Une route vers Arles

En février 1888 (il neigeait ! ), Van Gogh s’installe à Arles, dans la vieille ville à l’intérieur des remparts à l’hôtel-restaurant Carrel, au 30, rue de la Cavalerie, à l’époque quartier des maisons closes, avec comme compagnon le peintre danois Christian Mourier-Petersen.

Il parcourt à pied la région et peint des paysages. La découverte de la lumière provençale l’invita à peindre des scènes de moissons et des portraits. Il envoie toujours ses tableaux à Theo.

Le 23 décembre 1888, à la suite d’une dispute plus violente que les autres avec Gauguin, Van Gogh est retrouvé dans son lit avec l’oreille gauche tranchée

VanGogh – A Lane near Arles, 1888

Lire+ sur Wikipedia ; Art et mysticisme ; Expo Toulouse ; ‘L’Oreille coupée‘ ; Musée d’Orsay ;

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s