Archives du mot-clé arts visuels

2019-02 Transmettre la passion de la calligraphie chinoise

Truong Chanh Trung enseigne la calligraphie chinoise Photo Radio-Canada – Nicole Germain

Maître dans l’art de peindre à l’encre de Chine, l’artiste Truong Chanh Trung partage son amour de la calligraphie dans ses cours offerts depuis plus de 20 ans à l’Université du 3e âge de l’Université Laval.

L’artiste chinois âgé de 76 ans, qui réside à Québec depuis de nombreuses années, enseigne cette technique millénaire apprise lorsqu’il vivait au Vietnam.

C’est l’envie de connecter avec les gens et la culture de son pays d’accueil qui l’a poussé à offrir des ateliers de calligraphie.

« C’est une passion. Je voulais comprendre, connaître la culture occidentale et je me suis dit : « je sais comment écrire, contrôler le pinceau pour structurer l’écriture, alors pourquoi je ne le partagerais pas avec tout le monde? », évoque-t-il.

Source :  Radio-Canadavidéo ;

Publicités

2018-06 Dialogues entre arts visuels et littérature

« Texte & Image. Dialogues entre arts visuels et littérature » est l’intitulé d’une exposition au Centre national de littérature à Mersch (Luxembourg). Le vernissage de l’exposition s’est déroulée le mardi 26 juin 2018 à 19 h 30 en présence du secrétaire d’État à la Culture, Guy Arendt.

L’exposition se propose d’ouvrir de nouvelles perspectives sur les rapports entre arts visuels et littérature. Elle aborde les arts du livre, notamment à travers l’œuvre du poète, peintre, imprimeur et typographe lorrain Jean Vodaine. Une salle est dédiée au galeriste et éditeur André Simoncini, qui favorise depuis 1985 la collaboration entre écrivains et artistes en publiant des ouvrages de bibliophilie.

(c) Galerie Simoncini

Source : gouvernement.lu

 

2017-01 Le projet Land Art sur le thème de l’Eau (Saint-Lô)

(Seine-Normandie) Les ateliers saint-lois d’Art Plume lancent leur appel à projet Land Art annuel sur le parc du Vallon de la Dollée à Saint-Lô. Un lieu qui se prête, à l’occasion du festival des Hétéroclites, parfaitement, à la création d’œuvre d’art visuels. Le site abrite désormais plusieurs œuvres de Land Art depuis quelques années.

Cette année le thème de cet appel à projet est : L’Eau. Le caractère vital de cette ressource, son importance dans l’économie, son inégale distribution sur la Terre et sa maîtrise font l’objet de forts enjeux géopolitiques que les Ateliers Art plume et le festival des Hétéroclites de Saint-Lô souhaitent mettre en valeur au travers de ce projet, à déposer avant le 24 février.

source : ouest-france.fr

 

lien court : http://wp.me/p5riis-mw

2017-01 Nuit de la Lecture, partout en France

Partout en France, les lecteurs seront invités à rejoindre les bibliothèques et les librairies pour des veillées littéraires et ludiques. Tel est le programme de la première édition de la Nuit de la lecture.

« Que vient faire la lecture sur un blog dédié aux arts plastiques ? », me diriez-vous.  Certes, mais ce blog se veut ouvert aux arts,  aux « arts de l’expression des idées », à la pratique des arts.  Y-a-t-il vraiment des frontières entre les arts, ne sont-ils pas plutôt complémentaires ?  L’écriture (au titre de littérature, le 6ème art) est la représentation graphique d’une langue. Le caractère est non seulement un dessin, il est porteur de signification (ie alphabet chinois) et se décline en art graphique. Il est partie intégrante de notre patrimoine.

Le mot (concaténation de caractères ou d’unités phonétiques) constitue une porteuse de signification à laquelle est liée, dans une langue donnée, une représentation d’un être, d’un objet, d’un concept, d’un événement etc.  et en livre ainsi, selon notre culture, une « représentation imagée ».  Quant aux images, aux dessins, aux arts plastiques, aux arts visuels… ils illustrent et/ou suggèrent l’événement.  Ils sont un langage et un moyen d’expression. Les arts visuels constituent un vecteur privilégié du développement du langage oral, ce que promeut ouvertement le corps enseignant auprès des enfants de maternelle.

Le langage oral et l’éveil des sens

« La lecture nous invite à la découverte de l’autre et de nous-même »  (citation de Abd al Malik, écrivain et rappeur).  Comme l’exercice de la peinture, de l’art graphique, de l’art urbain ou du 9è art.

Des instants d’introspection, de découverte, d’évasion, puis de partage, de lien social, d’expression, d’existence. Une façon de lutter contre l’ignorance, quelque soit le lieu, l’âge, le statut social, la langue. « Elle nous renvoie directement à la nécessité de demeurer rassemblés, dans la liberté, dans la culture, face à l’obscurantisme, à l’ignorance » précise Audrey Azoulay, la ministre de la Culture, dans un communiqué de presse.

Le programme est accessible sur une carte interactive.  Lire+ sur lefigaro.fr

A titre d’exemples…

nuit-de-la-lecture

  • Chaville – Médiathèque : 3, parvis Robert Schuman – 92370 Chaville (Histoires dans le noir; La médiathèque éteint la lumière pour vous offrir du théâtre d’ombre, des lectures projetées, des spectacles de marionnettes…)
  • La Petite Bibliothèque Ronde de Clamart – 14 Rue de Champagne – 92140 Clamart (Assistez à la lecture à haute voix du Journal d’un chat assassin d’Anne Fine et d’autres surprises littéraires, entrecoupée de morceaux de jazz interprétés par la talentueuse Sara Longo)
  • Visite à la lanterne – Bibliothèque centrale de Versailles – 5, rue de l’Indépendance américaine – 78000 Versailles (Muni d’une lampe de poche, parcourez les sept étages de réserve de livres de la Bibliothèque municipale de Versailles !)
  •  Atelier origami – Bibliothèque du Vésinet -59, boulevard Carnot – 78110 Le Vésinet
  •  Le Manger pour coeur : pourquoi raconter des histoires – Bibliothèque municipale de Fresnes – 26, rue Maurice Ténine – 94260 Fresnes (« Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles ». Pour nourrir cet échange, Gigi Bigot, conteuse incontournable de ces 20 dernières années, s’appuiera sur sa pratique professionnelle. Elle y abordera sa recherche sur la parole symbolique : son pouvoir et sa cohabitation avec le langage rationnel).
  • Lecture poétique -Centre Culturel Algérien -171, rue de la Croix-Nivert – 75015 Paris (Ghenima Ammour et Amar Merieche présenteront en duo une suite de poèmes choisis dans leur répertoire varié et abordant différents thèmes, dans deux langues considérées comme vernaculaires, en l’occurrence l’arabe dialectal et le Kabyle, et deux autres considérées comme véhiculaires, le français et l’arabe classique).