Archives du mot-clé arthérapie

2020-06 L’art au chevet des patients dans les hôpitaux

C’est prouvé : contempler des créations artistiques insuffle bien-être et apaisement dans le parcours de soins des patients. Convaincue de la démarche, l’association Art dans la Cité a conçu de véritables expériences artistiques en réalité virtuelle, faisant ainsi de l’art un élément à part entière de la démarche thérapeutique. Après le temps du confinement – pendant lequel le Musée Virtuel a été ouvert au grand public – l’association reprend peu à peu sa mission au sein des hôpitaux. Art dans la Cité a reçu le soutien de la Fondation Bouygues Telecom grâce au parrainage d’une collaboratrice, Frédérique Impérial, via l’appel à projets mené auprès des salariés engagés dans une association

Les balades Illuminart conçues par Art dans la Cité @Carenews

 

Source : Carenews ;  association Art dans la Cité Fondation Bouygues Telecom  ;

Autres sources :  L’association ‘rêves de Lilou’ veut décorer les chambres des hôpitauxDes artistes auprès des enfants hospitalisés ;

Permalien : https://wp.me/p5riis-1eV

2019-08 L’Art comme thérapie personnelle

Sardoine Mia n’a que 21 an et ses toiles sont déjà la promesse d’un avenir radieux pour sa carrière artistique. Rencontre avec une jeune femme artiste dans l’âme qui a trouvé son refuge dans la peinture.

Peintre et photographe, ses toiles étant inspirées de ses clichés, la jeune artiste plasticienne, aujourd’hui totalement apaisée, ne vit plus que pour l’art et y consacre, en dehors de ses études en bâtiment et travaux publics,  l’essentiel de son temps. Et de conclure : «  Je peux enfin être moi, sans avoir à prouver au monde. L’Art est ma guérison et cela m’est suffisant ».

source : adiac-congo.com

2019-07 L’Art au service du bien-être en entreprise

Développement de la créativité, libération de dopamine, réduction des risques de souffrances psychologiques… l’art peut nous rendre heureux, et ce n’est pas du charlatanisme ! Selon une étude publiée dans le British Journal of Psychiatry, nous avons même 32 % de risques en moins de tomber en dépression en allant au cinéma, au théâtre ou au musée plusieurs fois par an. Un chiffre qui grimpe à 48 % pour ceux qui s’y rendraient une fois par mois ou plus. Au Canada, le constat est pris très au sérieux.

© Sharon McCutcheon via Unsplash
L’urgence de la « sérénité » au travail

« À l’heure de l’open space, du flex office, du clean desk ou encore du desk sharing, on a totalement dépersonnalisé le lieu de travail », se désole Adeline Cubères lors d’une conférence sur l’importance de l’art en entreprise. Pourtant, sublimer son intérieur et y développer un réel sentiment d’appartenance est fondamentalement humain, rappelle la jeune femme. En particulier quand stress et peur du burn out pèsent sur le moral des troupes.

Bien-être au travail, un job pour l’art ?… le design biophilique

Adeline Cubères émet alors l’hypothèse que les espaces ont un rôle à jouer. Lorsqu’il fait partie intégrante de l’environnement de travail, l’art peut assurer la réduction du stress et de la fatigue et susciter l’éveil de la créativité. Un constat qu’elle associe au courant de la biophilie, une façon de repenser l’habitat en y ajoutant des éléments qui évoquent ou sont issus de la nature.(..) En matière d’apprentissage, l’orange, le vert-jaune et le bleu ciel sont conseillés. La couleur bleue est quant à elle réputée pour stimuler la créativité.

Source : ladn.eu