Archives du mot-clé école des Beaux Arts

Henri Tanoux, poète du nu féminin

Adrien-Henri Tanoux – ‘Harem Beauty’

Antoine Auguste Adrien Henri Tanoux (1865-1923) a évolué vers la peinture de genre, les portraits et les scènes orientalistes. Il acquit une place durable comme peintre de nu et pratique aussi le paysage.

Wikipedia

Portraits de femmes en chapeaux… par Jean-Pierre Cassigneul

Jean-Pierre Cassigneul est un peintre français connu pour ses portraits de femmes en chapeaux qui rappellent l’avant-garde française postimpressionniste, notamment les œuvres de Pierre Bonnard et Edouard Vuillard.

Né le 13 juillet 1935 à Paris, il étudie à l’École des beaux-arts avant d’y présenter sa première exposition solo à l’âge de 17 ans. Un an plus tard, il est nommé membre du Salon d’Automne. De 1956 à 1960, il étudie sous l’égide du peintre Roger Chapelain-Midy et à partir de 1965 il expose à la galerie Bellechasse à Paris. Il présente ses œuvres à travers l’Europe, le Japon et les États-Unis et illustre de nombreux livres dont Le Tour de Malheur de Joseph Kessel.

lien court : https://wp.me/p5riis-20v

Balade chez les bouquinistes

Antoine Blanchard. Les bouquinistes et Notre-Dame de Paris

Antoine Blanchard (1910-1988), de son vrai nom Marcel Masson, est un peintre paysagiste français, né dans un village des bords de la Loire . Il intègre l’École des beaux-arts de Rennes en 1929, puis en 1932 il monte à Paris à l’École nationale supérieure des beaux-arts. Reconnu par ses pairs, il obtient, après trois années d’études, le Prix de Rome en 1935.

Afin de séduire une clientèle américaine, il adopte une palette plus claire et peint des scènes du Paris des années 1900.

Lien court : https://wp.me/p5riis-1VM

Disparition de l’artiste Jean-Michel Sanejouand

« Il est temps de reconnaître en Jean-Michel Sanejouand le plus légitime de tous les ayants droit de Marcel Duchamp. » Cet aveu est signé Didier Ottinger. Il introduit le texte que le futur directeur adjoint du Musée national d’art moderne écrivait en 2000 pour l’exposition de l’artiste à l’École des beaux-arts de Tours. A-t-il été entendu ? Rien n’est moins sûr…

C’est pourtant en 1964 que Jean-Michel Sanejouand, né à Lyon le 18 juillet 1934, dans le quartier de Vaise, bouscule une première fois l’histoire de l’art. Cette année-là, l’artiste autodidacte, qui a abandonné la peinture abstraite, expose une dizaine de « Charges-Objets » (des installations confrontant des objets de la vie courante) dans l’exposition « Poulet 20 NF [nouveaux francs] » qu’il organise avec Jean Chabaud et Daniel Smerck à la Galerie Yvette Morin, rue du Bac.

Source et biblio : Le Journal des Arts ; Wikipédia ; Galerie des Galeries :

lien court : https://wp.me/p5riis-1Mn

[Peintres] Paysage sur Crêpe de Chine

Christine von Loesch, Landschaft, 1982, crêpe de chine, 90×90 – photo Galerie Smend (Cologne, Allemagne)

Le crêpe de Chine en soie est fin, souple et léger. D’une fluidité et d’une douceur extraordinaires, son reflet est soyeux mais plutôt mat.
Pour des blouses, des chemisiers, des robes, drapées ou plissées.
Il peut aussi s’employer comme la plus belle des doublures

Christine von Loesch est diplômée de l’Université des Beaux-Arts de Hambourg (HFBK Hamburg), université d’art d’État à Hambourg. Elle présente ses peintures sur soie dans différentes expositions et galeries (Allemagne, Italie, Danemark).