Archives du mot-clé exposition temporaire

2020-03 OEL, exposition Oeuvres en Liberté : vernissage annulé

Programmé au vendredi 13 mars, le vernissage de l’exposition Oeuvres en Liberté est ANNULé, du fait des risques liés à la propagation du Coronavirus COVID-19.

L’exposition est maintenue.

Pour rappel, l’exposition se déroulera du 12 mars au 2 avril 2020 à l’Atrium de Chaville (92, France), tous les jours de 14h à 19h30.

 

2019-11 L’âge d’or de la peinture anglaise, de Reynolds à Turner

L’exposition « L’âge d’or de la peinture anglaise, de Reynolds à Turner » est visible au Musée du Luxembourg.

Musée du Luxembourg
19 rue de Vaugirard
75006 Paris
Tél. : 01 40 13 62 00
http://www.museeduluxembourg.fr
Du 11 septembre 2019 au 16 février 2020


Une sélection d’œuvres prêtée par la Tate Britain éclaire la scène artistique anglaise de la période de son Âge d’or. Sous le règne de George III, entre 1760 et 1820, le pays s’affirme comme puissance et la société britannique connaît une transformation décisive où l’art sort de la sphère privée pour devenir public. Les peintres de cette génération cherchent à rivaliser avec les écoles européennes les plus prestigieuses tout en cultivant une identité proprement britannique.

En 1768, sur le modèle français, est fondée la Royal Academy of Arts, témoin d’une ambition esthétique nouvelle de la société civile. Outre la noblesse, les nouveaux acteurs du commerce et de l’industrie créent une demande accrue qui fait émerger de fortes personnalités sur le marché de l’art. C’est l’époque de la grandeur et du sublime.

Sept salles offrent un large panorama de l’évolution de cette époque jusqu’au début du XIXe siècle.

Bande annonce de l’exposition – cliquez sur l’image

 

Sources : atlantico.fr // Musée du Luxembourg


Les 3 et 10 décembre 2019 à 19h, le Musée du Luxembourg organise une Visite à thème  tout public.
Une visite originale, riche en émotions : le duo « Jeux d’interprètes » s’appuie sur vos perceptions pour dévoiler les multiples dimensions d’œuvres majeures de l’exposition. Delphine Grivel, spécialiste des rapports entre musique et arts plastiques, interprète les impressions des participants tandis que Jean-Marc Leone, violoncelliste, les traduit en musique à partir d’œuvres de Bach, Dvŏrák, Gluck, Lalo…
@museeduluxembourg.fr

2019-12 Expo Ursin’Art

Chaque année, l’association Ursin’Art, qui réunit peintres et artistes des quartiers « Vélizy le Bas » et « Ursine » de la ville de Chaville, organise une exposition intitulée ‘Ursine art’.  Cette année, elle a lieu le dimanche 15 décembre au Centre de Loisirs Jean Macé.

Cette exposition est ouverte gratuitement à tous les artistes desdits quartiers. Ils peuvent exposer et vendre leurs œuvres.

Pour plus d’information, découvrez l’expo 2018

Photos : Ursin’Art

2019-10 Exposition collective à Zone Sensible (Ferme urbaine de Saint-Denis)

Exposition collective à Zone Sensible


Dans le cadre de la programmation culturelle de Zone Sensible, centre de production d’art et de nourriture, venez découvrir une exposition collective au sein de 365, espace d’art contemporain à ciel ouvert.

Cette exposition proposera une restitution du travail des trois artistes invités en résidence annuelle à Zone Sensible:

-Trapier & Duporté – avec le soutien du Conseil Départemental de Seine Saint-Denis

-Raphael Dallaporta – Lauréat de la Bourse

-Morgane Porcheron – Finaliste de la Bourse

Zone Sensible – Ferme urbaine de Saint-Denis 112 avenue de Stalingrad 93200 Saint-Denis- les 5 & 6 octobre 2019

source : unidivers

2019-09 L’exposition ‘Rockwell, Roosevelt et les Quatre Libertés’

Dans le cadre du 75e anniversaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie, le Mémorial présente une exposition exceptionnelle et inédite en Europe dédiée au célèbre peintre américain Norman Rockwell (lire notre article).

Du 7 juin au 27 octobre 2019

[wikipédia] Les Quatre Libertés est une série de quatre tableaux peints par Norman Rockwell en 1942, qui comptent parmi les plus célèbres de sa carrière. Ces œuvres mettent en image un discours fondateur du président Franklin Delano Roosevelt et témoignent de l’engagement de l’illustrateur américain dans l’effort de guerre des États-Unis. Les tableaux représentent la liberté de parole, la liberté de culte, celle de vivre à l’abri de la peur et celle de vivre à l’abri du besoin. Ils atteignent au fil du temps une dimension iconique qui dépasse le cadre historique de la Seconde Guerre mondiale.

Le projet de Rockwell démarre pourtant avec difficulté car il ne rencontre pas l’assentiment des autorités gouvernementales chargées de la propagande de guerre, à une époque où il est vital de stimuler l’adhésion populaire à la poursuite de la guerre ; mais le magazine The Saturday Evening Post, auquel Rockwell contribue régulièrement, finit par passer lui-même la commande. La publication en février et rencontre un succès immédiat et considérable, qui conduit à imprimer et distribuer des milliers puis des millions de brochures reprenant les œuvres. Leur large diffusion sous forme d’affiches participe à leur notoriété. Une tournée à travers le pays contribue à faire connaître les œuvres et à faire vendre de très nombreuses obligations de guerre.

Les tableaux originaux sont désormais conservés au musée Norman Rockwell à Stockbridge aux États-Unis.

« Ce sont les bases de leur démocratie. Pour les Américains c’est un peu notre Joconde. C’est beaucoup de symboles. » Christophe Prime (Historien)

Sources :

  • Rockwell, Roosevelt & Les Quatre Libertés (Mémorial de Caen)
  • Les Quatre Libertés (wikipédia)
  • Exposition événement : « Rockwell, Roosevelt & Les Quatre Libertés » (youtube)
  • L’exposition « Rockwell, Roosevelt & les Quatre Libertés » (francetvinfo.fr)