Archives du mot-clé expositions itinérantes

2019-01 La galeriste Cérès Franco expose à Laval

Une des plus grandes collectionneuses d’art expose à Laval

Cérès Franco aux côtés d’Antoinette Le Fahler © Radio France – Martin Cotta

La galeriste Cérès Franco expose à Laval une partie de son immense collection d’œuvres d’art au Musée d’Art Naïf et d’Arts Singuliers (8 décembre-10 mars 2019). Cette passionnée brésilienne a accumulé au fil des ans près de 1.500 œuvres.

Cérès Franco, 92 ans présente son exposition Cérès Franco en territoires imaginaires. Tout au long de sa vie, commencée en 1926 dans la ville de Bagès au Brésil, Cérès Franco a collectionné des œuvres du monde entier : de peintres fuyant les dictatures de l’Est ou d’Amérique Latine par exemple. Cérès Franco a étudié l’histoire de l’art à l’Université de Columbia avant de s’installer à Paris en 1951 où elle installera sa galerie « L’œil de Bœuf » en 1972, rue de Quincampoix.

Sources :  FranceBleu ; Collection Cérès Franco

Publicités

2017-01 « Bande dessinée et immigration : un siècle d’histoire(s) »

affiche-bd-immigration-1000pxUne exposition itinérante du Musée nationale de l’histoire de l’immigration pour sensibiliser le jeune public (dès 10 ans) et le public adulte aux enjeux culturels et sociaux de l’histoire de l’immigration.

Présentée à Vitrolles en 2016, l’exposition sera disponible pour une tournée dans les médiathèques – et autres établissements culturels et scolaires – de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur de janvier 2017 à août 2020.

Contenu de l’exposition

L’exposition raconte les liens étroits entre l’histoire de l’immigration et l’histoire de la bande dessinée au XXe siècle. Dès le début du siècle, des écoles de la bande dessinée apparaissent et se saisissent, d’une manière ou d’une autre, des sujets de l’exil, de l’immigration.

L’exposition se penche également sur les manières d’aborder le sujet de l’immigration dans la bande dessinée. Au fil de différentes générations d’auteurs, la bande dessinée se développe comme un art pluriel, aux formes et genres divers.

lire+

2015-12 le musée du quai Branly souhaite démocratiser l’accès à l’art

les Ateliers nomades, le musée du quai BranlyLes œuvres du musée du quai Branly (Paris) seront exposées au cœur de la communauté d’agglomération Evry – Centre-Essonne (CAECE), à la suite d’une convention de partenariat votée à l’unanimité par les élus de la CAECE.

Pendant deux ans, du 1er juin 2016 au 30 juin 2018, le territoire accueillera les Ateliers nomades du musée. « Cette collaboration répond pleinement aux objectifs de démocratisation et de décloisonnement de l’art. La diversité de nos populations est aussi un atout que la richesse de ces collections permettra de valoriser », a souligné le président de l’agglomération, Francis Chouat.

Source : Le Parisien

musée du quai Branly : les Ateliers nomades