Archives du mot-clé communication

The Sound of Silence

Fermez les les yeux et écoutez Simon & Garfunkel – The Sound of Silence (from The Concert in Central Park) – août 2015

(Re)voir, (ré)écouter le concert de septembre 1981, à Central Park devant 500 000 personnes [ARTE Concert]. Un concert gratuit d’anthologie, au cours duquel les deux musiciens fêtaient leurs retrouvailles en y interprétant leurs plus grands succès (« Mrs. Robinson », « America », « Bridge Over Troubled Water », « The Boxer », « The Sound of Silence »…), ainsi que des morceaux issus de leur répertoire personnel, spécialement réarrangés pour l’occasion et joués avec un groupe de onze musiciens.

Paul Simon commence à écrire The Sound of Silence peu après l’assassinat de John F. Kennedy. Il compose d’abord la musique puis travaille sur les paroles, dont il termine l’écriture le 19 février 1964. Les premiers vers de la chanson, « Hello darkness, my old friend, I’ve come to talk with you again » (« Bonjour obscurité, ma vieille amie, je suis encore venu parler avec toi »), font référence au fait que Simon avait l’habitude de jouer de la guitare dans sa salle de bains, dont le carrelage faisait office de légère chambre d’écho, en éteignant la lumière et en faisant couler le robinet car il trouvait ce son apaisant. Le thème général de la chanson est le manque de communication entre les hommes.

Paul Simon et Art Garfunkel enregistrent la chanson le 10 mars 1964

Hello darkness, my old friend
I’ve come to talk with you again
Because a vision softly creeping
Left its seeds while I was sleeping
And the vision that was planted in my brain
Still remains
Within the sound of silence

In restless dreams, I walked alone
Narrow streets of cobblestone
‘Neath the halo of a street lamp
I turned my collar to the cold and damp
When my eyes were stabbed by the flash of a neon light
That split the night
And touched the sound of silence

And in the naked light, I saw
Ten thousand people, maybe more
People talking without speaking
People hearing without listening
People writing songs that voices never shared
And no one dared
Disturb the sound of silence.

(…)

… traduction Google

Bonjour ténèbres, vieil ami
je viens encore parler avec toi
Parce qu’une vision rampant doucement
A laissé ses graines pendant que je dormais
Et la vision qui a été plantée dans mon cerveau
Reste encore
Dans le son du silence.

Dans des rêves agités, j’ai marché seul
Rues étroites pavées
‘Sous le halo d’un réverbère
J’ai tourné mon col au froid et à l’humidité
Quand mes yeux ont été poignardés par le flash d’un néon
Qui a divisé la nuit
Et touché le son du silence.

Et dans la lumière nue, j’ai vu
Dix mille personnes, peut-être plus
Les gens parlent sans parler
Les gens entendent sans écouter
Les gens écrivent des chansons que les voix n’ont jamais partagées
Et personne n’a osé
Perturber le son du silence.

(…)

Lien court : https://wp.me/p5riis-2v6

2016-09 Les collections d’art, outils de communication des entreprises

Une étude d’Axa Art montre que les sociétés françaises ont créé leur collection bien après les américaines. Elles s’en servent pour des évènements à la fois externes et internes.

En 2016, l’International Directory of Corporate Art Collection qui fait référence, recense 800 entreprises dans le monde ayant une collection. Des chiffres largement sous-estimés selon la chercheuse au CNRS Nathalie Moureau, chargée par Axa Art, l’un des assureurs leaders sur ce créneau (plus de 1 milliard de capitaux assurés) d’une étude sur le sujet.

La collection Renault exposée en Chine cet été (ici une œuvre de Jean Dubuffet). - Capture d\'écran Renault
La collection Renault exposée en Chine cet été (ici une œuvre de Jean Dubuffet). – Capture d\’écran Renault

Si pour minimiser les frais de structure, les entreprises exposent rarement leurs oeuvres de façon permanente, en revanche elles s’en servent pour organiser des évènements internes ou externes. Par leurs prêts aux musées et leurs commandes aux artistes (66 % des entreprises le font), elles contribuent aussi à la vitalité de la scène artistique.

Les secteurs les plus actifs sont sans surprise le luxe et la mode (LVMH, Pinault), suivis de la banque-finance banques (HSBC, Société Générale, Neuflize…), de l’immobilier, et des services aux entreprises : compagnies d’assurances (Axa), et grands magasins (Galeries Lafayette) . Étonnamment, les collections d’art sont plus représentées dans les PME et les collections patrimoniales sont plutôt le fait de grands groupes.

Source :  Axa Art ;    lesechos.fr

axa-art-com_

=> contrat… collection de particuliers

Lien court : http://wp.me/p5riis-g8