2018-05 Les dessinateurs de procès (vidéo)

Depuis 1954, la loi [article 308 du Code de procédure pénale] interdit de photographier (et non de dessiner) les protagonistes et/ou participants d’une audience judiciaire.

[capture vidéo] Noëlle Herrenschmidt, aquarelliste reporter (procès Clearstream)
Le dessinateur judiciaire, le chroniqueur, l’aquarelliste reporter « photographie » un moment, une situation, un contexte. La « plume » se doit d’être rapide, le dessinateur doit être un « journaliste » qui « raconte » un récit. Il observe, regarde, scrute, dévisage, guette et relève toute attitude ou  comportement.

(capture vidéo) Gabrielle Goth, dessinatrice judiciaire

Le dessinateur est continûment dans l’action, dans l’instantanéité. il rend compte de la contenance du visage, d’un visage qui concentre l’émotion, la peur, l’inquiétude, l’absence, la distance ou l’apathie.

voir la vidéo

(capture vidéo) le matériel du dessinateur judiciaire

(extrait de la loi] Dès l’ouverture de l’audience, l’emploi de tout appareil d’enregistrement ou de diffusion sonore, de caméra de télévision ou de cinéma, d’appareils photographiques est interdit sous peine de 18 000 euros d’amende, qui peut être prononcée dans les conditions prévues au titre VIII du livre IV.


source : village-justice.com

 

Publicités

Une réflexion sur « 2018-05 Les dessinateurs de procès (vidéo) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s