Archives pour la catégorie Patrimoine

2015-12 le musée du quai Branly souhaite démocratiser l’accès à l’art

les Ateliers nomades, le musée du quai BranlyLes œuvres du musée du quai Branly (Paris) seront exposées au cœur de la communauté d’agglomération Evry – Centre-Essonne (CAECE), à la suite d’une convention de partenariat votée à l’unanimité par les élus de la CAECE.

Pendant deux ans, du 1er juin 2016 au 30 juin 2018, le territoire accueillera les Ateliers nomades du musée. « Cette collaboration répond pleinement aux objectifs de démocratisation et de décloisonnement de l’art. La diversité de nos populations est aussi un atout que la richesse de ces collections permettra de valoriser », a souligné le président de l’agglomération, Francis Chouat.

Source : Le Parisien

musée du quai Branly : les Ateliers nomades

2015-12 Arts, culture et diversité, des atouts essentiels à la vitalité des villes

le philanthrope Pierre Lassonde (Québec)_ORIGINALQuel est le parallèle entre le monde des affaires et le monde des arts ?

Les sociétés aujourd’hui, pour être novatrices, doivent être créatives. Les deux profitent l’un de l’autre. Regardez le parcours de Steve Jobs, qui disait que son meilleur cours, c’était la calligraphie. On voit ce qu’il a bâti. Alors, on ne peut pas les dissocier l’un de l’autre.

Pour Pierre Lassonde, important homme d’affaires qui a fait fortune dans le secteur minier et considéré comme l’un des plus grands collectionneurs et défenseur de l’art du Québec, le développement des villes passe par la diversité, un atout essentiel à leur vitalité.

Et d’ajouter « … les entreprises devraient avoir une responsabilité sociale sur le plan des arts et de la culture. Temps, Talents et Trésor  sont les trois T de la philanthropie« .

Source

2015-12 La « Grotte de Malakoff », un patrimoine en danger…

L’artiste Jean-Michel Chesné est un passionné de constructions insolites et d’architectures marginales. En 1992, la visite du Palais Idéal du Facteur Cheval a été « un véritable choc et révélatrice à tout point de vue », comme il le précise sur son blog et de souligner « une forte passion qui m’a amené un jour de 1997 à la décision de bâtir à mon tour. Depuis j’ai pu édifier la Grotte-Chapelle et réaliser un jardin de mosaïques que certains d’entre vous on déjà vu et que je continue à développer».

Jean-Michel Chesné _Jardin des Mosaïques (1)

Vous trouverez à Malakoff, rue Avaulée (département des Hauts-de-Seine, 92) ce lieu original et singulier (une maison du début du 20ème siècle, dotée de moulures extérieures -têtes au-dessus des ouvertures- et intérieures -scènes de genre-, un Jardin aux murs décorés de mosaïques et la Grotte).

Or, la commune a mis en place un nouveau plan d’urbanisme (PLU), ce qui conduit à frapper d’alignement (et de destruction) la rue Avaulée.

Jean-Michel Chesné se bat depuis quelques semaines avec ses voisins, ses amis, ainsi que des personnalités du monde de l’Art Brut et Singulier, pour tenter de sauvegarder ce lieu poétique. Un dossier a été constitué.

Pour soutenir le projet de sauvegarde de ces trésors d’Art Brut, suivez le lien vers la pétition, émise par l’artiste et signez électroniquement.

Jean-Michel Chesné_La grotte.jpg

Découvrez l’art de Jean-Michel, sur son blog

 

 

 

2015-12 Peintures murales découvertes dans la cathédrale de Poitiers

900m² de peintures murales datant du 13ème siècle et d’une qualité exceptionnelle ont été découvertes dans la cathédrale de Poitiers. Cachées sous une couche de badigeon depuis le 18ème siècle (parce que trop abîmées ou jugées désuètes), elles ont été révélées suite à des travaux de conservation de l’édifice.

Cathédrale de Poitiers_Detail-ensemble-photo_AGP (s)Il a été décidé de mettre à jour et de restaurer cet ensemble peint. Préalablement à cette restauration, la DRAC Poitou-Charentes a confié à Art Graphique & Patrimoine la mission de relever et de réaliser des développés de ces peintures.

A lire:

> Des développés de peintures de la cathédrale de Poitiers

> le prestataire « Art Graphique & Patrimoine« 

2015-11 Un biodétecteur fongique pour la préservation du patrimoine

En France, plus d’un tiers du parc de logements est touché par le développement de moisissures, source de diverses pathologies, notamment respiratoires (risques sanitaires, contamination de l’air intérieur). La France comptait 40 % de logements touchés par ce problème en 2007. Or, seulement 10% de ces contaminations sont visibles. Aussi, sans le savoir, une majorité d’occupants est exposée à ces contaminants délétères (plus de 7 millions de français sont allergiques).  (source : Wikipédia)

champignon_mérules_fongique

De nombreux éléments sont touchés : livres, tapis, murs, boiserie, vêtements, alimentation… Certaines moisissures, qui sécrètent des mycotoxines, sont responsables d’intoxications alimentaires, d’autres sont plus résistantes et indétectables au goût. Les effets de ces polluants sur la santé peuvent donc être particulièrement alarmants. Deux facteurs sont en cause :   les composés organiques volatils (COV), les spores.

Détail de développement de moisissures (visite-d-atelier.blogspot.com)
Détail de développement de moisissures (visite-d-atelier.blogspot.com)

Les autres lieux de vie tels que les écoles, hôpitaux, maisons de retraite, bureaux sont également concernés. Certains secteurs d’activités sont particulièrement vigilants : l’agriculture,  la fromagerie et… les tableaux !…  une enquête de l’École du Louvre Junior Conseil montre qu’un quart des monuments historiques et environ la moitié des collections nationales, sont infestés.

Les enjeux sont donc d’améliorer l’hygiène des lieux de vie et de préserver le patrimoine.

Dans cette situation, et pour « nettoyer » les toiles,  le Restaurateur de tableaux apporte toutes ses compétences et son savoir-faire.

En ce qui concerne la détection d’aérocontaminants, le  CSTB détecte les moisissures en temps réel, grâce à une nouvelle technologie dorénavant mise à disposition des musées.

biodetecteur-fongique-121015Le CSTB, labellisé Carnot, a développé le biodétecteur fongique pour préserver la santé des usagers et la qualité des bâtiments. Cette balise de surveillance est aussi discrète qu’efficace. Elle détecte tout développement de moisissures à un stade très précoce, même si celles-ci sont récentes ou cachées. Un atout pour intervenir dans les meilleurs délais !

Une pré-série industrielle, en cours d’élaboration, a fait l’objet de tests en laboratoire. Dès 2015, des actions de démonstration in situ sont envisagées dans des musées, champignon_mérules_fongique 2bibliothèques et archives, en collaboration avec le Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques (LRMH), la bibliothèque nationale de France (BnF) et les Archives nationales.
Ce projet a été lancé en 2007, suite au développement, par la division Agents Biologiques et Aérocontaminants du CSTB, d’un Indice de contamination fongique breveté, permettant de détecter des proliférations récentes ou cachées (derrière un revêtement par exemple).

 

Bibliographie:

CSTB: Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

Environnement-magazine

Prix des Techniques innovantes pour l’Environnement

Wikipédia

Restauration de tableaux