Archives du mot-clé culture

2019-11 L’âge d’or de la peinture anglaise, de Reynolds à Turner

L’exposition « L’âge d’or de la peinture anglaise, de Reynolds à Turner » est visible au Musée du Luxembourg.

Musée du Luxembourg
19 rue de Vaugirard
75006 Paris
Tél. : 01 40 13 62 00
http://www.museeduluxembourg.fr
Du 11 septembre 2019 au 16 février 2020


Une sélection d’œuvres prêtée par la Tate Britain éclaire la scène artistique anglaise de la période de son Âge d’or. Sous le règne de George III, entre 1760 et 1820, le pays s’affirme comme puissance et la société britannique connaît une transformation décisive où l’art sort de la sphère privée pour devenir public. Les peintres de cette génération cherchent à rivaliser avec les écoles européennes les plus prestigieuses tout en cultivant une identité proprement britannique.

En 1768, sur le modèle français, est fondée la Royal Academy of Arts, témoin d’une ambition esthétique nouvelle de la société civile. Outre la noblesse, les nouveaux acteurs du commerce et de l’industrie créent une demande accrue qui fait émerger de fortes personnalités sur le marché de l’art. C’est l’époque de la grandeur et du sublime.

Sept salles offrent un large panorama de l’évolution de cette époque jusqu’au début du XIXe siècle.

Bande annonce de l’exposition – cliquez sur l’image

 

Sources : atlantico.fr // Musée du Luxembourg


Les 3 et 10 décembre 2019 à 19h, le Musée du Luxembourg organise une Visite à thème  tout public.
Une visite originale, riche en émotions : le duo « Jeux d’interprètes » s’appuie sur vos perceptions pour dévoiler les multiples dimensions d’œuvres majeures de l’exposition. Delphine Grivel, spécialiste des rapports entre musique et arts plastiques, interprète les impressions des participants tandis que Jean-Marc Leone, violoncelliste, les traduit en musique à partir d’œuvres de Bach, Dvŏrák, Gluck, Lalo…
@museeduluxembourg.fr

2017-10 Land Art : Horizon Terre, une œuvre monumentale en gestation

Au mois de mai dernier, Patricia Prunier exposait ses peintures grand format à l’église des Cordeliers de Gourdon. Cette artiste plasticienne au palmarès impressionnant exprime poétiquement sa relation avec le monde d’aujourd’hui. Puis en juillet, Pascalho Hoengaesen, également aux Cordeliers, a présenté une exposition sur le thème des sept péchés capitaux, avec entre autres, une collection de photos tridimensionnelles.

Horizon Terre : Pascalho Hoengaesen et Patricia Prunier pour une œuvre commune

Une pièce conçue pour le land art sera placée dans un cadre naturel. Leur œuvre, une sculpture éclatée en trois fragments qui couvrira 10 m en longueur pour 2 m de haut, sera composée de deux demi-sphères et l’empreinte de l’homme, du statique au mouvant, de la création à la disparition.

ladepeche.fr

2015-12 Arts, culture et diversité, des atouts essentiels à la vitalité des villes

le philanthrope Pierre Lassonde (Québec)_ORIGINALQuel est le parallèle entre le monde des affaires et le monde des arts ?

Les sociétés aujourd’hui, pour être novatrices, doivent être créatives. Les deux profitent l’un de l’autre. Regardez le parcours de Steve Jobs, qui disait que son meilleur cours, c’était la calligraphie. On voit ce qu’il a bâti. Alors, on ne peut pas les dissocier l’un de l’autre.

Pour Pierre Lassonde, important homme d’affaires qui a fait fortune dans le secteur minier et considéré comme l’un des plus grands collectionneurs et défenseur de l’art du Québec, le développement des villes passe par la diversité, un atout essentiel à leur vitalité.

Et d’ajouter « … les entreprises devraient avoir une responsabilité sociale sur le plan des arts et de la culture. Temps, Talents et Trésor  sont les trois T de la philanthropie« .

Source