Archives du mot-clé basalte

Achiam, la poésie de la sculpture

Ahiam Shoshany, dit Achiam, (1916-2005 à Paris), est un sculpteur franco-israélien établi en région parisienne en 1947.
Il pratique la taille directe sur différentes qualités de pierres (notamment basalte, granit, serpentine, albâtre) et de bois, ainsi que des bronzes, en formes très dépouillées, essentiellement figuratives.

L’art d’Achiam est centré sur l’Homme, la Femme, leurs sentiments, l’amour, l’enfantement, l’allaitement. Il a souvent exprimé sa révolte contre les guerres, les souffrances, les injustices, qui accablent l’humanité.

Achiam ‘Joueur de guitare’ – pierre volcanique (Sèvres, quartier d’affaires) – ph. jggir

Il travaille sur des pierres de récupération, dans un style d’art brut vite reconnu par Jean Dubuffet. Il est remarqué par Michel Tapié, alors directeur de la galerie René Drouin, qui l’expose en 1948.

(…) si je cherche aussi de belles formes, je veux qu’elles disent l’amour, la joie, la tristesse, etc. Je suis certain que, dans ce domaine, beaucoup reste à réaliser (…)

Si, à l’image de Brancusi, j’utilise des formes qui sont elles-mêmes abstraites, je cherche à construire une composition qui soit en contact étroit avec l’homme et ses sentiments.

Après sa mort, la communauté d’agglomération Arc de Seine (Grand Paris, France) a acquis une vingtaine de ses œuvres pour les mettre à disposition des cinq villes qui la composent.

De nombreuses sculptures sont exposées dans la ville de Chaville, 92370 – France. J’apprécie y balader pour les observer, les redécouvrir et pour les contempler à toute période de la journée, car la lumière est différente pour en apprécier les contours.


Permalien : https://wp.me/p5riis-2tV

Visitez également le blog, d’autres pages sur Achiam y sont postées. Merci par avance de vos commentaires.

[Art et Sculpture] Hommage à Achiam

Achiam (1916-2005) – « Joueur de Contre Basse » – 2003 – basalte
Grand Prix des beaux arts de la Ville de Paris
photo : @jigé

Achiam, né en Galilée, a une enfance de paysan pauvre. Sa formation initiale est l’agronomie. Arrêté par les Britanniques à la suite d’activités politiques, il découvre son talent de sculpteur en gravant des bas-reliefs sur les murs de la prison. Il s’initie aux techniques du sculpteur en travaillant comme tailleur de pierre dans des carrières de Jérusalem.

En 2003, un musée lui est entièrement dédié en Israël, créé par le Fonds National Juif, sur le site historique de Shuni.

Après le décès d’Achiam, la communauté d’agglomération Arc de Seine se porte acquéreur d’une vingtaine de ses oeuvres. En ce qui concerne Ville-d’Avray, cinq sculptures, pour l’essentiel des statues évoquant la musique, sont installées dans le parc du Château à proximité du Conservatoire.

Achiam utilise la pierre, le bois, ainsi que le bronze, pour créer des formes très dépouillées, essentiellement figuratives.

Deux de ses oeuvres sont installées dans Chaville.

Biblio : WikipediaAder Paris moreeuw.com ;  ville de Chaville‘Joueur de corne’ et ‘Homme à la contrebasse’ ;