Archives du mot-clé architecture

2018-07 Visitez Paris autrement…

Visitez Paris autrement : quand les immeubles se découvrent comme des trésors architecturaux.

Découvrir et décrypter en moins d’une heure des bijoux d’architecture, c’est le pari que s’est lancé la start-up parisienne Les Découvreurs.

« Aller en profondeur sur une thématique en particulier », c’est l’objectif d’Anaïs Terret. Lorsqu’elle a lancé sa start-up Les Découvreurs, en octobre 2017, la jeune femme de 29 ans avait un but concret : « Faire (re) découvrir des lieux confidentiels, des œuvres d’art cachées, des musées et des monuments insolites lors de visites guidées d’un nouveau genre. »

Les « visites guidées 2.0 », comme elle les appelle, accueillent jusqu’à 12 personnes. Et elle vise un public spécifique : les employés de bureau. « On propose aux gens qui bossent toute la journée de se reconnecter avec la culture. » Anaïs est partie du principe que de nombreux salariés passaient à côté de belles choses qui se trouvaient pourtant sous leurs yeux. Alors, pleine d’énergie, elle a décidé de mettre en place des visites de 45 minutes à 1 heure, en interaction avec un guide.

Paris, square Rapp (VIIe)

Source : leparisien.fr

Publicités

2018-05 Les 10 musées les plus originaux

« Musée : institution permanente sans but lucratif au service de la société et de son développement ouverte au public, qui acquiert, conserve, étudie, expose et transmet le patrimoine matériel et immatériel de l’humanité et de son environnement à des fins d’études, d’éducation et de délectation. »

A la lumière des classements réalisés par la BBC et par Le Vif, LumièresDeLaVille vous propose de découvrir les dix musées aux architectures plus originales les unes que les autres.

Le Biomuseo de Panama City au Panama. Imaginé par l’architecte Frank Gehry, il a ouvert en mai 2014.

Nous, ce que nous apprécions, c’est l’ancien théâtre transformé en bibliothèque (Argentine). Un patrimoine sauvé, un patrimoine accessible et partagé !


Permalien : https://wp.me/p5riis-D9

2018-02 La naissance du style Guimard (collection du musée d’Orsay)

Le musée d’Orsay conserve depuis 1995 l’important fonds de dessins (plus de 2 000) qui avait été déposé par l’architecte dans l’orangerie du domaine de Saint-Cloud en 1918 et sauvé in extremis de la destruction en 1968 par l’Association d’étude et de défense de l’architecture et des arts décoratifs du XXe siècle.

Depuis Hector Guimard (1867-1942) a fait l’objet d’une importante réhabilitation qui a mis en évidence l’importance du caractère abstrait de son vocabulaire ornemental pour la naissance de l’Art moderne.

A l’occasion du cent-cinquantième anniversaire de la naissance d’Hector Guimard, le musée d’Orsay propose de revenir sur la formation de cet architecte emblématique de l’Art nouveau en présentant une sélection de dessins relatifs à ces années de formation à l’École des arts décoratifs puis à l’École des beaux-arts (1883-1893). Ceux-ci permettent de mieux comprendre la complexité des sources qui, avant la découverte en 1895 de l’architecture de Victor Horta, constituèrent le creuset du célèbre style Guimard.

En 1965, la ville de Paris donne à Montréal un entourage Guimard à l’occasion de la construction de son réseau de métro. Il a été installé au square Victoria, dans le centre-ville.

Connu principalement pour ses entrées du métro parisien, Hector Guimard fut avant tout architecte et designer. Il dessina des villas, hôtels particuliers et immeubles de rapport et créa également les décorations intérieures, meubles et objets divers, le tout dans un style raffiné très personnel.

Source(s) et bibliographie : 

 

Le « Castel Béranger » est l’un des tout premiers réalisés par Guimard alors qu’il n’a même pas 30 ans (1898). Malgré de vives protestations d’un certain public choqué par l’exubérance du style, le jeune architecte obtiendra avec le Castel Béranger le 1er prix de la plus belle façade de la ville de Paris.

Cet immeuble, à l’origine du succès de Guimard, est aussi considéré comme l’œuvre fondatrice du mouvement Art Nouveau.

LE CASTEL BÉRANGER
14 rue Jean de La Fontaine, 16e arrondissement

 

Lien court de cet article : https://wp.me/p5riis-zN

2017-07 La cathédrale du street art remplacée par une HLM à l’architecture délirante

Le 5, rue Fulton depuis le quai d’Austerlitz en avril 2013 alors qu’il est partiellement inoccupé et que sa façade arbore déjà une œuvre de street art, des gouttes rouges peintes par l’artiste Idem.

Paris XIIIè arrondissement

Détruite en 2014, la tour construite par Daniel Michelin qui avait fait rêver les amateurs d’art urbain renaît sous la forme d’un immeuble au look futuriste.

108 street-artistes; 18 nationalités; 36 appartements

Ils étaient était plus de 25 000 à attendre pendant des heures pour la visiter. Elle a fait rêver, avec ses coulures rouge qui dégoulinaient du toit, et ses appartements graffés du sol au plafond sur neuf étages par toute la fine fleur du street-art mondial. Télérama s’était ému de sa démolition en live courant 2014…

Aujourd’hui, la « tour de Babel » des taggeurs a laissé la place à un immeuble HLM à l’architecture délirante.

source :  telerama

lire + : Une exposition collective unique et éphémère  galerie itinerrance    ;  5, rue Fulton — Wikipédia  ;   tour13

 

2016-04 La Villa Féron de Victor Horta promise à la pelleteuse

Titan de l’Art nouveau, architecte belge le plus admiré dans le monde, Victor Horta reste mal aimé dans son propre pays. La Villa Féron, dessinée par le maître en 1904, est menacée par un permis de démolition.

La Villa Féron de Victor Horta promise à la pelleteuse

Le baron Victor Horta, né le 6 janvier 1861 à Gand et mort le 8 septembre 1947 à Bruxelles, est un architecte belge. Il est le chef de file incontesté des architectes Art nouveau en Belgique. Wikipédia
hortanimafr-2Les quatre habitations majeures – l’Hôtel Tassel, l’Hôtel Solvay [inscrit au Patrimoine mondial par l’UNESCO], l’Hôtel van Eetvelde et la maison et l’atelier de Horta – situées à Bruxelles et conçues par l’architecte Victor Horta, l’un des initiateurs de l’Art nouveau, font partie des œuvres d’architecture novatrices les plus remarquables de la fin du XIXe siècle. La révolution stylistique qu’illustrent ces œuvres se caractérise par le plan ouvert, la diffusion de la lumière et la brillante intégration des lignes courbes de la décoration à la structure du bâtiment. Unesco
Découvrir Victor Horta le musée Horta, l’histoire des belges