Archives du mot-clé autodidacte

De l’art de composer des ‘natures mortes’

Rickus, Janet – Being Green, oil on panel

Janet Rickus est méticuleuse dans son approche des compositions de natures mortes qu’elle rend à l’huile sur toile et sur panneau. Autodidacte, Rickus s’est spécialisée dans la peinture de fruits, de légumes, de récipients et de linge disposés sur des étagères. Elle ne modifie pas les formes, les tailles ou les tons des objets devant elle en studio, choisissant plutôt de capturer avec précision leurs transformations naturelles. Les compositions sont étudiées avec soin, mixant ainsi forme et couleur, insufflant à l’œuvre un regard singulier et contemporain sur l’histoire de la nature morte.

2020-11 Je veux faire rêver toute l’Afrique ! (JonOne)

Le célèbre maître du « street art », l’Afro-Américain JonOne, vient d’inaugurer une exposition des plus originales au Musée des Civilisations noires de Dakar, organisée par les deux jeunes fondateurs de la galerie ivoirienne Art Time. Un superbe événement culturel, qui fait le « buzz » sur la toile et où se presse le Tout-Dakar. Reportage.

JonOne posant devant le Musée des Civilisatons noires de Dakar, où il est fier et heureux d’exposer son œuvre. © © Thomas Maurel (Thomson MRSK Production)

Sources : afrikapresse.paris ; le site de Jonone ; Wikipédia ; JonOne – Artsper

Artiste graffeur et peintre, né à New York, Etats-Unis, en 1963, John Andrew Perello alias JonOne, est d’origine dominicaine.

Enfant de Harlem, JonOne fait ses classes en bombant les trains et les murs de son quartier, à l’âge de dix-sept ans. Autodidacte, il passe du support urbain à la toile (support avec lequel il sera exposé à travers le monde entier), réalisant des oeuvres clairement influencées par son vécu (le hip hop, la rue, le métro) et par la peinture moderne.

Dans un style innovant qui surpasse les lois dictées par le graffiti (street art, urban culture), ses pièces abordent son « freestyle » (liberté qu’il prône avant tout), son mot d’ordre qui ne lui impose aucune limite.

C’est après s’être installé à Paris en 1987, mais aussi pour avoir toujours fréquenté des artistes de tous bords (Speedy Graphito, LAII, etc.), qu’une nouvelle conquête commence pour lui : celle de la toile.

Page d’accueil du site

2016-12 Xu Zhen, artiste entrepreneur

En voilà un qui a parfaitement intégré les nouvelles lois du marché de l’art. Travailleur et ambitieux, ce pur Shanghaïen bouscule à l’envi un système dans lequel il se complaît.

xu-zhen-pop-art-china-sculpture-fondation-louis-vuitton-vuitton-art-contemporary-art-055L’été dernier, à Paris, la fondation Louis Vuitton exposait l’une de ses gigantesques sculptures, un drôle de combo empilant le moulage de la Victoire de Samothrace, tête en bas, sur celui d’un fameux ­bodhisattva.

Comme Warhol avant lui, comme Jeff Koons, Damien Hirst ou Murakami, Xu Zhen, artiste autodidacte, est l’un des plasticiens actuels qui ont le mieux intégré les règles de la mondialisation. Il expose aux quatre coins de la planète, a représenté la Chine à la Biennale de Venise en 2005, et compte cinq galeries à son actif, dont James Cohan, à New York, et Nathalie Obadia, à Paris et à Bruxelles. Il produit à la fois des installations, des vidéos et des peintures, s’adaptant à tous les styles et à tous les marchés.

Né à Shanghai, en 1977,  Xu Zhen se pose comme un pur produit d’une ville qui s’est toujours différenciée des autres cités de la Chine continentale.  Il a vite compris les bénéfices de la mondialisation et le statut de l’homo economicus.  En 2009,  il crée MadeIn Company, une maison de production artistique qui emploie une cinquantaine de personnes qui conçoivent et signent des œuvres sous ce label collectif.  Dès 2013, MadeIn Company a développé la marque Xu Zhen, qui permet de produire et d’exposer d’autres « lignes » d’œuvres.

