Archives du mot-clé femmes artistes

[Peintres] Ophélie Vaganay

 

Ophélie Vaganay_Terrasse aux chaises rouges – Huile sur toile, 73 x 100 cm
(c) Galerie de Francony

Née en France, peinture semi figurative, matière et couleurs.
Nombreuses expositions en France, collections en France et aux US.
Ses thèmes de prédilection : la nature, les villes, la montagne… et notamment Lyon, Venise, le Maroc, la Provence, les rives du lac d’Annecy, New York, …

 


Biblio :  Galerie de Francony  ;  Exposition temporaire  ;  Ophélie Vaganay – Artiste peintre  ;  Facebook  ;

2020-04 Meret Oppenheim, artiste femme

Meret Oppenheim Paris 1934 photo Man Ray

Meret  Elisabeth Oppenheim (1913-1985)  est une écrivaine, artiste peintre, photographe et plasticienne suisse.

Elle est membre du mouvement surréaliste à partir des années 1920 aux côtés d’André BretonLuis Buñuel ou encore Max Ernst. En 1932, elle se rend à Paris et fréquente irrégulièrement l’Académie de la Grande Chaumière (quartier Montparnasse, 75014).

Le Déjeuner en fourrure est une sculpture surréaliste de l’artiste suisse Meret Oppenheim, réalisée en 1936.

Meret Oppenheim travaille avec divers matériaux dans le cadre du surréalisme. Elle s’empare de situations du quotidien, comme par exemple dans son œuvre Le déjeuner en fourrure, où le café devenu froid devient le sujet (1). Cette œuvre devient rapidement un modèle pour le mouvement du surréalisme. En 1997 est fondée la fondation Meret Oppenheim pour la promotion de son œuvre artistique.


(1) Le Déjeuner en fourrure est un assemblage : une tasse, sa soucoupe et une petite cuillère recouvertes de fourrure de gazelle. Réalisée en 1936, l’œuvre est aussitôt achetée par Alfred H. Barr et conservée depuis au Museum of Modern Art de New York.


Sources et bibliographie : Stéphanie Huguenot, « Une artiste femme déjeunant avec les grands artistes de son temps : Rétrospective Meret Oppenheim (1913-1985) » ;  Wikipediacollection ;  rétrospective vidéo par Judith Benhamou-Huet. LAM de Villeneuve d’Ascq (dailymotion) ;

Permalien : https://wp.me/p5riis-1a7

Académie de la Grande Chaumière – 14, rue de la Grande-Chaumière, 75014 @google

[Art et tableau] Les Blanchisseuses (Marie-Louise Petiet)

« Les Blanchisseuses » – Marie-Louise Petiet, 1882 – huile sur toile – 170x113cm

 

Ces blanchisseuses, sont en fait les jeunes filles représentées sur l’œuvre magistrale de Marie-Louise Petiet, universellement connues, depuis que le tableau, une huile sur toile, a été produit au Salon de Paris en 1882 et l’année suivante à Pau. Cependant, la tradition limouxine s’accorde pour reconnaître sur la toile et depuis bien longtemps : « Les Repasseuses ». C’est en effet sous cette appellation que la peinture est référencée de façon constante sur les anciens catalogues du Musée Petiet.

Exposée d’abord dans la salle B, elle y reste jusqu’au mois d’avril 1948 ; visible ensuite au centre de la cimaise du grand panneau mural à droite, dans la salle audoise D ; elle rejoindra la salle F, autrement dite salle Marie Petiet où elle se trouve encore aujourd’hui depuis 1959. La toile porte en bas à droite, le diminutif de l’auteur, Marie, son nom de jeune fille, Petiet, la date de création, 1882. Elle mesure 1 m 70 de large pour une hauteur de 1 m 13.

 

Née à Limoux dans une famille de propriétaires terriens, Marie-Louise Petiet est initiée à la peinture par ses deux frères. Après avoir été dans l’élève d’Hector Leroux, c’est Jean-Jacques Henner qui la perfectionne dans son art. En 1886, elle se marie à Paris avec Étienne Dujardin-Beaumetz, peintre de renom et homme politique de la Troisième République. Elle décède à Paris à l’âge de 38 ans.

source : Musée Petiet ; Wikipedia ;  « La Liseuse Endormie » ;  femmespeintresMusée national Jean-Jacques Henner ;

 

Permalien : https://wp.me/p5riis-19m

2020-03 Haïti : Vers la première version de ‘Street art au féminin’

Le Collectif pour la promotion des arts urbains et de l‘art contemporain (CPAUAC) lance le projet « Street art au féminin » du 9 au 13 mars, au cours d’une conférence de presse tenue, dans les locaux de Yanvalou Resto l. Cet événement culturel offre la possibilité à des jeunes filles qui ont l’aptitude de créer des graffitis sur plusieurs murs de la zone métropolitaine, dont le quartier de Turgeau.

Financé par L’Ambassade du Canada, le projet a pour objectif de favoriser l’émergence de jeunes femmes artistes haïtiennes qui pourront contribuer à travers les arts de la rue à la promotion de l’égalité des genres, à la fin de la violence à l’égard des femmes et des filles et à la revitalisation d’un milieu urbain inclusif.

C’est quoi le CPAUAC?

Le Collectif pour la Promotion des Arts Urbains et de l’Art Contemporain est une association à but non lucratif créée en 2015. Elle vise à travailler au renforcement du Street Art en Haïti par le biais du festival Graffiti festi-graffiti et d’autres projets innovants. L’intégration des femmes est une priorité dans le cadre de ses activités.

voir la vidéo « CPAUAC, la force du street art »

Source : lenational.org

(Haïti/Port-au-Prince) Hommage à Toni Morisson : Chloe Ardelia Wofford Morrison connue sous le nom de Toni Morrison, née le 18 février 1931 à Lorain dans l’Ohio et morte à New York le 5 août 2019, est une romancière, essayiste, critique littéraire, dramaturge, librettiste, professeure de littérature et éditrice américaine. Wikipédia

 


Permalien : https://wp.me/p5riis-14X

2019-10 Les femmes artistes qui ont marqué l’histoire de l’art

Artemisia Gentileschi (1593-1653)

Aussi déterminées que talentueuses, elles ont réussi à s’imposer dans ce milieu longtemps dominé par les hommes.

Classées souvent comme marginales, ces femmes peintres célèbres étaient douées d’immenses talents qui auraient normalement dû les classer aux côtés des Vincent van Gogh et des Michelangelo au lieu d’être citées dans une autre liste liée à leur genre. Quoi qu’il en soit, leurs peintures étaient indéniablement des chefs-d’œuvre au point de concurrencer les célèbres peintres masculins. Voici 10 femmes peintres qui méritent d’être connues.

  • Sofonisba Anguissola (1532-1625)
  • Artemisia Gentileschi (1593-1653)
  • Judith Leyster (1609-1660)
  • Élisabeth Vigée Le Brun (1755-1842)
  • Rosa Bonheur (1822-1899)
  • Berthe Morisot (1841-1895)
  • Mary Cassatt (1844-1926)… lire notre article
  • Georgia O’Keeffe (1887-1986)
  • Tamara de Lempicka (1898-1980)
  • Frida Kahlo (1907 – 1954)

Permalien : https://wp.me/p5riis-YD