Archives du mot-clé Bandes dessinées

2017-01 Le 9ème Art tient sa 44è édition

« Ces acteurs du 9e art méritaient d’être considérés comme des auteurs et des artistes à part entière » – Delphine Groux, Présidente de l’Association du FIBD

affiche-fibdPar Clara Mure – Du 26 au 29 janvier 2017 se tiendra la 44e édition du Festival International de la Bande Dessinée (FIBD), organisé par 9eArt+. Cet évènement incontournable a fait d’Angoulême la capitale mondiale de la bande dessinée. Depuis 1974, le FIBD in constitue le point de ralliement du monde de l’édition et le Festival off est une véritable passerelle entre la microédition, l’art contemporain et la musique. Le FIBD rassemble chaque année un public fidèle de passionnés, capables d’attendre des heures et de braver le froid pour rencontrer leurs auteurs préférés.

source :  bscnews.fr

lien court : http://wp.me/p5riis-m2

Publicités

2016-10 BD et Mangas

manga-maniaLa Médiathèque de Chaville, située à l’Atrium  propose des après-midis « Mangas »

Adresse : 3 Parvis Robert Schuman, 92370 Chaville
Téléphone : 01 41 15 99 10
La médiathèque de Chaville fait la part belle à la bande dessinée et consacre toute une journée au 9e art, samedi 15 octobre.
Au programme : atelier, conférence, rencontres et dédicaces. En partenariat avec l’association chavilloise Bulle d’encre.

2016-09 Lille, un week-end 100% BD au palais des Beaux-Arts

Week-end festif autour de la bande dessinée, samedi 3 et dimanche 4 septembre : la première grande braderie de la BD, des rencontres avec des artistes et dédicaces d’auteurs. Tout est gratuit !

Lille reste en fête (art1609)

Profitant de l’Open Museum consacré à Zep, le papa turbulent de Titeuf, le musée et la ville de Lille ont mis sur pied, en deux semaines, un programme d’animations autour de la bande dessinée. Dix-huit exposants et plus d’une vingtaine d’artistes dont François Boucq, Michel Quint, Jean-Louis Thouard, Florent Grouazel.

Tout renseignement dans les pages de La Voix du Nord

2016-06 La BD a une place à p’art

expo otomo publc (art1606)

 

Le 8 juin dernier se tenait le vernissage de l’exposition « Tribute to Otomo » à la galerie Glénat dans le 3e arrondissement de Paris. Une cinquantaine d’artistes venus des quatre coins du monde ont été retenus pour rendre hommage au créateur légendaire de la série Akira, l’un des plus grands chefs-d’œuvre du 9e art, qui a influencé un grand nombre de dessinateurs depuis les années 80. À cette occasion, le directeur de la galerie, Julien Brugeas, décrit son métier ainsi que la place de la bande dessinée dans le marché de l’art.

source :  ActuaLitté

 

« Glénat » pour les Nuls 🙂

Glénat est une maison d’édition française présente dans le domaine de la bande dessinée, du manga et du beau-livre. Le groupe comprend également Vents d’Ouest et Zenda. Il reprend, mi-2007, le fonds bande dessinée « l’Échos des Savanes/Albin Michel », sous le nouveau label « Drugstore » et en septembre 2013 les actifs des éditions 12 bis1 comprenant l’ensemble du catalogue, à l’exception toutefois des ouvrages de François Bourgeon, récupérés par ce dernier2. La société est basée à Grenoble, où elle occupe depuis l’automne 2009 un nouveau siège social dans le bâtiment rénové de l’ancien monastère Sainte-Cécile.

Le nom Glénat est celui du fondateur de la société, Jacques Glénat3 (autrefois critique de bande dessinée sous le nom de Jacques Glénat Guttin).  (wikipédia)

2016-04 La BD entre au musée

zepappelLongtemps méprisée, la bande dessinée  est désormais davantage acceptée sur les cimaises des institutions, qui y voient un moyen d’élargir leur public.

 

bretecher1Les détracteurs de la bande dessinée qui continuent de voir en elle une discipline artistique mineure et infantilisante vont devoir s’y faire : elle n’en finit pas d’investir les musées et les institutions culturelles, privées ou publiques. Jamais autant d’expositions dédiées au 9e art n’ont été organisées en dehors des festivals spécialisés. On en compte actuellement une demi-douzaine, pour citer les plus notables : la carte blanche de Zep au Palais des beaux-arts de Lille, la déambulation de Nicolas de Crécy au Quartier, le centre d’art contemporain de Quimper, l’accrochage de Pierre la Police au Lieu Unique, la scène nationale de Nantes, et les installations de Blutch, Winshluss et Blanquet à la Ferme du Buisson, la scène nationale de Marne-La-Vallée.

À Lille, le Palais des beaux-arts – l’un des plus grands de France – espère faire aussi bien avec Zep, voire mieux, qu’avec interDuck en 2015 : l’installation de ce collectif de peintres allemands parodiant des œuvres célèbres à l’aide de têtes de canards avait attiré 80 000 personnes

(…)

Sources /Curation

 

 

ztoph2