Archives du mot-clé exposition temporaire

2019-12 Expo Ursin’Art

Chaque année, l’association Ursin’Art, qui réunit peintres et artistes des quartiers « Vélizy le Bas » et « Ursine » de la ville de Chaville, organise une exposition intitulée ‘Ursine art’.  Cette année, elle a lieu le dimanche 15 décembre au Centre de Loisirs Jean Macé.

Cette exposition est ouverte gratuitement à tous les artistes desdits quartiers. Ils peuvent exposer et vendre leurs œuvres.

Pour plus d’information, découvrez l’expo 2018

Photos : Ursin’Art

Publicités

2019-10 Exposition collective à Zone Sensible (Ferme urbaine de Saint-Denis)

Exposition collective à Zone Sensible


Dans le cadre de la programmation culturelle de Zone Sensible, centre de production d’art et de nourriture, venez découvrir une exposition collective au sein de 365, espace d’art contemporain à ciel ouvert.

Cette exposition proposera une restitution du travail des trois artistes invités en résidence annuelle à Zone Sensible:

-Trapier & Duporté – avec le soutien du Conseil Départemental de Seine Saint-Denis

-Raphael Dallaporta – Lauréat de la Bourse

-Morgane Porcheron – Finaliste de la Bourse

Zone Sensible – Ferme urbaine de Saint-Denis 112 avenue de Stalingrad 93200 Saint-Denis- les 5 & 6 octobre 2019

source : unidivers

2019-09 L’exposition ‘Rockwell, Roosevelt et les Quatre Libertés’

Dans le cadre du 75e anniversaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie, le Mémorial présente une exposition exceptionnelle et inédite en Europe dédiée au célèbre peintre américain Norman Rockwell (lire notre article).

Du 7 juin au 27 octobre 2019

[wikipédia] Les Quatre Libertés est une série de quatre tableaux peints par Norman Rockwell en 1942, qui comptent parmi les plus célèbres de sa carrière. Ces œuvres mettent en image un discours fondateur du président Franklin Delano Roosevelt et témoignent de l’engagement de l’illustrateur américain dans l’effort de guerre des États-Unis. Les tableaux représentent la liberté de parole, la liberté de culte, celle de vivre à l’abri de la peur et celle de vivre à l’abri du besoin. Ils atteignent au fil du temps une dimension iconique qui dépasse le cadre historique de la Seconde Guerre mondiale.

Le projet de Rockwell démarre pourtant avec difficulté car il ne rencontre pas l’assentiment des autorités gouvernementales chargées de la propagande de guerre, à une époque où il est vital de stimuler l’adhésion populaire à la poursuite de la guerre ; mais le magazine The Saturday Evening Post, auquel Rockwell contribue régulièrement, finit par passer lui-même la commande. La publication en février et rencontre un succès immédiat et considérable, qui conduit à imprimer et distribuer des milliers puis des millions de brochures reprenant les œuvres. Leur large diffusion sous forme d’affiches participe à leur notoriété. Une tournée à travers le pays contribue à faire connaître les œuvres et à faire vendre de très nombreuses obligations de guerre.

Les tableaux originaux sont désormais conservés au musée Norman Rockwell à Stockbridge aux États-Unis.

« Ce sont les bases de leur démocratie. Pour les Américains c’est un peu notre Joconde. C’est beaucoup de symboles. » Christophe Prime (Historien)

Sources :

  • Rockwell, Roosevelt & Les Quatre Libertés (Mémorial de Caen)
  • Les Quatre Libertés (wikipédia)
  • Exposition événement : « Rockwell, Roosevelt & Les Quatre Libertés » (youtube)
  • L’exposition « Rockwell, Roosevelt & les Quatre Libertés » (francetvinfo.fr)

2019-01 Miró au Grand Palais (… jusqu’au 4 février 2019)

Grand Palais, Galeries nationales

3 octobre 2018 – 4 février 2019

catalogue de l’exposition 2019 (Grand Palais)

Réunissant près de 150 œuvres dont certaines inédites en France et couvrant 70 ans de création, cette rétrospective retrace l’évolution technique et stylistique de l’artiste.
Miró crée à partir de ses rêves et nous ouvre les portes de son univers poétique.

Il transforme ainsi le monde avec une apparente simplicité de moyens, qu’il s’agisse d’un signe, d’une trace de doigt ou de celle de l’eau sur le papier, d’un trait apparemment fragile sur la toile, d’un trait sur la terre qu’il marie avec le feu, d’un objet insignifiant assemblé à un autre objet.

Miró fait surgir de ces rapprochements étonnants et de ces mariages insolites un univers constellés de métamorphoses poétiques qui vient réenchanter notre monde.

« Pour moi, un tableau doit être comme des étincelles. Il faut qu’il éblouisse comme la beauté d’une femme ou d’un poème ».

Source et infos pratiques