Archives du mot-clé beaux-arts

2017-07 Vers la fin du musée ?

Désormais, on le veut plus « ouvert », plus « ludique », plus « participatif ». Le musée que nous connaissons est-il en train de disparaître ? À Genève, une exposition consacrée aux « nouveaux musées » analyse, de l’architecture à la programmation, le bouleversement culturel en cours.

Le musée traditionnel, temple du savoir et lieu d’exaltation esthétique, attire de moins en moins. Trop impressionnant, trop rigide, trop « savant ». Reflet de son temps et outil de transformation des consciences, le musée a besoin de nouveaux modèles. Quel est son devenir en temps de crises – tant économique que sociale et environnementale ? Quelle est aujourd’hui sa légitimité, quand on sait qu’il est, au moins depuis les guerres napoléoniennes, un instrument politique majeur, notamment de l’impérialisme culturel, imposant un discours… que l’on songe par exemple aux divisions en « écoles » de peinture, qui sous-tendent une vision nationaliste de l’art ?

source : beauxarts.com

 

2017-04 La Fondation Arnaud cesse ses activités

(Suisse) En déficit, l’institution ferme à la fin mai et annule ses expositions.

La Fondation Arnaud à Lens, près de Crans-Montana (VS), suspend son activité. Malgré les mesures d’économie prises, le déficit provisionnel pour 2017 reste supérieur à 800’000 francs. Par conséquent, l’institution ferme à la fin mai et annule ses expositions.

L’annonce a été faite vendredi aux membres de l’équipe: 28 collaborateurs seront licenciés à la fin avril, a précisé à l’ats l’attachée de presse de l’institution. Le restaurant de la fondation est également concerné.

Dans un communiqué diffusé vendredi, la Fondation Pierre Arnaud affirme chercher des solutions de gestion et de financement qui lui permettraient de continuer l’exploitation du centre d’art. Elle se dit ouverte à toute discussion avec des mécènes potentiels qui seraient disposés à prendre un rôle plus important au sein de la fondation.

Infos complémentaires

Établi en Suisse, Pierre Arnaud réalisera divers investissements, dont l’un, Fotolabo, deviendra une success story. Dans le même temps, il fait la connaissance de Michel Lehner, un passionné de peinture et l’un des premiers collectionneurs de l’école de Savièse. Pierre Arnaud commence alors à acquérir des œuvres de ladite Ecole. Après sa mort, Suzanne, Sylvie et son mari Daniel poursuivent la collection et décident de perpétuer sa mémoire en créant la Fondation Pierre Arnaud dans le village de Lens auquel il était attaché. (…)

La Fondation d’utilité publique, établie en 2007 en mémoire du collectionneur et mécène Pierre Arnaud, a pour objectif de promouvoir les beaux-arts tout en mettant spécifiquement en relief la peinture suisse qu’elle présentera dans un contexte européen.

Lire+ sur lecourrier