Xu Zhen a récemment créé un département graphisme et média au sein de MadeIn Company, et il réalise désormais des films publicitaires sur certaines de ses œuvres.

 

lien court : http://wp.me/p5riis-ln

2016-10 Sally West, peintre autodidacte

sally-westSally West is an Australian artist who started her career as a legal secretary.  After departing the trade and travelling through Europe for twelve months she drew on her experiences and translated these influences on to canvas. Sally has not looked back since, selling her first painting in 1993 Sally has exhibited frequently and widely showing her work in cities such as London, Paris, New York and Hong Kong both in group exhibitions and several solo shows.

lire+

La Passerelle des Arts  vous propose des extraits des publications dédiées à l’artiste. Les sources sont accessibles en fin de page.

Biographie

D’origine australienne, Sally West est née en 1971 à West Wyalong [New South Wales] et a grandi dans une ferme.  Elle commence sa sally-west_view-to-angel-restaurant-30x40cm-oil-on-canvascarrière professionnelle comme secrétaire juridique, s’intéresse au  dessin et suit une formation sur la peinture au collège Suburbs. Elle parcourt l’Europe, l’Asie, l’Inde et le Népal, le Vietnam en alternant voyages et retours à Sydney . Durant ce retour aux sources familiales, elle étudie la communication visuelle et fait des portraits de charbon de bois pour les touristes sur Circular Quay. Pendant son parcours européen, elle étudie à l’Université de Florence et s’installe en Irlande pour une année où elle vend ses œuvres, tout en travaillant dans la conception graphique.

Sa première grande exposition solo au Pavillon Bondi (Bondi Pavillon) date de 1998. Elle participe à sa première exposition à New York en 2007 et expose à Melbourne, en Allemagne, en Italie, à Londres  et à Paris. En 2013, elle revient sur Sydney.

(Sally West) Beach study
(Sally West) Beach study

Dans ses œuvres les plus populaires, Sally West applique de la peinture épaisse avec un couteau. Cet empâtement crée une surface de texture intéressante.

Elle peint des paysages souvent de plein air et des natures mortes, mais a également expérimenté l’abstraction.

Elle a remporté de nombreux prix, dont celui d’être finaliste au Prix Portia Geach Art à trois reprises, WINNER 2015 Prix Waverley du maire, Hornsby Art Prsze, Northbridge ArtPrize 2013 Art Prize Hornsby, 2012 palmiers Pacifique Art Prize, section 2011 Pacific Palms -Landscape, 2010 Pacific Palms.

Rencontre avec l’artiste

En 2014, thepalette l’interviewe.

Comment décririez-vous votre style?
Je suis peintre. Mes paysages sont contemporains et impressionnistes. Je peins avec une palette. J’aime étudier la couleur et la lumière.

Qui sont vos artistes préférés et pourquoi?
J’adore Basquiat, Monet, Picasso, Matisse, Gauguin, Brett Whitelely, Charles Blackman, John Olsen. Il y a beaucoup d’autres. Tant de grands artistes de ce monde à la fois maintenant et avant.

Qu’est-ce ou qui inspire votre art ?
L’environnement, les paysages, les personnes… Rien de mieux que la peinture sous la pluie (aussi longtemps qu’ il y a un abri) !

Où pouvons-nous acheter vos œuvres ?
Vous pouvez acheter mes tableaux soit directement en s’adressant à  moi sur http://www.sallywestart.com, soit en contactant l’une des galeries dans lesquelles j’expose… principalement à Sydney, New York, Londres, Paris et Hong Kong.

Pour visualiser son travail et ses œuvres :
… son site
… les galeries : Fellia Melas Gallery – Woollahra, NSW, Australia ; les oeuvres présentées par la galerie Felia Melas

lien court : http://wp.me/p5riis-hV