2020-01 Comment l’art a véhiculé les stéréotypes du monde arabe

Du 10 octobre 2019 au 26 janvier 2020,  le British Museum, à travers une exposition « « Inspired by the East – How the Islamic World influenced western art »,  a abordé les stéréotypes véhiculés par l’art, notamment le courant orientaliste, à l’égard du monde arabe. Des œuvres dont l’histoire a retenu une interprétation biaisée par le regard du colonisateur.

« La Grande Mosquée Omeyyade, Damas », 1913. (© Carl Wuttke/Islamic Arts Museum Malaysia)

«Une grande partie de ce que nous appelons l’orientalisme présente des images stéréotypées et, bien entendu, celles-ci doivent être examinées de manière critique. Ce genre de conscience de soi historique devrait nous permettre de bien réfléchir aux images de l’islam conservées aujourd’hui», souligne auprès de la BBC Elisabeth Fraser, professeure d’histoire de l’art à l’université de Floride du Sud. Pour l’universitaire américano-palestinien Edward Saïd (1935-2003), l’art orientaliste s’inscrivait dans une tradition culturelle de stéréotypes du monde arabe, qu’il voyait se prolonger encore aujourd’hui.

Sources : yabiladi.com ; konbini.com

« Femmes d’Alger dans leur appartement », Eugène Delacroix, 1833.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s