistes ». En 1862, il fait la connaissance d’Armand Guillaumin (1841-1927) à l’Académie suisse, peu de temps après celle de Camille Pissarro (1830-1903). Son amitié avec ces deux artistes lui ouvre les yeux sur une autre manière de créer, plus délicate et plus expressive.

ROUILLAC TRESOREnsemble, ils séjournent chez le docteur Gachet à Auvers-sur-Oise où Pissarro et Guillaumin initient alors Cézanne à une technique ancestrale : la gravure. Durant l’année 1873, Cézanne réalise ses cinq uniques gravures sur la presse que possède le docteur
Gachet. Parmi elles, le célèbre portrait de « Guillaumin au pendu » que l’on trouve fréquemment en salle des ventes ou chez les antiquaires. Cézanne esquisse un portrait très expressif de son ami, assis les bras croisés, le regard perdu vers un horizon…

Sources: