2017-12 Lucien Lévy-Dhurmer, magicien du pastel

Pastelliste virtuose de la fin du XIXe siècle, Lucien Lévy-Dhurmer laisse derrière lui d’étonnantes visions symbolistes et vaporeuses. Une dizaine de ses œuvres sont à admirer au Petit Palais dans une rare exposition de 130 pastels, jamais prêtés en raison de leur fragilité… Portrait.

Lucien Lévy-Dhurmer, Ophélie, 1900_

Véritable magicien du pigment, Lucien Lévy-Dhurmer est considéré comme l’un des pastellistes les plus fascinants de son époque. Son talent éclate très tôt : à seulement dix-sept ans, ce natif d’Alger, inscrit dans une école de dessin parisienne, expose déjà une toile au Salon de la Société des artistes français. Mais l’artiste, s’il est d’abord lithographe pour gagner son pain, puis céramiste à la manufacture de Massier à Golfe-Juan, s’intéresse surtout au pastel.

Il entreprend, à partir de 1897, de nombreux voyages principalement en Europe et au Proche-Orient (Italie, Espagne, Hollande, Afrique du Nord, Turquie…), desquels il rapporte des scènes et des paysages idéalisés qui font l’objet de plusieurs expositions personnelles.

Source :  beauxarts.com

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s