2020-06 Giacometti, l’homme qui marche

Giacometti, l’homme qui marche

Pour sa réouverture le 15 mai, l’institut Giacometti prolonge « A la recherche des œuvres disparues ». Conçue comme une enquête, l’exposition part sur les traces d’œuvres vendues puis oubliées, perdues ou détruites. Le parcours met en lumière plus de 70 sculptures, dessins, croquis, inédits, photographies d’archives d’œuvres disparues de la période 1920-34 où Giacometti expérimente et détruit beaucoup. Mais les indices laissés ont permis de reconstituer en 3D des œuvres méconnues présentées en lien avec d’autres, conservées, de la même époque. Comme, par exemple, La Femme qui marche à côté de Mannequin dont elle est issue. L’occasion pour le musée de souligner qu’au sortir de la guerre, le sculpteur a crée son œuvre la plus iconique L’Homme qui marche. Un symbole d’actualité, comme un guide vers l’avenir.

A la recherche des œuvres disparues, jusqu’au 21 juin, Institut Giacometti

Source : lefigaro.fr


Consultez nos articles sur Giacometti :

Permalien : https://wp.me/p5riis-1fb

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s