Archives du mot-clé beaux-arts

[Peintres] Henri_Manguin, le peintre voluptueux

 

Bemberg Fondation Toulouse – Le Golfe – Henri Manguin

 

Henri Manguin, désigné par Guillaume Apollinaire comme « le peintre voluptueux », rend hommage au bonheur de vivre à travers des thèmes arcadiens, des nus, des paysages méditerranéens,  des scènes de la vie de famille et des natures mortes.

En 1904, Manguin découvre Saint-Tropez et se lie avec Paul Signac. Il expose au Salon d’automne, aux États-Unis et à la Biennale de Venise. Ambroise Vollard lui achète 150 tableaux. Lors d’une exposition particulière à la galerie Druet en 1906, Manguin se lie avec Henri-Edmond Cross. Il voyage en Italie et expose à Zurich et Bucarest.

En 1909, il s’installe à Neuilly-sur-Seine et participe à une exposition de groupe en Russie. Il séjourne à Honfleur chez Félix Vallotton, où il rencontre des collectionneurs suisses, les Hahnloser. Il se fixe l’été à Sanary-sur-Mer, où il voit souvent Henri Lebasque, et expose à Berlin.


Biblio :  Wikipédia  ;   Pinterest  ;  Galerie Fleuy  ;  Expo Giverny  ;  Musée des Impressionnismes – Giverny – Dossier pédagogique   ;  Les Maîtres de la peinture moderne – TV5monde ;

[Peintres] Daniel Castan… NY Streets

Daniel Castan_NYC # Pearl Street –
(c) Galerie de Francony

 

Né en 1959 en Dordogne, Daniel Castan dessine depuis son tout jeune âge. Diplômé des Beaux Arts de Bordeaux, il travaille en tant que graphiste, crée sa société et exécute des travaux pour l’Unicef, Pierre Balmain, l’Onu, ZIPPO… Puis à 40 ans, il reprend le pinceau pour le plaisir et rien que pour le plaisir.

Lire et découvrir

 

[Art et Peintres] Yo, la passion du modèle vivant

Yo « La Petite Amoureuse » – Galerie Moscou Petrovka
Yo « Après la Nuit » – Galerie Moscou Petrovka

Yo naît et grandit en région parisienne dans un univers familial où la création et le dessin tiennent une place importante. Le coup de crayon de son père la fascine et des concours de dessins sont régulièrement organisés à la maison. Très tôt elle est familiarisée avec la représentation humaine. Son père, passionné par les affichistes, illustrateurs et caricaturistes du XXe siècle, lui transmet cet intérêt.

Après des études de droit, elle exerce le métier d’avocat pendant une dizaine d’années tout en fréquentant les ateliers de la ville de Paris. En 2001, elle quitte son activité salariale et entre aux Beaux-arts de Versailles. Elle se consacre entièrement à sa passion : le modèle vivant.

Sources :  Carré des artistesbiographie  ;

permalien : https://wp.me/p5riis-19u

Yo « Poser pour toi » – Galerie Moscou Petrovka

 

Lire notre article « Les Modèles Vivants »

permalien : https://wp.me/p5riis-19N

2017-07 Vers la fin du musée ?

Désormais, on le veut plus « ouvert », plus « ludique », plus « participatif ». Le musée que nous connaissons est-il en train de disparaître ? À Genève, une exposition consacrée aux « nouveaux musées » analyse, de l’architecture à la programmation, le bouleversement culturel en cours.

Le musée traditionnel, temple du savoir et lieu d’exaltation esthétique, attire de moins en moins. Trop impressionnant, trop rigide, trop « savant ». Reflet de son temps et outil de transformation des consciences, le musée a besoin de nouveaux modèles. Quel est son devenir en temps de crises – tant économique que sociale et environnementale ? Quelle est aujourd’hui sa légitimité, quand on sait qu’il est, au moins depuis les guerres napoléoniennes, un instrument politique majeur, notamment de l’impérialisme culturel, imposant un discours… que l’on songe par exemple aux divisions en « écoles » de peinture, qui sous-tendent une vision nationaliste de l’art ?

source : beauxarts.com

 

2017-04 La Fondation Arnaud cesse ses activités

(Suisse) En déficit, l’institution ferme à la fin mai et annule ses expositions.

La Fondation Arnaud à Lens, près de Crans-Montana (VS), suspend son activité. Malgré les mesures d’économie prises, le déficit provisionnel pour 2017 reste supérieur à 800’000 francs. Par conséquent, l’institution ferme à la fin mai et annule ses expositions.

L’annonce a été faite vendredi aux membres de l’équipe: 28 collaborateurs seront licenciés à la fin avril, a précisé à l’ats l’attachée de presse de l’institution. Le restaurant de la fondation est également concerné.

Dans un communiqué diffusé vendredi, la Fondation Pierre Arnaud affirme chercher des solutions de gestion et de financement qui lui permettraient de continuer l’exploitation du centre d’art. Elle se dit ouverte à toute discussion avec des mécènes potentiels qui seraient disposés à prendre un rôle plus important au sein de la fondation.

Infos complémentaires

Établi en Suisse, Pierre Arnaud réalisera divers investissements, dont l’un, Fotolabo, deviendra une success story. Dans le même temps, il fait la connaissance de Michel Lehner, un passionné de peinture et l’un des premiers collectionneurs de l’école de Savièse. Pierre Arnaud commence alors à acquérir des œuvres de ladite Ecole. Après sa mort, Suzanne, Sylvie et son mari Daniel poursuivent la collection et décident de perpétuer sa mémoire en créant la Fondation Pierre Arnaud dans le village de Lens auquel il était attaché. (…)

La Fondation d’utilité publique, établie en 2007 en mémoire du collectionneur et mécène Pierre Arnaud, a pour objectif de promouvoir les beaux-arts tout en mettant spécifiquement en relief la peinture suisse qu’elle présentera dans un contexte européen.

Lire+ sur lecourrier