Archives du mot-clé graffiti

2020-06 Le street art est un art à part entière

Un jugement vient de condamner la destruction de 5Pointz, un squat du Queens recouvert de graffitis, au motif qu’il s’agissait d’œuvres d’art.

Des promoteurs ont fait blanchir tout le bâtiment en une nuit. Thomas Hawk via Flickr

Après des années de batailles judiciaires entre des artistes et un promoteur immobilier, un jugement rendu le 20 février 2020 est devenu historique. Il a fallu près trente-deux pages à un juge de New York pour justifier sa décision d’accorder 6,75 millions de dollars à des artistes urbain·es pour des œuvres «effacées» par un promoteur immobilier, leur reconnaissant ainsi des droits identiques à ceux des artistes professionnel·les.

«Il y a quelques jours, une décision d’appel a condamné Jerry Wolkoff à payer 6,75 million de dolllars pour aboir blanchi les graffiti de l’immeuble industriel @5PointzNYC et détruit illégalement l’immeuble de @Meresone1.»

Ce promoteur avait décidé de récupérer et de réhabiliter un immeuble transformé en squat d’artistes, situé dans le Queens à New York.

slate.fr (fév. 2020)

 

2020-04 Une fresque de street art rend hommage aux soignants

L’artiste Jurgen Massagé a rendu un bel hommage au personnel soignant en réalisant une gigantesque fresque à Sint-Martens-Lennik, dans le Brabant flamand.

Aux quatre coins du monde, le street art rend hommage aux médecins, aux infirmières et à tous le personnel médical qui œuvre dans la lutte contre le coronavirus. En Belgique, le street artist Jurgen Massagé, alias Massi, a dévoilé ce jeudi 9 avril une grande fresque réalisée à Sint-Martens-Lennik, dans le Brabant flamand.

Pour réaliser cette fresque, Jurgen Massi s’est inspiré d’un montage réalisé fin mars par l’artiste turc Uğur Gallenkuş.

We can do it @Uğur Gallenkuş

 

sources : metrotimertl.be ;

permalien : https://wp.me/p5riis-17L

2017-01 SAYPE, du Street Art au Land Art, peinture sur l’herbe

(cf son site pour extraits bio)

Né en 1989, Saype vit et travaille actuellement à Moutier (Suisse).

Artiste autodidacte, il débute la peinture à l’âge de quatorze ans par le biais du graffiti. Très vite, il travaille entre la rue et son atelier et expose ses premières œuvres en galerie à l’âge de seize ans.

Passionné par la philosophie et les questions que l’on pourrait appeler « existentielles », sa peinture explore le plus souvent des problématiques autour de l’être humain. Son travail est pour lui un moyen de partager sa vision du monde et nous invite à nous interroger sur notre nature profonde, notre esprit, notre place sur terre et dans la société.

Depuis 2013, des toiles « hors formats » s’invitent dans son atelier. Il transpose son travail sur plexiglas qu’il peint sur différents plans ensuite assemblés, ce qui amène une nouvelle dimension à son travail.

capture page http://www.saype-artiste.com/
capture page http://www.saype-artiste.com/

Pionnier dans le domaine de la peinture sur herbe, courant artistique s’inscrivant entre le land art et le graffiti, il réalise depuis 2013 de gigantesques visages éphémères dans les paysages, avec de la peinture 100% biodégradable qu’il prépare lui même. 2015 fut une année décisive pour son Oeuvre : après une performance inédite de peinture sur herbe, première mondiale réalisée dans les Alpes françaises avec une fresque de 1400m2 relayée allègrement par les médias, ses toiles et plexiglas entrent dans des collections privées.

Il expose ses travaux dans plusieurs foires d’art internationales et il est invité à différentes expositions et projets en France et en Suisse.

Lire également : Saype, le land artiste qui peint des œuvres monumentales dans la nature (nov.2019)

vidéo

lien court : http://wp.me/p5riis-lS

 

Publié : 01/01/2017 –  Modifié : 11/11/2019

2016-09 Des graffitis dans les toilettes publiques (Suisse)

asset-version-1bcfc45d32-graffitis4Recouvrir de graffitis les murs des toilettes publiques pour prévenir les tags vulgaires et  inciviles. Voici l’opération insolite lancée samedi  par la Municipalité dans les WC de la Grand-Rue. Tout a commencé il y a quelques mois, alors que le village rencontrait régulièrement des problèmes de déprédations.

Fine connaisseuse du terrain et des jeunes de la région, Laura Zeller, travailleuse sociale de proximité pour l’Espace Prévention de la Fondation de La Côte, a mis en contact la Municipalité avec l’association Art’Soce, active dans la promotion de la culture hip-hop. Et qui compte en son sein deux grapheurs de haut-vol: Théo Dao de Crassier et Julien Luetto de Gingins.

Begnins est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Nyon et faisant partie de la zone viticole de la Côte vaudoise. Wikipédia

Source : lacote.ch

lien court de l’article: http://wp.me/p5riis-g4